webleads-tracker

  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Abonnez-vous à notre flux RSS
Les emplois
Couverture de Le Journal de la Marine Marchande

Le Journal de la Marine Marchande

Actualités

La part de trafic mondial du bassin méditerranéen est estimée à 19 % et représente 25 % des lignes conteneurisées et 30 % du trafic pétrolier. -
© AFD Méditerranée et développement portuaire Deux rapports présentés à Naples et Civitavecchia ont souligné l’importance du...
La communauté portuaire et Haropa Port du Havre ont signé un accord pour limiter l’impact financier des perturbations sur le tissu économique havrais. -
© Fotolia Haropa signe un accord de place sur les frais de stationnement des conteneurs Un accord relatif aux frais de stationnement prolongé des conteneurs vient d'être...
Emanuele Gri­maldi a annoncé le lancement d’une 5e&nsbp;génération de rouliers et de ropax appelée G5GG (Grimaldi 5e Gé­nération Green), les plus grands au monde à opérer dans le secteur du shortsea. -
© DR Shortsea : Grimaldi fait du marché méditerranéen sa priorité Préparation d’une nouvelle génération de très grands ro-ro/ropax pour le shortsea,...
Un délégué syndical rappelle que les effectifs du Havre ont fondu ces dernières année. En 2013, la fermeture des lignes Afrique avait eu pour conséquence le transfert de 171 salariés vers Marseille. -
© DR 69 postes supprimés en 2017 chez CMA CGM : les syndicats réagissent L’annonce a été officiellement faite à l’occasion d’un comité central...
L’International Chamber of shipping (ICS) s’est félicitée de la prolongation de l’opération Atalante par le conseil de l’Union européenne (UE) prise le 28 novembre. -
© Ministère de la Défense Piraterie : l’opération Atalante prolongée pour 2 ans L’International Chamber of Shipping (ICS) a salué la décision du Conseil européen de...
L’accord de The Alliance pose les mêmes problèmes que pour l’Ocean Alliance, estime le département antitrust du DOJ : échange d'informations sensibles du point de la vue de la concurrence notamment. -
© Hapag Lloyd États-Unis : vives interrogations sur les alliances En réponse à la demande d’avis émis par la Federal Maritime Commission (FMC), le...
Drewry a compté 64 navires qui devraient être livrés au cours de l’année 2017, soit un essor de la flotte de VLGC de 12 %. -
© DR Trop de navires sur le marché du transport d'hydrocarbures Pour le consultant Drewry, les perspectives sur le marché du transport d'hydrocarbures...
Dans une étude, le Global Shippers Forum (GSF) appelle les agences chargées de la concurrence du monde entier à bien examiner les conséquences des fusions-acquisitions. -
© Maersk Transport maritime : une étude encourage à examiner les conséquences des fusions-acquisitions Dans une étude, le Global Shippers Forum (GSF) appelle les agences chargées de la...
S'abonner
Par Viviane Azarian
Conjoncture 15/06/2016

Les entreprises françaises confiantes sur les exportations en 2017

L'assureur-crédit Euler Hermès a publié les résultats de son 5e baromètre export. Selon lui, le gain à l’export des entreprises françaises devrait se réduire à 10 Md€ en 2016, soit trois fois moins qu’en 2015. "Ce trou d’air serait de courte durée : dès 2017, le gain export s’afficherait à 34 Md€".

Le baromètre export 2016 résulte d’une étude menée auprès de 900 exportateurs français qu’Euler Hermès a interrogés sur leurs intentions de développement à l’international, sur les routes commerciales qu’ils envisagent de privilégier et sur les risques qu’ils identifient.


Une année difficile

2016 restera une année difficile pour les exportateurs français. La compétitivité se redresse, mais l’export rapporte moins, parce que "la baisse du prix des matières premières s’est diffusée à tous les autres biens et la dépréciation des devises émergentes a renforcé cet effet prix négatif", selon Ludovic Subran, chef économiste d’Euler Hermès. Les exportations françaises ne devraient croître que de 10 Md€ en 2016.

Pourtant, Ludovic Subran affirme que "tout va un peu mieux, malgré un déficit de perception". Il ressort en effet de l’étude  que les perspectives d’export pour 2017 sont bonnes, que près de 8 entreprises sur 10 envisagent une augmentation de leur chiffre d’affaires, et que la zone Euro fonctionne comme un filet de sécurité.


L'Europe privilégiée

Les PME et ETI interrogées prévoient de se concentrer sur les exportations en Europe, en raison des incertitudes qui pèsent sur le commerce mondial et des risques sensibles à l’échelle internationale : risque d’impayé, risque de change et risque politique.

La situation des pays émergents est rendue critique par la baisse du prix des matières premières et la déprécation massive des devises, 25 % des entreprises du secteur des transports y ont constaté des délais de paiement en 2015.

 

risques euler

 © Euler Hermes

 

Ainsi le Brésil, l’Algérie et l’Inde, en tête des pays visés pour 2015, perdent leur place. Les destinations privilégiées à l’export par les entreprises françaises se concentrent sur l’Europe (Allemagne, Espagne et Belgique) et les États-Unis, qui arrivent en première place du classement des destinations pour les prochains trimestres.

Les secteurs les plus optimistes sur les perspectives d’exportation sont le secteur des services (66 % des intentions) et celui des biens de consommation (53 %), ce qui s’explique par les débouchés offerts en Europe par la hausse du pouvoir d’achat des ménages dans cette zone.


S’internationaliser autrement

Face à cette fragilisation du grand export, une autre forme d’internationalisation se développe. Elle concerne 36 % des entreprises qui choisissent de s’implanter localement (la proportion passe à 68 % pour les entreprises du secteur des services).

La stratégie se construit en deux temps: les entreprises investissent sur capitaux en créant des partenariats à l’international et en ouvrant des filiales, pour ensuite créer une dépendance sur la chaîne de valeur.

Ludovic Subran voit des incitations fortes dans le contexte mondial à développer cette "internationalisation capitalistique". Il rappelle que de telles stratégies sont fréquemment développées par des entreprises allemandes, et que la Chine mène une politique d’investissements sur capitaux intensive, en sus du projet One Road One Belt (Obor).

© Tous droits réservés

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Z-Economie                -
                Les entreprises françaises confiantes sur les exportations en 2017
8 entreprises sur 10 envisagent une augmentation de leur chiffre d’affaires. © Fotolia

LE CARREFOUR DU JMM

Paris Africa Ports

20 mai 2016 à Paris

Deux tables rondes :
> De la congestion à la surcapacité des terminaux à conteneurs
> Roulier : les besoins des clients en Afrique

Hôtel d'Aubusson
33 rue Dauphine
75006 PARIS

Compte-rendu Palmarès des awards

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations
Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :