webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Jacques Laurent
Résultats 04/09/2015

Port du Havre : un trafic stable pour le conteneur au premier semestre 2015

Le trafic conteneurs au Havre peine à décoller. Selon les chiffres communiqués par Haropa-Port du Havre pour les six premiers mois de l’année 2015, à fin juin, le trafic est resté stable à 12,5 Mt. Pour Haropa, il s’est élevé à 13 Mt, soit une timide progression de 0,5 %.

Haropa, qui réunit sous sa bannière les ports du Havre, Rouen et Paris, attend beaucoup du conteneur dans les prochaines années. "Il est clair que nous aurions préféré une croissance plus forte, comme celle que nous avions enregistrée en 2013. Mais il faut analyser les choses dans le détail", nuance Hervé Martel, le président du directoire du Grand port maritime du Havre.

"La bonne nouvelle, c’est la croissance du trafic vers l’hinterland et la bonne tenue de l’export généré par la baisse de l’euro. Le transbordement est en baisse mais nous savons qu’il s’agit d’un marché particulièrement volatil", décrypte Hervé Martel. "De manière générale, la stratégie des armateurs reste offensive. MSC, par exemple, mise sur des pays comme l’Inde, l’Australie ou encore le Pakistan. Des lignes feeder se développent également comme cette nouvelle liaison entre La Rochelle, Brest et Le Havre. Il n’y a donc pas de raison à s’alarmer", estime le président du directoire.


Des bonnes nouvelles du côté des vracs liquides

Côté bonne nouvelle, c’est une nette reprise qui s’amorce dans le domaine des vracs liquides grâce au pétrole brut. Au Havre, toujours à fin juin 2015, les vracs liquides ont progressé de 14,5 %, avec un trafic à 20,6 Mt. Sur Haropa, la croissance s’élève à 10 % sur la même période, à 25,1 Mt.

Hervé Martel avance plusieurs explications. "Avec des raffineries qui tournent à plein et une baisse du prix du baril, les indicateurs sont positifs. L’an dernier, l’arrêt technique de la raffinerie Grandpuits en Seine-et-Marne a impacté le trafic. Aujourd’hui, c’est un retour à la normale. La question était également de savoir où Total allait restructurer. Ces restructurations se sont faites au détriment de La Mède, dans les Bouches-du-Rhône, et de Donges en Loire-Atlantique. Au Havre, au contraire, Total a investi 850 M€, uniquement pour l’activité raffinage", analyse le responsable.

Les vracs solides enregistrent quant à eux une baisse de 20 % au Havre, due notamment au redémarrage tardif de la centrale EDF. Enfin, le trafic des granulats et du ciment accuse une baisse spectaculaire de 60 % dans un contexte d’investissements en berne dans le secteur du BTP.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Résultats              -
              Port du Havre : un trafic stable pour le conteneur au premier semestre 2015
Une nette reprise s’amorce au Havre dans le domaine des vracs liquides grâce au pétrole brut. © DR

les articles les plus lus

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :