webleads-tracker

Boutique transport Logistique
logo Bulletin des Transports et de la Logistique
Accidents 08/02/2011

Eurotunnel vise l'excellence en matière de sécurité

En investissant 20 millions d'euros dans la lutte contre un potentiel nouvel incendie, Eurotunnel veut devenir le tunnel le plus sûr du monde. Le trafic poids lourds est particulièrement visé par les mesures mises en place.

Réponse du berger Eurotunnel à la bergère BEA-TT, le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre : alors que le rapport de cet organisme rédigé après l'incendie de 2008 (voir le Bulletin des Transports et de la Logistique 2010 n°3344, p. 711) était accablant pour l'exploitant du tunnel sous la Manche, Eurotunnel teste sa première station d'attaque au feu (SAFE). Avec un peu de bravache, au passage, car comme le dit Jacques Gounon, le Pdg, "le rapport s'est borné à réécrire ce que nous avions dit".


Les vertus des micro-goutelettes

Dont acte pour le BEA-TT et son homologue britannique RAIB : les dysfonctionnements qu'ils ont mis en exergue dans leurs travaux ne seraient déjà plus d'actualité, grâce à la prochaine mise en service de quatre stations SAFE, deux à l'intérieur de l'ouvrage, les deux autres étant situées sur chaque terminal.

Le principe de la lutte contre l'incendie est simple : dès qu'une alerte feu est perçue par l'une des 66 stations de détection positionnées dans les deux tubes, un système de ventilation supplémentaire met en place, si besoin est, un courant d'air contrôlé pour dissiper les fumées. Le train suspect a le temps de venir se positionner sous un système d'aspersion installé sous les voûtes des tubes, fonctionnant par brouillard d'eau : la technologie choisie ici ne consiste pas à envoyer de l'eau par sprinklers ou de la mousse mais à diffuser des micro-goutelettes par des buses, ce qui "garantit un contrôle efficace du feu et réduit les dommages sur la structure du tunnel", explique Eurotunnel. Grâce à ce brouillard d'eau potable, le feu serait étouffé et la température ramenée en moins de 3 minutes de 900°C à moins de 250°C.

Testée grandeur nature en avril 2010 dans un tunnel pyrénéen, l'extinction par gouttelettes a semble-t-il fait ses preuves puisqu'une première station SAFE a été installée dans le tunnel sous la Manche, à 17 km de l'entrée  française. L'ensemble des installations devrait être opérationnelle en 2012.


Détection des camions à risque

Avant même de mettre en service ces stations qui constituent un investissement de 20 millions d'euros, Eurotunnel a déployé, dès sa réouverture en 2008, un plan anti-feu baptisé Salamandre. Il vise essentiellement les conducteurs poids lourds puisqu'il consiste dans la détection des camions à risque avant leur embarquement à bord d'une navette.

Six contrôleurs présents de chaque côté du tunnel passent en revue les véhicules routiers, réalisant des sondages dans les cabines (avec l'autorisation du conducteur) et vérifiant les points chauds du véhicule (groupe frigo, chauffage d'appoint, micro-ondes). La manœuvre est, selon Eurotunnel, bien appréciée des intéressés ; il en est sans doute autrement de l'initiative prise par le gestionnaire de l'infrastructure, qui consiste à prévenir l'employeur du conducteur qui aurait posé un quelconque problème en matière de sécurité.

Des dépliants en neuf langues sont régulièrement distribués aux conducteurs et des formations à la gestion de l'hystérie collective sont dispensées auprès des équipes qui avaient à gérer un nouvel accident. Les résultats sont déjà là, si l'on en croit Eurotunnel, du moins en matière de prime d'assurance puisque ce poste de dépense a singulièrement baissé depuis la mise en place de telles mesures. Le tunnel s'enorgueillit de devenir "le tunnel le plus sûr du monde" avec ses stations SAFE. Cependant, avec un trafic annuel de 1 300 000 de poids lourds, "le risque zéro n'existe pas pour nous en matière d'incendie".

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

Accidents              -
              Eurotunnel vise l'excellence en matière de sécurité
Avec ses nouvelles stations d'attaque au feu (SAFE), Eurotunnel veut devenir "le tunnel le plus sûr". © Eurotunnel
Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :