webleads-tracker

  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Abonnez-vous à notre flux RSS
Les emplois
Couverture de Le Journal de la Marine Marchande

Le Journal de la Marine Marchande

Actualités

La part de trafic mondial du bassin méditerranéen est estimée à 19 % et représente 25 % des lignes conteneurisées et 30 % du trafic pétrolier. -
© AFD Méditerranée et développement portuaire Deux rapports présentés à Naples et Civitavecchia ont souligné l’importance du...
La communauté portuaire et Haropa Port du Havre ont signé un accord pour limiter l’impact financier des perturbations sur le tissu économique havrais. -
© Fotolia Haropa signe un accord de place sur les frais de stationnement des conteneurs Un accord relatif aux frais de stationnement prolongé des conteneurs vient d'être...
Emanuele Gri­maldi a annoncé le lancement d’une 5e&nsbp;génération de rouliers et de ropax appelée G5GG (Grimaldi 5e Gé­nération Green), les plus grands au monde à opérer dans le secteur du shortsea. -
© DR Shortsea : Grimaldi fait du marché méditerranéen sa priorité Préparation d’une nouvelle génération de très grands ro-ro/ropax pour le shortsea,...
Un délégué syndical rappelle que les effectifs du Havre ont fondu ces dernières année. En 2013, la fermeture des lignes Afrique avait eu pour conséquence le transfert de 171 salariés vers Marseille. -
© DR 69 postes supprimés en 2017 chez CMA CGM : les syndicats réagissent L’annonce a été officiellement faite à l’occasion d’un comité central...
L’International Chamber of shipping (ICS) s’est félicitée de la prolongation de l’opération Atalante par le conseil de l’Union européenne (UE) prise le 28 novembre. -
© Ministère de la Défense Piraterie : l’opération Atalante prolongée pour 2 ans L’International Chamber of Shipping (ICS) a salué la décision du Conseil européen de...
L’accord de The Alliance pose les mêmes problèmes que pour l’Ocean Alliance, estime le département antitrust du DOJ : échange d'informations sensibles du point de la vue de la concurrence notamment. -
© Hapag Lloyd États-Unis : vives interrogations sur les alliances En réponse à la demande d’avis émis par la Federal Maritime Commission (FMC), le...
Drewry a compté 64 navires qui devraient être livrés au cours de l’année 2017, soit un essor de la flotte de VLGC de 12 %. -
© DR Trop de navires sur le marché du transport d'hydrocarbures Pour le consultant Drewry, les perspectives sur le marché du transport d'hydrocarbures...
Dans une étude, le Global Shippers Forum (GSF) appelle les agences chargées de la concurrence du monde entier à bien examiner les conséquences des fusions-acquisitions. -
© Maersk Transport maritime : une étude encourage à examiner les conséquences des fusions-acquisitions Dans une étude, le Global Shippers Forum (GSF) appelle les agences chargées de la...
S'abonner
Par Hubert Heulot
PORTS 06/10/2016

Tension autour des frais de dragage au port de Nantes-Saint-Nazaire

Trois mois après la préconisation d’une nouvelle baisse de 5000 000 € de la dotation pour le dragage, émanant  du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), la tension reste élevée sur le sujet.

"Rien de nouveau", indique le port de Nantes-Saint-Nazaire trois mois après la préconisation d’une nouvelle baisse de 5000 000 € de la dotation pour le dragage, émanant  du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD).


Boycott du conseil de surveillance

Confirmation du côté de la fédération CGT, montée elle-aussi au créneau. "Bercy fait varier les clés de répartition du coût du dragage entre les ports mais cela ne résout pas tout", indique Pascal Pontac, secrétaire CGT des "portuaires" nantais.

Bruno Retailleau, le président de la Région Pays de la Loire en a boycotté le dernier conseil de surveillance du port, expliquant "avoir alerté l’Etat à des multiples reprises : sur le dragage mais plus largement sur l’avenir du grand Port".

Diminuée de 500 000 € supplémentaires, la dotation de l’Etat pour le dragage ne représenterait plus que 40 % de son coût annuel d’environ 23 M€ après avoir déjà baissé ces dernières années. Alors que le port se trouve plombé par les recettes dégradées dues à un trafic en baisse et par ses investissements de reconversion, notamment dans l’éolien marin.


La drague aspiratrice pointée

Objet concrète la tension, la drague aspiratrice  Samuel de Champlain, est mutualisée avec le port de Rouen. Mais elle est basée à Nantes-Saint-Nazaire et ne sert pas tout le temps. Avec le coût fixe, assumé par Nantes-Saint-Nazaire, de 2 équipages de 16 hommes pour qu’elle puisse fonctionner 24 h/24.

Yannick Vaugrenard, sénateur socialiste de Loire-Atlantique, auteur d’un rapport sur la situation des ports français, réclame, au-delà de l’arrêt de la baisse de la dotation, une  "transparence" du groupement d'intérêt économique (GIE) qui gère les dragues françaises.

D’autres ports pourraient y avoir intérêt. Si le dragage représente 20 % des dépenses à Nantes-Saint-Nazaire, c’est 40 % Bordeaux.

© Tous droits réservés

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Z-Transport maritime                -
                Tension autour des frais de dragage au port de Nantes-Saint-Nazaire
Si le dragage représente 20 % des dépenses à Nantes-Saint-Nazaire, c’est 40 % Bordeaux. © HD

LE CARREFOUR DU JMM

Paris Africa Ports

20 mai 2016 à Paris

Deux tables rondes :
> De la congestion à la surcapacité des terminaux à conteneurs
> Roulier : les besoins des clients en Afrique

Hôtel d'Aubusson
33 rue Dauphine
75006 PARIS

Compte-rendu Palmarès des awards

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations
Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :