webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo WKTL Par Anne Kerriou
Stratégie 25/06/2014

Le nouveau schéma logistique de La Poste intègre davantage de transport combiné

En raison de l'évolution de sa gamme de produits, le groupe La Poste a engagé une profonde refonte de son schéma logistique. L'entreprise veut notamment développer le transport combiné.

La Poste va investir 100 millions d'euros entre 2014 et 2016 dans la refonte de son réseau logistique, avec l'ambition d'accroître le recours au transport combiné. La nouvelle organisation s'appuiera sur une plate-forme multimodale construite à Bonneuil-sur-Marne.


Une transformation profonde de la structure des envois

"La refonte a pour objectif d'adapter notre système à l'évolution de notre mix produits. Pour le courrier et ce que nous appelons les petites marchandises, c'est-à-dire les envois de moins de 3 kg et de moins de 3 cm d'épaisseur, notre offre va du J+1 au J+7. Or le succès de la lettre verte J+2, lancée en 2012, a conduit à une diminution sensible des envois en J+1", explique François Deutscher, directeur du réseau logistique Courrier du groupe La Poste.

Sur un volume total de 13,5 milliards d'objets par an, le J+1 représente désormais 15,5% du trafic, contre 22 à 23% il y a encore deux ans, et devrait passer sous la barre des 10% à l'horizon 2016-2017. Le J+2 draine quant à lui 17,5% du trafic. Quant aux prestations J+4 et J+7, elles s'arrogent respectivement 38,5% et 28,5% des acheminements.


Le succès du J+2 ouvre la voie au transport combiné

"Dans ce contexte, le recours à l'avion et au TGV méritait d'être réétudié", souligne François Deutscher.

Concernant l'avion, la mutation est déjà largement accomplie. "Quatre avions ont été supprimés entre 2012 et 2014, tout en maintenant notre exigence de qualité de service sur le J+1", indique le directeur logistique. Aujourd'hui, 3% des envois passent par la voie aérienne. Un niveau désormais quasiment incompressible.

En revanche, La Poste met en place une stratégie totalement renouvelée en matière de transport terrestre. La part de la route dans l'acheminement des envois de la division Courrier est aujourd'hui largement dominante (92 %) et le restera. Mais La Poste développe une stratégie volontariste dans le domaine du ferroviaire.

Ce mode représente aujourd'hui 5% des acheminements, dont 3,5% pour le TGV postal et 1,5% pour le transport combiné, expérimenté depuis 2010 notamment au départ de Valenton. Dans le cadre de la refonte de son schéma logistique, le groupe va abandonner le TGV postal, aujourd'hui rempli pour moitié de courrier économique. Elle mettra en revanche l'accent sur le développement du transport combiné, qui devrait représenter 8% des acheminements d'ici 2016-2017.


Bonneuil-sur-Marne, pivot de la nouvelle organisation

Le futur schéma logistique de la division Courrier repose sur une nouvelle plate-forme de transport multimodale implantée à Bonneuil sur-Marne, qui ouvrira ses portes fin 2015. Cette plate-forme de 21 000 m2 représente à elle seule près du quart des investissements (23 M€).

Qualifié de "tour de contrôle du réseau logistique", ce site a une vocation de hub pour les échanges de marchandises, et accueillera aussi des activités de e-commerce et de logistique urbaine.

La Poste y regroupera les activités de trois sites existants : la plate-forme TGV de Paris-Charolais, la plate-forme routière de Sénart (Combs-la-Ville) et la plate-forme routière Neolog d'Aulnay. "Il y a d'ailleurs des produits traités par ces deux plates-formes qui seront éligibles au transport combiné", note François Deutscher.


20 caisses mobiles par jour

Progressivement, à partir de fin 2015, 20 caisses mobiles du groupe La Poste sillonneront la France chaque jour. "Alors que le transport ferroviaire est traditionnellement utilisé pour du transport de stocks, nous allons innover en l'adaptant au transport de flux", analyse François Deutscher.

"Nous avons trois cas de figure possibles : nous passerons directement chez les gros clients remplir la caisse mobile qui sera ensuite transférée sur le train à Bonneuil. Pour les clients moyens, nous ferons du groupage en passant avec la caisse mobile chez 2, 3 ou 4 clients. Enfin, les petits clients continueront à déposer leurs envois dans le réseau classique. Ces expéditions passeront par une plate-forme de tri classique avant de rejoindre le hub où sera constituée la caisse mobile", détaille François Deutscher.

Le réseau de transport combiné couvrira notamment les deux principaux axes nord-sud : Lille-Paris-Bordeaux-Toulouse et Lille-Paris-Lyon-Avignon-Marseille. "Les deux tiers des flux passeront par Bonneuil. Mais nous aurons également des liaisons directes entre Nancy et Avignon et entre Lille et Lyon", précise le directeur logistique.


Une collaboration étroite avec les opérateurs ferroviaires

La Poste travaille maintenant avec les opérateurs ferroviaires pour "asseoir la solution et montrer que l'on a un potentiel de développement important". À condition toutefois que le système puisse s'adapter.

Exemple pour les horaires des trains. "Aujourd'hui, les trains de transport combiné partent plutôt en fin d'après-midi. Si l'on arrive à faire partir des trains à 22h00, nous aurons davantage de flux éligibles au transport combiné", souligne François Deutscher.

Les ambitions multimodales de La Poste vont même plus loin. La plate-forme de Bonneuil-sur-Marne pourrait permettre, "à terme", d'avoir recours au transport fluvial. Mais dans ce domaine, le groupe n'évoque encore aucune date de mise en œuvre.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Visiteur

26/06/2014

Belle explication de texte. Manque juste un point primordial : que deviennent "LES EMPLOIS" ?

Stratégie              -
              Le nouveau schéma logistique de La Poste intègre davantage de transport combiné
Pour la division Courrier du groupe La Poste, la part du transport combiné devrait passer de 5% à 8% à l'horizon 2016-2017. © La Poste

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

#
img1

La manutention de pneus n'est pas aisée et peu automatisable, d'où le recours à beauoup de main-d'œuvre en entrepôt.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
07
08
Du 07/09/2016 au 08/09/2016
DELIVER
LUXEMBOURG
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
PARIS RETAIL WEEK
Paris
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
E-COMMERCE PARIS
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :