webleads-tracker

Boutique transport Logistique
31/05/2010

L'OFP de La Rochelle lâcherait la SNCF

NaviRail Atlantique, le premier opérateur ferroviaire de proximité en France, connaît des ratés. Le partenariat avec la SNCF est en plan et le grand port maritime de La Rochelle (GPMLR) discuterait avec ECR pour la remplacer.

Au cours d'une conférence de presse à Paris le 20 mai, à l'occasion de la remise d'un rapport parlementaire sur la desserte des ports, le secrétaire d'État en charge des Transports, Dominique Bussereau, a indiqué que le projet d'opérateur ferroviaire de proximité (OFP) annoncé le 4 décembre 2009 (une société commune entre le GPMLR et la SNCF) connaît des difficultés qui conduisent le port à discuter avec ECR (Euro Cargo Rail), filiale française de la Deutsche Bahn.


Les décideurs ont changé

Selon nos informations, ce projet d'OFP serait en fait bloqué parce que les décideurs ont changé. En effet, à l'inverse de son prédécesseur qui avait mis sur pied le projet avec Luc Nadal, patron de Fret SNCF débarqué en janvier 2010, le nouveau président du directoire du port de La Rochelle, nommé début février 2010, ne serait pas satisfait de l'économie du projet sur laquelle la SNCF, de son côté, n'aurait pas accepté de revenir. La société commune qui devait être créée au 1er avril 2010 (51% GPMLR, 49% SNCF) n'a donc pas vu le jour. Et selon Dominique Bussereau, également président du conseil général de Charente-Maritime, cela a permis à ECR d'entrer en lice.

Interrogée, la direction du port de La Rochelle n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet, pas plus que celle de Geodis SNCF. NaviRail Atlantique devait débuter son activité comme opérateur portuaire à La Rochelle avant d'élargir, en 2012, son champ d'action à l'ensemble des trafics ferroviaires régionaux en connexion avec le réseau national à Tours.


Une déconvenue assez mal supportée

Le ministre s'était beaucoup investi dans ce dossier qui lui permettait de tenir l'engagement que le premier OFP verrait le jour en France avant la fin de l'année 2009. Il supporte apparemment assez mal la déconvenue. Rien n'indique cependant que les ponts sont rompus entre le GPMLR et la SNCF. L'évocation de la Deutsche Bahn pourrait n'avoir d'autre usage que de mettre un peu d'huile dans les rouages.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

-
              L'OFP de La Rochelle lâcherait la SNCF
Une société commune devait être créée entre le grand port maritime de La Rochelle et la SNCF, mais ce sera peut-être avec ECR. © DR
Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :