webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
économie 28/10/2015

Transport maritime : quand la Chine s’assoupira...

L’économie chinoise semble accuser le coup en cette fin 2015, après avoir été, durant des années, le moteur mondial. Pour le monde des transports, ce tassement de l’économie chinoise pourrait être un signe d’affaiblissement.

Depuis son entrée à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Chine s’est imposée comme le moteur de l’économie mondiale. Elle est devenue au cours des années la seconde puissance économique de la planète derrière les États-Unis.

Le taux de croissance de l’économie chinoise s’est longtemps exprimé à deux chiffres. Ces dernières années il a diminué, tout en flirtant toujours avec les 10 %. Mais pour 2015, le Bureau des statistiques chinois annonce une croissance annuelle de 6,9 %. Même si cette donnée reste supérieure aux prévisions des économistes, elle ne fait que conforter le sentiment général d’un atterrissage brutal de l’économie de l’empire du Milieu. (...)


"Des inquiétudes au sujet de l’économie chinoise"

Si la crise économique arrive en Chine, c’est aussi en partie lié aux difficiles reprises des économies de l’Ouest. La consommation ne repartant que faiblement, les Chinois peinent à exporter vers les principaux marchés. Jusqu’à présent, la Chine a consommé pour son marché intérieur, mais elle a besoin des marchés internationaux pour consolider sa croissance. Or l’Europe, d’une part, et les États-Unis, d’autre part, retrouvent un chemin de la croissance plus ardu et pentu que prévu.

Premier effet collatéral de cette crise économique du principal partenaire asiatique, les transports maritimes devront composer avec cette nouvelle donne. Les répercussions sur les trafics de vracs secs et liquides sont plus longues à se faire sentir. Les matières premières restent nécessaires pour assurer une production industrielle à ce niveau. Les principaux effets pourraient se faire sentir très rapidement sur le trafic conteneurisé. (...)

Le mal chronique dont souffrent les liaisons entre l’Asie et l’Europe concernent les déséquilibres de flux. En 2014, ils ont été de 52 %, soit 5,2 MEVP. Un écart entre les flux encore plus criant dans le Sud puisque ces déséquilibres atteignent 60 % en 2014.


2014 : le calme avant la tempête

Un constat qui se répercute sur les taux de fret. Ce déséquilibre restant dans les mêmes proportions que précédemment, les taux de fret ont suivi une tendance de stabilité. Et le consultant néerlandais (Dynamar) de considérer que 2014 a été le calme avant la tempête. Dès les premiers mois de 2015, les nouvelles alliances (M&M, P3, G6 et CKYHE) ayant pris forme et devenant opérationnelles, la situation a dramatiquement changé, selon Dynamar. (...) Tout laisse à croire que ces déséquilibres prendront du temps à se résorber. 

Au mois de février, en plein nouvel an chinois, les taux de fret au départ de Shanghai pour l’Europe du Nord affichent un niveau plancher à 431 $/EVP. Le même EVP à destination de la Méditerranée se négocie aux alentours de 531 $. Ce plancher n’a eu de cesse d’être crevé au cours des dernières semaines. Depuis la rentrée de septembre, les taux ne cessent de subir des baisses. (...)

Si le tassement de l’économie chinoise joue un rôle dans la baisse des taux de fret et d’une manière plus générale sur les trafics entre l’Europe et l’Asie, la mise en ligne des navires de dernière génération avec des unités avoisinant les 20 000 EVP ne devrait pas améliorer la situation dans les prochains mois. Selon le consultant Drewry, la surcapacité dans la conteneurisation devrait encore durer trois ans. Après, il est encore trop difficile de faire des pronostics.

> Lire l'intégralité de l'article dans le Journal de la Marine Marchande de n° 5002 du 23 octobre 2015 : Quand la Chine s’assoupira (réservé aux abonnés).

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

économie              -
              Transport maritime : quand la Chine s’assoupira...
La Chine a besoin des marchés internationaux pour consolider sa croissance... et les transports maritimes vont devoir composer avec cette nouvelle donne. © H.D.

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :