webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo WKTL Par Anne Kerriou
Fret aérien 28/08/2015

Lufthansa et ANA mettent leurs capacités cargo en commun entre l'Europe et le Japon

Lufthansa Cargo et ANA Cargo ont mutualisé leurs capacités cargo au départ de plusieurs pays européens vers le Japon depuis le 3 août 2015. Ce partenariat, qui porte uniquement sur le general cargo et l’express, semble avoir fait ses preuves dans le sens Japon-Europe.

Gagner des parts de marché grâce à un meilleur service : c’est pour répondre à cet enjeu à la fois évident et complexe que Lufthansa Cargo et All Nippon Airways (ANA) Cargo ont décidé d’unir leurs forces sur le marché du fret aérien entre l’Europe et le Japon.


Une expérience concluante dans le sens Japon-Europe

Les deux compagnies ont bâti une "co-entreprise stratégique", qui s’est d’abord concrétisée dans le sens Japon-Europe à partir de décembre 2014. "Les premiers retours des clients au Japon sont très positifs. Nous offrons un meilleur service, avec plus de capacités, plus de fréquences, des temps de transit plus rapides, ou encore plus d'options en cas d’annulation de vol, par exemple", souligne Andreas Puder, directeur d'ANA Cargo pour la France.

Les résultats semblent prometteurs. Sur sept mois, entre décembre 2014 et juin 2015, les deux compagnies affirment avoir transporté 1 100 tonnes de plus que lors de la même période de l’année précédente. Elles revendiquent également des gains de parts de marché, sans en préciser l’importance. "Nous espérons maintenant faire aussi bien dans le sens Europe-Japon !", s’exclame Andreas Puder.


Un marché France-Japon plutôt morose

La partie ne sera pourtant pas facile. Dans le sens Japon-Europe, le marché a progressé de 15 % au premier semestre. De quoi favoriser une augmentation des volumes. En revanche, dans le sens Europe-Japon, le marché est plutôt stable, voire en régression dans certains pays comme la France (- 2,5 % au premier semestre).

Malgré ce contexte plus tendu, marqué par une pression sur les prix, les dirigeants de Lufthansa Cargo et d’ANA Cargo en France estiment pouvoir tirer profit de l'amélioration du service pour gagner des parts de marché.

Comme dans le sens Japon-Europe, le partenariat repose sur une mutualisation des capacités et une harmonisation tarifaire. Dans certains cas, comme en France, le traitement physique du fret se fait également dans un magasin commun, ce qui permet d'offrir de meilleurs délais pour l’acceptation du fret. "En revanche, chaque structure commerciale continue à exister de façon indépendante, à Paris comme en province", précise Andreas Puder.


Une offre étoffée

Pour les clients de Lufthansa Cargo, le partenariat permet un accès à des vols directs entre la France et le Japon, et donc une réduction des temps de transit. ANA assure actuellement deux liaisons quotidiennes entre Paris et Tokyo en B787-800, l’une sur Narita et l’autre sur Haneda. À l’occasion du programme hiver, seule la liaison sur Haneda sera maintenue, mais avec un B787-900 permettant l’emport de 8 à 9 palettes (contre 6 à 7 palettes pour le B787-800).

De leur côté, les clients d’ANA Cargo peuvent désormais avoir accès à des vols cargo au départ d’Europe, grâce au réseau de Lufthansa.

"Au total, vols passagers et vols cargo inclus, le réseau commun des deux compagnies représente 90 liaisons directes par semaine entre l’Europe et le Japon. Pour l’instant, la joint-venture ne concerne que l’Allemagne, l’Autriche, la France et la Grande-Bretagne. Mais progressivement, tous les pays européens vont rejoindre le partenariat", détaille Antonio Dinis Queiros, directeur France de Lufthansa Cargo.


Élargir le champ de la joint venture aux produits à particularité

L’un des prochains enjeux consistera ensuite à ouvrir le champ de la co-entreprise aux produits spécifiques, car pour l’instant, la coopération ne porte que sur le general cargo et l’express, ce qui limite le potentiel d’acquisition de parts de marché. Cette perspective nécessite toutefois au préalable une harmonisation des process, notamment au niveau des systèmes informatiques.

"En 2015, Lufthansa Cargo est engagée dans un profond changement de son propre système informatique. Mais dès que ce chantier sera achevé, nous pourrons nous lancer dans l'harmonisation des systèmes entre ANA et nous", précise Antonio Dinis Queiros.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Fret aérien              -
              Lufthansa et ANA mettent leurs capacités cargo en commun entre l'Europe et le Japon
Andreas Puder, directeur France d'ANA Cargo et Antonio Dinis Queiros, directeur France de Lufthansa Cargo. © Anne Kerriou

les articles les plus lus

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :