• wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
Par Anne Kerriou
18/03/2010

La reprise du transport aérien reste extrêmement fragile

Selon l'analyse du marché du fret aérien publiée par l’IATA le 9 mars, les volumes et les prix remontent. Mais la solidité de la reprise suscite encore de sérieux doutes, et le retour à la rentabilité reste un challenge pour les compagnies.

Le calvaire des compagnies aériennes n’est pas près de prendre fin. Présentée lors du symposium annuel de l'Association internationale du transport aérien (IATA) qui a réuni 750 experts du fret aérien à Vancouver du 8 au 11 mars 2010, la dernière analyse de marché réalisée par l'IATA relève quelques bonnes nouvelles mais aussi de grandes incertitudes voire des menaces pour la croissance future.

Parmi les signes qui permettent de nourrir un certain optimisme figure bien sûr, en premier lieu, la reprise du trafic. Le fret international a enregistré en janvier 2010 le troisième mois de croissance consécutif avec une progression de 28,3%, après +24,4% en décembre et +9,5% en novembre.


Des faiblesses persistantes

"Néanmoins, le niveau reste inférieur de 3% à 4% à celui de début 2008", tempère l’IATA. D’autre part, la reprise est inégalement répartie selon les régions, au profit de l’Asie/Pacifique et au détriment de l’Europe.

Autre inquiétude : la progression de trafic des trois derniers mois serait largement alimentée par un phénomène de restockage "qui ne durera plus très longtemps". Et l’IATA redoute que la demande finale, celle des consommateurs, ne prenne pas le relais, ou en tout cas, là encore, de façon inégale.


Encore de lourdes pertes en 2010

En raison de tous ces défis auxquels est confrontée aujourd’hui l’industrie du fret aérien, "associer croissance des volumes et retour à la rentabilité constitue un véritable challenge pour les compagnies aériennes", estime l’IATA, d’autant que "le rythme de progression est maintenant menacé par l’atonie des économies occidentales et la capacité qui repart à la hausse", prévient l’IATA.

Toutes activités confondues, l’IATA prévoit que les compagnies enregistreront en 2010 une perte 2,8 milliards de dollars US. C’est mieux que la précédente prévision qui faisait état de 5,6 milliards de dollars de déficit mais le retour au profit restera sélectif : les transporteurs européens devraient détenir le triste record des pertes avec un total de 2,2 milliards de dollars, suivis par les compagnies américaines (1,8 milliards de dollars ) et celles du Moyen-Orient (400 millions dollars ) et d’Afrique (100 millions de dollars). millions de dollars USM USD en 2009 à un profit de 2,7 milliards de dollars en 2010, tandis que leurs homologues latino-américaines enregistreront 800 millions de dollars de profits pour la seconde année consécutive.

 

© Tous droits réservés

LAISSEZ UN COMMENTAIRE




Rechercher dans les actualités

Ou

Vidéos et audios

#
img1

Noël Samson, directeur général des Transports Malherbe.

#
img1

Le bâtiment de tri du hub aérien de Cologne s’étend aujourd'hui sur 57 000 m2, parcourus par 38 km de convoyeurs.

Voir toutes les actus vidéos et audios

Agenda

2014
02
05
Du 02/12/2014 au 05/12/2014
Pollutec
Lyon Eurexpo
2014
03
Le 03/12/2014
VALUE CHAIN PARTS 2014
Lyon
2014
03
05
Du 03/12/2014 au 05/12/2014
SIMI SALON DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :