webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Logistiques Magazine Par Luc Battais
Logistique 02/11/2015

Malcolm Wilson, XPO Logistics : "la confiance dans l'économie revient en France et en Europe"

Malcolm Wilson, directeur général Logistique Europe de XPO Logistics, table  sur le retour de la confiance dans l'économie en Europe de l'ouest de la part des clients de la logistique. Les projets se font plus nombreux, plus concrets. En France la tendance serait perceptible depuis deux ans.

Logistiques Magazine : Quelles sont les perspectives de XPO Logistics en Europe pour son activité logistique ?

M.W. : S’agissant de notre développement en Europe, je dirais qu’il nous faut distinguer trois groupes, en partant de l’Est. En Russie, je considère que notre croissance organique est toujours satisfaisante aujourd’hui. En Europe centrale, nous avançons avec prudence dans chacun des pays en tenant compte de la situation micro économique de chacun d’entre eux. En Europe de l’Ouest, notre plus gros marché, nos activités sont très dynamiques, notamment en ce moment au Benelux. Nous nous développons en Allemagne, mais nous constatons avec satisfaction que nos marchés historiques que sont la France, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni sont beaucoup plus forts économiquement qu’ils ne l’étaient il y a trois ou quatre ans. En France, je dirais même que nous n’avions pas cette perception il y a seulement deux ans. Pour nous qui avons l’habitude de travailler dans un grand nombre de pays, les signes sont clairs, la confiance des clients revient, elle est plus solide et se traduit concrètement par le retour d’un plus grand nombre de projets.

L. M. : La reprise du groupe Norbert Dentressangle par l’Américain XPO Logistics a été annoncée en avril 2015. Qu’est-ce que cela va changer pour l’activité logistique du nouveau groupe en Europe ?

Malcolm Wilson : Il ne faut pas s’attendre à une révolution, que ce soit en termes d’analyse du marché ou de projets de développement. Si ce n’est une différence d’échelle liée aux caractéristiques du marché américain, l’activité est sensiblement la même de chaque côté de l’Atlantique. La particularité de XPO Logistics aux États-Unis est surtout d’être plus implanté sur le segment du dernier kilomètre que ne l’était Norbert Dentressangle. En outre, dans une économie qui se globalise toujours plus, ce qu’a déjà apporté notre intégration au sein de XPO Logistics, ce sont de nouvelles collaborations avec des clients que nous accompagnons aux États-Unis et qui souhaitent se développer en Europe en s’appuyant sur une offre intégrée. Le mouvement est même encore plus rapide dans l’autre sens. Nous avons déjà conclu des contrats avec des industriels du textile (e-commerce) ou de la chimie (peintures) dont nous sommes prestataires en Europe, pour les accompagner aux États-Unis. Car le plus gros changement et le plus rapide engendré par le rapprochement des deux entreprises est que XPO Logistics est désormais identifié comme un opérateur véritablement global, alors que, même après le rachat de Jacobson aux États-Unis, Norbert Dentressangle était perçu comme un acteur majoritairement européen. Quand nos clients ont vu qu’ils pouvaient compter sur une continuité du management et un niveau équivalent de qualité de service en Europe et aux États-Unis, ils n’ont pas attendu pour nous intégrer au nombre de leurs prestataires possibles sur les deux marchés. Du point de vue opérationnel, nous allons en Europe nous rapprocher des systèmes d’information et de gestion utilisés aux États-Unis, qui sont à la pointe d’un point de vue technologique avec, par exemple, l’utilisation accrue des objets connectés. C’est également vrai pour les systèmes de ventes.


L. M. : La plupart de vos grands concurrents mondiaux (DB Schenker, Kuehne+Nagel…) ont dit à peu près la même chose quand ils ont étendu leur couverture du marché mondial mais ils ont parlé aussi de l’Extrême-Orient et de l’Asie. Ces zones sont-elles des territoires de conquête pour XPO, par exemple au travers de la montée en puissance de son activité freight forwarding ?

M. W. : Pas nécessairement. L’activité de XPO Logistics en transport comme en logistique est historiquement marquée par son ancrage local et nos prestations vont jusque chez les consommateurs. Il est en conséquence plus facile d’envisager une présence partout dans le monde quand on est issu d’une activité originelle de freight forwarding international, ce qui n’est pas notre cas. Et le projet de XPO Logistics est de construire un leader mondial, en s’appuyant sur deux plateformes solides de croissance aux États-Unis et en Europe. Avec le rachat de Con-Way et des activités logistiques de Menlo en Europe, cette stratégie est confortée. Certes, XPO Logistics met un pied supplémentaire en Asie avec son offre de global forwarding, mais c’est clairement une possibilité offerte à l’import-export à ceux de nos clients qui en auraient besoin, sachant que la plus grande part d’entre eux, en Europe comme aux États-Unis, travaillent avec des flux de produits de consommation importés d’Asie. Cette vision ne devrait pas changer dans un futur proche.

L.M. : Le groupe américain Con-Way, dont le rachat a été annoncé le 9 septembre, comprend une filiale nommée Menlo présente de ce côté-ci de l’Atlantique. Quelle sera sa place dans ce que l’on peut encore considérer pour un temps comme l’ancien périmètre Dentressangle ? 

M.W. : C’est un très beau projet qui fait sens au plan industriel. Disons que Menlo est un opérateur de dimension moyenne aux États-Unis, avec une présence modeste en Europe mais très complémentaire de notre empreinte actuelle. C’est un prestataire logistique reconnu dans des secteurs stratégiques, notamment santé ou high tech, et dans des zones géographiques où XPO Logistics est encore peu présent.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Logistique              -
              Malcolm Wilson, XPO Logistics : "la confiance dans l'économie revient en France et en Europe"
Malcolm Wilson, directeur général Logistique Europe de XPO Logistics. © DR

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :