webleads-tracker

Boutique transport Logistique
logo Logistiques Magazine Par Bruno Mouly
3 QUESTIONS À 03/11/2011

Jennifer Labatut, directrice marketing du prestataire logistique Veolog

Spécialisé dans les vins & spiritueux, le textile mais aussi le e-commerce, le prestataire Veolog désire consolider sa démarche écologique et se développer dans la logistique urbaine, en s’appuyant  sur la nouvelle société Vert Chez Vous. Entretien avec Jennifer Labatut, directrice marketing.

Logistiques Magazine : Quel est le positionnement stratégique de votre entreprise ?
Jennifer Labatut : Nous proposons une logistique précise, rigoureuse et à valeur ajoutée pour traiter les flux de nos clients, essentiellement dans les secteurs des vins & spiritueux, du textile et du e-commerce. L'idée est d'offrir une prestation de qualité pour contenter nos clients. Pour cela, nous mettons en place avec chacun d'eux des indicateurs de performance sur toutes nos opérations (réception des marchandises, traitement des flux, livraisons...) afin de tester régulièrement leur satisfaction. Nous parvenons ainsi à des taux de satisfaction allant de 99,5 % à 100 %. On a par exemple obtenu en 2011 un taux de 99,90 % pour deux grands acteurs du champagne. On offre ainsi une prestation sur mesure. On souhaite également s'imposer comme un spécialiste de la logistique durable, en recherchant constamment des solutions environnementales innovantes pour nos clients. Nous avons notamment mis en œuvre une ligne maritime entre Toulon et Livourne en Italie, ainsi qu'une liaison de transport combiné rail/route entre la France et l'Italie. Aujourd'hui, on ajoute un maillon de livraisons propres BtoB et BtoC en centre-ville à nos prestations logistiques, avec Vert Chez Vous. Cette nouvelle société de distribution urbaine dont je suis la directrice du développement a été créée en septembre dernier à cet effet, en joint-venture entre le groupe Labatut et les transports Tendron. Elle dispose d'un parc de véhicules GNV et électriques, alliant des capacités de 1,7 m3 à 24 m3 pour répondre à tous types de besoins de livraison urbaine de colis, de lots ou de palettes.

L.M. : Que pèse aujourd'hui la logistique du e-commerce dans vos activités ?
J. L. : Nous opérons ce type de logistique fine depuis 2 ans. On la traite aujourd'hui principalement sur notre plate-forme dédiée aux vins & spiritueux de Vatry, en Champagne-Ardenne, où un espace de 1 500 m2 gère les commandes en ligne d'une quinzaine de clients, et, dans une moindre mesure, dans notre entrepôt textile de Pantin. Sur ce créneau, nous réalisons un chiffre d'affaires d'environ 3 millions d'euros, soit 10 % du chiffre d'affaires global de Veolog. Nous voulons d'ailleurs développer cette activité par croissance externe, en rachetant des logisticiens pure-players du e-commerce. On est déjà en contact avec deux acteurs de ce type.

L.M. : Quels sont vos prochains objectifs de croissance ?
J. L. : On prévoit de continuer à faire grandir notre groupe Veolog en opérant par croissance externe. Après le rachat en 2009 d'Entrepo-Dis à Vatry et de FCO (Fret Cargo Organisation) à Pantin en 2010, où nous avons hérité de deux plates-formes, l'idée est de saisir les opportunités d'acquisition de petits prestataires très spécialisés mais pas forcément positionnés dans les 3 secteurs principaux sur lesquels nous opérons. Il s'agit également de continuer à améliorer nos performances de prestation et d'en partager les bénéfices avec nos clients. Enfin, nous sommes convaincus du potentiel de croissance de la logistique urbaine durable, créneau sur lequel nous allons également poursuivre notre développement.

© Tous droits réservés

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

3 QUESTIONS À              -
              Jennifer Labatut, directrice marketing du prestataire logistique Veolog
"Aujourd’hui, on ajoute un maillon de livraisons propres BtoB et BtoC en centre-ville à nos prestations logistiques, avec Vert Chez Vous." © DR

Sur le même thème

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :