webleads-tracker

Boutique transport Logistique
24/05/2011

Les choix financiers du Snit critiqués par un rapport parlementaire

Un rapport parlementaire dénonce la "fragilité financière" du Schéma national des infrastructures de transport (Snit). Il pointe notamment des investissements ferroviaires trop gourmands et dont la rentabilité serait surestimée.

Le rapport parlementaire sur le schéma national d'infrastructures de transport (Snit) remis à Thierry Mariani le 18 mai 2011 dénonce notamment des investissements ferroviaires trop gourmands.

"Il s'agit d'un document qui vise tout d'abord à impulser, à dessiner des perspectives et une dynamique", introduisait Hervé Mariton, député de la Drôme et membre de la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire de l'Assemblée nationale lors de la présentation de son rapport sur le Snit, le 19 mai 2011 à Paris. Fragile, mal pensée, peu crédible, cette manne financière est mise à mal par les 25 pages du document.


Des fonds mal répartis

Côté ferroviaire, le député pointe une part trop importante à la création d'infrastructures nouvelles au détriment de la régénération de l'existant. "Les investissements ferroviaires s'élèvent à 145 milliards d'euros, soit plus de 55% des dépenses totales", souligne le document.

Souffrant de taux d'autofinancement surestimés sur certaines lignes, le texte soutient que "ces hypothèses trop élevées amènent Réseau ferré de France (RFF) à accepter le financement d'un projet qui peut s'avérer porteur de déficit chronique ex-post". Conclusion, sa dette augmente entraînant de facto celle de la SNCF.


Les transports collectifs juste évoqués

Excluant les projets du Grand Paris de son périmètre d'étude, le rapport Mariton se concentre sur le développement des transports collectifs comme "vecteur essentiel pour l'atteinte des objectifs du Grenelle de l'environnement, notamment en matière d'évolution des comportements de mobilité".

Décrivant les deux appels à projets lancés par le gouvernement, le rapporteur estime que la procédure se montre pertinente.

 

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

-
              Les choix financiers du Snit critiqués par un rapport parlementaire
Hervé Mariton, député de la Drôme et membre de la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire. © Anne Kerriou
Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :