webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Michel Neumeister
Économie 12/11/2015

L’économie maritime : des activités "diverses et localisées"

L’Insee Première vient de rendre publique une note sur les activités maritimes françaises qui ont un lien direct ou indirect avec l’eau salée, de la pêche aux biotechnologies bleues. Un secteur hétérogène qui emploie 450 100 personnes. Décryptage.

L’Institut national de la statistique et des étu­des économiques n’hésite pas à rappeler une nouvelle fois que la France possède la deuxième plus grande superficie d’espaces marins au monde. Certes derrière les États-Unis, mais devant l’Australie et la Russie.

Si cette richesse reste encore grandement potentielle (comme l’ont été les notules polymétalliques du Pacifique qui devaient assurer la puissance économique du pays dans les années 1970), les mers et le littoral génèrent aussi "directement" une grande variété d’activités qui forment le socle de l’économie maritime. S’y ajoutent, par effet d’entraînement, des activités "indirectes", écrit l’Insee Première, comme les transports, la logistique, le commerce de gros, etc. "Elles composent un halo plus difficile à définir et à mesurer."


Le "tourisme littoral" en tête

En 2012 donc, l’emploi maritime comptait 450 100 personnes dont 393 500 salariés. Le premier employeur étant le "tourisme littoral" (227 600 personnes dont 186 900 salariés, les deux tiers étant occupés par l’hôtellerie et la restauration), le dernier les assurances et les ban­ques maritimes avec 900 personnes, toutes salariées.

Après le tourisme, "l’intervention publique" est le deuxième employeur (Marine nationale, action de l’État en mer, enseignement, formation, etc.) avec 69 200 personnes. La pêche, l’aquaculture et toute l’exploitation des produits marins, préparation et commercialisation comprises, occupent 50 700 personnes dont 38 300 salariés.


1,7 % des emplois français

Le transport maritime et fluvial de passagers ou de marchandises, y compris les services portuaires, représente 45 100 personnes (dont 43 400 salariés). La cons­truction et la réparation navale (seule la construction de voiliers est évoquée) emploient 38 500 personnes (36 900 salariés). Les énergies marines renouvelables occupent beaucoup les discours, mais dans la réalité elles n’emploient que 8 000 personnes, toutes salariées.

Au total, ces 450 100 emplois représentent 1,7 % du total français et plus de 8 % des emplois maritimes dans l’Union européenne.

> Lire la suite dans le Journal de la Marine Marchande n°5004 du 6 novembre 2015 : L’économie maritime, des activités "diverses et localisées" (accès abonnés)


> Consulter la note de l'Insee

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Économie              -
              L’économie maritime : des activités "diverses et localisées"
Les activités maritimes sont très diversifiées. © Anne Kerriou

Sur le même thème

les articles les plus lus

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :