webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo WKTL Par Olivier Constant
Régions 10/07/2015

Fret ferroviaire : le dossier de création d'un OFP en Rhône-Alpes se hâte lentement...

C'est à partir d'un trafic socle de 400 000 tonnes qu'un opérateur ferroviaire de proximité pourrait voir le jour en Rhône-Alpes. Mais il faudra peut-être attendre 2017 pour que ce lancement soit effectif.

Seconde région économique française, Rhône-Alpes ne dispose actuellement d'aucun opérateur ferroviaire de proximité (OFP). Pourtant, les besoins sont là, à en juger par la restitution de l'enquête menée par la DREAL Rhône-Alpes. Celle-ci a été présentée le 8 juillet 2015 à Lyon à la faveur de l'organisation d'une nouvelle édition du Tour de France du fret ferroviaire. Cette étude financée par l'État, SNCF Réseau, CCI de Région Rhône-Alpes et la Région Urbaine de Lyon a conduit à réaliser quarante entretiens pour, principalement, identifier les flux adressables à un OFP.


Un trafic socle de 3,3 millions de tonnes

Il a été admis que l'OFP devait se baser sur un trafic "socle" ferroviaire, c'est-à-dire la prise en charge d'un trafic ferroviaire existant, pour démarrer son activité. Ce trafic socle a exclu les flux multilot-multiclient (MLMC) réalisés par Fret SNCF. À l'issue de la phase de démarrage, l'opérateur pourrait être également en mesure de capter des flux routiers, qu'il s'agisse des trafics des entreprises embranchées ou des "combiné rail-route".

Ce sont au global 3,3 millions de tonnes de trafic potentiellement adressables à un OFP qui ont été identifiées. Ces trafics sont répartis entre 1,1 million de tonnes provenant de flux internes à Rhône-Alpes et 2,2 millions de tonnes issues de maillons locaux de flux moyenne ou longue distance. Concernant ces derniers potentiels, 1,4 million de tonnes concernerait des flux reportés de la route au rail.
Étonnamment, l'étude n'a pas pris en compte les 300 000 tonnes de flux annuels que pourraient apporter quatre chargeurs savoyards, ceux-ci ayant également lancé une étude pour créer un OFP local.

50 % des entreprises prêtes à remettre des flux à un OFP

Preuve de l'engagement et surtout des attentes des entreprises dont certaines ne remettent plus aucun trafic au rail malgré leur équipement en installations terminales embranchées, 50 % d'entre elles se déclarent prêtes à remettre des flux à un OFP. Et ce alors même qu'elles font part d'un constat d'amélioration globale de la fiabilité du transport ferroviaire ces cinq dernières années. Toutefois, des inconnues demeurent, comme la situation des lignes capillaires.

S'agissant du modèle économique d'un OFP en Rhône-Alpes, celui-ci pourrait prendre deux formes : un OFP territorial n'assurant que la traction de trains de fret autour d'un hub et un OFP gestionnaire d'infrastructure local qui associerait à la fois la traction sur une petite ligne de fret et la maintenance de la voie.

L'OFP territorial pourrait mettre en œuvre cinq locomotives Diesel dont quatre de forte puissance. Ce parc, servi par un effectif de 17 personnes, pourrait acheminer 400 000 tonnes de fret par an pour les clients de la zone. Cette structure devrait générer un chiffre d'affaires annuel minimal de 4 millions d'euros pour être pérennisée. Elle pourrait être située dans l'Ain (secteur Ambérieu/Badan) ou Central-Sud (Vallée du Rhône). Le format de l'OFP local serait beaucoup plus réduit puisqu'une seule locomotive Diesel remorquerait 100 000 tonnes de fret sur un périmètre local. Le chiffre d'affaires cible de l'activité traction serait de 600 000 € par an.

L'intérêt de Régiorail Rhône-Alpes

Il appartient désormais aux chargeurs de se mobiliser pour favoriser l'éclosion de cet OFP. L'étude évoque, en effet, la constitution d'une grappe d'entreprises (chargeurs, transporteurs, logisticiens, etc) autour du projet pour à la fois étudier la faisabililté technique et opérationnelle de l'opérateur et créer la structure. L'Ademe pourrait prendre en charge jusqu'à 70 % du montant des études de faisabilité.

Pour l'heure, l'échéance visée de création d'un ou plusieurs OFP est 2017. Cela pourrait, toutefois, aller beaucoup plus vite si Régiorail Rhône-Alpes confirme son intérêt. Ce nouvel opérateur qui débutera ses activités sur le hub d'Ambérieu en décembre 2015 pourrait, "une fois le rythme de croisière de ses opérations Danone atteint, étendre son champ d'action", confirme Eric Debrauwere, président des entités Régiorail.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Régions              -
              Fret ferroviaire : le dossier de création d'un OFP en Rhône-Alpes se hâte lentement...
Rhône-Alpes ne dispose actuellement d'aucun opérateur ferroviaire de proximité. Pourtant, les besoins sont là, selon l'enquête menée par la DREAL Rhône-Alpes. © Olivier Constant

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

#
img1

La manutention de pneus n'est pas aisée et peu automatisable, d'où le recours à beauoup de main-d'œuvre en entrepôt.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
07
08
Du 07/09/2016 au 08/09/2016
DELIVER
LUXEMBOURG
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
PARIS RETAIL WEEK
Paris
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
E-COMMERCE PARIS
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :