webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Jacques Laurent
POLITIQUE 20/10/2015

Paquet portuaire européen : la CGT de Boluda monte au créneau

Un règlement pourrait garantir la transparence financière des ports et instaurer un cadre pour l’accès au marché des services portuaires : c'est un projet défendu par l'Europe mais qui inquiète le syndicat Ugict CGT, chez Boluda, société de remorquage portuaire basée au Havre.  

L’Europe, par l’intermédiaire de son rapporteur Knut Fleckenstein, défend le projet d’un règlement qui, s’il est adopté en fin d’année, devrait garantir la transparence financière des ports et instaurer un cadre pour l’accès au marché des services portuaires, notamment dans le domaine du remorquage.

C’est sur ce point de l’instauration d’un cadre pour l’accès au marché des services portuaires, notamment dans le domaine du remorquage, que le syndicat Ugict CGT, chez Boluda, société de remorquage basée au Havre, a décidé de monter au créneau. Si des activités comme le pilotage, grâce à des actions de lobbying, ont eu gain de cause et ont été exclues du futur règlement, il n’en est rien pour le re­mor­quage et le lamanage.


"Une coquille vide"

"Aujourd’hui, nous estimons que ce projet est une coquille vide si nous mettons à part le volet sur la transparence financière des ports, pour lequel nous sommes favorables. Un tel règlement risque de remettre en cause nos missions de service public comme la sécurité portuaire, car elle ne pourrait plus être assurée de la même manière", explique Stéphane Logez, délégué syndical Ugict CGT chez Boluda au Havre.

Olivier Henry, élu au CE de Boluda, indique que l’entreprise de remorquage assure également des missions de sécurité incendie, de protection du littoral et de sécurisation de la zone industrialo-portuaire en cas d’incidents sur des sites classés. "L’Europe se plaint de la faible pression concurrentielle dans notre secteur. Or le marché du remorquage est un marché à maturité", ajoute-t-il.

Le syndicat craint également que les compagnies qui souhaitent être encore plus concurrentielles aient recours à des pavillons de complaisance ou ne réduisent leur masse salariale. Stéphane Logez explique au passage que le coût du remorquage aujour­d’hui ne représente que 10 % du coût total d’une escale. 

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

POLITIQUE              -
              Paquet portuaire européen : la CGT de Boluda monte au créneau
La CGT de Boluda, au Havre, craint pour l'avenir du secteur du remorquage et des autres missions qu'elle assure telles que la sécurité portuaire, par exemple. © Boluda France

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :