webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo WKTL Par Nathalie Bureau du Colombier
Corse 13/11/2015

Rachat de la SNCM : Christian Garin et Alexander Paganopoulos y croient encore

L’armateur grec Alexander Panagopoulos, associé tout récemment à Christian Garin, a présenté son projet de reprise de la SNCM, "Ferry de France", le 12 novembre 2015. Alors que la partie semble jouée entre Patrick Rocca et Daniel Berrebi, les deux hommes espèrent être entendus par la justice.

Le tribunal de commerce de Marseille devrait annoncer le 20 novembre 2015 le nom du repreneur de la SNCM. "Les jeux ne sont pas faits", a lancé Christian Garin lors d'une conférence de presse organisée le 12 novembre à l’Intercontinental de Marseille pour présenter le projet de reprise qu'il défend conjointement avec l'armateur grec Alexander Panagopoulos. Candidat malheureux de la première heure dans la course au rachat de la SNCM, car on lui reprochait alors son manque de transparence financière, Christian Garin a sorti son dernier atout lors de l’audience au tribunal de commerce de Marseille le 4 novembre 2015.

La plaidoirie n’a semble-t-il pas suffi pour faire pencher la balance. Le procureur de la République aurait résumé l’homme d’affaires grec à un courtier maritime. Alors pendant plus d’une heure, Alexander Panagopoulos, président d’Arista Shipping, a voulu faire la démonstration de sa toute puissance financière, de sa capacité à gérer une compagnie de ferries et de son intérêt pour la SNCM.


75 % des parts de la holding MedPartners

Dans le sillage de son père, qui avait fondé Royal Cruise Line, l’homme de 49 ans raconte qu’il est devenu à son tour armateur avec SuperFast Ferries. "Nous sommes devenus les premiers en quatre mois", souligne-t-il. Puis il évoque l’aventure Attica en 1993, et celle de Blue Star Ferries en 1999. "Nous avons fait construire 17 navires, 12 pour SuperFast et 5 Blue Star Ferries", rappelle l’homme d’affaires.

Il dit avoir éprouvé dès 2014 un intérêt pour la SNCM mais la complexité du dossier, et notamment le remboursement des 440 M€ d’aides d’État, l’avait fait renoncer. Ce n’est que tout récemment et après un passage éclair de GNV au dossier, qu’il décide finalement de rejoindre Christian Garin dont le projet bénéficie d’une lettre de confort de Bruxelles.

Avec 75 % des parts de la holding MedPartners, contre 25 % pour Christian Garin, Paganopoulos a les cartes en main. "J’engage mon argent personnel dans cette aventure, preuve de ma foi dans ce projet. Je joue également ma réputation", indique l’armateur grec, qui entend prendre la présidence de "Ferry de France", société qui contrôle deux filiales : les lignes de la Corse et les lignes de la Méditerranée. Preuve de l’appui des banques, il brandit un courrier de la banque allemande Nord/LB lui assurant une ligne de crédit de 28 M€ et l’accord de principe pour participer au financement de nouveaux navires à hauteur de 200 M€.


En faveur du dossier déposé par le groupe Rocca

Cependant, les pavillons lointains des "one single ship company" qu’il possède sur sa flotte de vraquiers et le projet de "lease back" pour la flotte SNCM ne sont pas de nature à rassurer les administrateurs judiciaires. Christian Garin n’hésite pas à évoquer l’opération réalisée cet été par le groupe Bourbon sur une cinquantaine de navires auprès des Chinois, qui avait permis au spécialiste français de l’offshore de générer du cash.

Mais la partie semble désormais jouée entre Patrick Rocca et Daniel Berrebi. Le juge commissaire et le représentant des AGS se sont clairement positionnés en faveur du dossier déposé par le groupe Rocca. Ils ont été suivis par le procureur Brice Robin qui, initialement, défendait la candidature de Berrebi, soulignant même dans un précédent réquisitoire les démêlés de Rocca avec la justice. Sa volte-face, qui en a surpris plus d’un à l’audience, continue de susciter de nombreuses interrogations.


Des appuis politiques de très haut niveau

Jeux de réseaux d’influence ? Une chose est sûre, les deux candidats favoris semblent bénéficier d’appuis politiques de très haut niveau. Si Berrebi a comme principal atout le fonctionnaire Pierre Sallenave, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, Patrick Rocca bénéficie d’appuis en Corse. Les liens semblent désormais avérés depuis la publication de la liste "prima a Corsica" emmenée par Paul Giacobbi, président de l’exécutif de Corse et candidat aux élections territoriales. L’épouse de Patrick Rocca, Delphine Orsoni, conseillère départementale de la Corse du Sud, se place en huitième position sur la liste des 51 noms du PRG. En haut de liste, elle est donc éligible si Paul Giaccobi est reconduit dans son mandat.

L’entrepreneur corse, à la tête de 27 sociétés générant un chiffre d’affaires de 81 M€ (déchets, transport de marchandises, promoteur immobilier…), se targue d’être le premier employeur de l’île avec 634 salariés. Outre son soutien à la candidature de Paul Giacobbi, il s’est attaché les faveurs de la direction de la SNCM en offrant 25 % des actions au management et 10 % aux salariés.


Ferry de France en chiffres


> Ferry de France propose la reprise de 878 salariés (618 navigants et 232 sédentaires), auxquels s'ajoutent 28 sédentaires rattachés aux filiales sur 1 428 employés

 

> 28 M€ apportés en fonds de roulement

 

> 5 navires opérés par Ferry de France et le 6e loué pour un an

 

> 420 M€ d’investissements prévus dans les 4 ans

 

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Corse              -
              Rachat de la SNCM : Christian Garin et Alexander Paganopoulos y croient encore
Alexander Panagopoulos, associé tout récemment à Christian Garin, se porte candidat à la reprise de la SNCM sous le label Ferry de France. © NBC

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :