webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Ariel F. Dumont
Politique 15/10/2015

La réforme portuaire italienne se fait attendre

Le ministre des Infrastructures et des Transports italien, Graziano Delrio, a fait de la réforme du système portuaire italien une de ses priorités, dès sa nomination en avril 2015. Mais pour les opérateurs du secteur, cette promesse a la saveur d'une lettre morte.

En inaugurant le salon nautique de Gênes le 30 septembre 2015, le ministre des Infrastructures et des Transports italien, Graziano Delrio, avait déclaré : "Nous avons déjà préparé un décret législatif pour réformer le système des autorités  portuaires". Le lendemain, il ajoutait que ce décret réduisait le nombre d'autorités portuaires de 24 à 14, et non plus 15 comme cela avait été annoncé durant l'été.


Un problème politique

Depuis, deux semaines ont passé et le décret n'a toujours pas été publié. Une situation qualifiée d'inacceptable pour les opérateurs portuaires désormais désemparés et surtout, désabusés. Ils ont le sentiment que la réforme n'arrivera jamais. Pour preuve, les déclarations de Michele Pappalardo, président de Federagenti, la fédération des agents maritimes, durant un entretien accordé au quotidien génois, Il Secolo XIX. 

"Nous attendons la bonne nouvelle depuis trop longtemps. Il y a quelques semaines à Gênes, nous étions sûrs que la réforme aurait été présentée au Conseil des ministres le lendemain (de l'inauguration du salon nautique, ndlr), mais rien ne s'est passé", a déploré Michele Pappalardo. Le jugement du président de Federagenti est tranchant : "C'est une question politique. Soit nos dirigeants sont trop occupés et n'ont pas le temps de concrétiser cette réforme, soit il y a un problème politique qui bloque la réforme".

Retards accumulés

La question politique serait, en fait, un problème de nominations et de regroupement des autorités portuaires. Comme par exemple, la fusion entre les ports de Savone et Gênes et le choix d'un président chargé de chapeauter ce nouveau gros district. Les sites qui devraient perdre leur indépendance ont protesté haut et fort comme Ancône, que le ministère voulait regrouper avec Ravenne. En somme, la tâche du ministre serait compliquée, d'où la nécessité pour Graziano Delrio de gagner du temps, peut-être à l'infini. 

Le président de Federagenti reproche aussi au ministre des Infrastructures et des Transports les retards accumulés durant les derniers mois au niveau de la nomination des présidents des autorités portuaires actuellement confiées à des commissaires extraordinaires, soit 10 sur 24. "Nos ports sont en train de s'enliser. Les commissaires, de par leur nature, paralysent les ports. Les présidents ont un rôle différent et ils garantissent des choix sur le long terme", estime Michele Pappalardo. Pour l'heure, le ministre des Infrastructures et des Transports n'a pas répliqué.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Politique              -
              La réforme portuaire italienne se fait attendre
La réforme portuaire italienne achoppe sur plusieurs points, comme le rapprochement des autorités portuaires. © Port de Gênes

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :