webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo WKTL Par Nathalie Bureau du Colombier
Corse 08/12/2015

SNCM : la fin de la grève a sonné, mais pas les hostilités

Au terme de 14 jours de grève, les navires de l’ex-SNCM ont repris leurs rotations. Un soulagement pour la communauté portuaire et pour l'État. L'avenir de la SNCM, qui deviendra la "Compagnie Maritime Méditerranée", s'annonce néanmoins mouvementé.

Le 3 décembre, la CGT et le SAMMM (Syndicat autonome des marins de la marine marchande) ont enfin accepté de mettre un terme à la grève déclenchée à la SNCM le 20 novembre 2015, jour de l'annonce de la cession de la compagnie à Patrick Rocca. Une reprise in extremis, les administrateurs et la direction de la SNCM ayant averti d’un risque imminent de liquidation sans reprise.


Un des plus gros plans sociaux sur Marseille

Dans les derniers jours du conflit, on a assisté à une quasi interruption de la desserte des ports corses au départ de Marseille, en raison non seulement de la grève des salariés de l’ex-SNCM mais également du blocage des Girolata et Kallisté de la Méridionale.

Les rotations des navires ont finalement repris le 3 décembre en fin de journée. Un soulagement pour l’ensemble de la communauté portuaire, qui redoutait une contagion du conflit à l’ensemble du port de Marseille-Fos, mais aussi pour l’État. Quelques minutes seulement après la reprise du travail, le secrétaire d’État aux Transports, Alain Vidalies, a rappelé qu’il s’était "engagé pour la sauvegarde d’un maximum d’emplois, pour un plan social exemplaire et pour la préservation de la continuité territoriale avec la Corse. La cession permet la reprise de 845 emplois, représentant 60% des salariés, le maintien des activités de continuité territoriale entre la Corse et le continent ainsi que les liaisons entre Marseille et le Maghreb".

Désormais, le plus gros plan social qu’ait connu Marseille depuis de nombreuses années est en cours, avec une enveloppe de 128 000 € par salarié (une moyenne). Ce plan de sauvegarde de l’emploi organisant le départ de 583 salariés a été signé le 1er décembre 2015. Une cellule de reclassement, pilotée par le cabinet Altedia, conseille les salariés de la SNCM et les informe des postes disponibles au sein des entités publiques et parapubliques. Les volontaires au départ, qui bénéficient de deux mois de salaire supplémentaires, se font actuellement connaître.


Accord sur la subdélégation de service maritime

C’est également en fin de semaine dernière à Ajaccio que Marc Reverchon, pdg de la Méridionale, et Patrick Rocca, repreneur de la SNCM, ont finalisé un document d’une quinzaine de pages relatif à la subdélégation de service maritime (DSP) entre le continent et la Corse jusqu’en octobre 2016.

Ce contrat sera signé début janvier 2016 au moment de l’entrée en jouissance de Patrick Rocca au sein de l’ex SNCM, rebaptisée Compagnie Maritime Méditerranée. La CMN devenant responsable de la DSP provisoire percevra la compensation financière de l’OTC qu’elle reversera ensuite à Patrick Rocca. Pour assumer ces responsabilités, la CMN bénéficiera d’une indemnité mensuelle de 25 000 €.


Corsica Maritima prête à se battre

Si le passage de relais est en train de s’organiser sous l’œil vigilant d’une gouvernance de la SNCM maintenue dans ses fonctions (et devenue actionnaire), une bataille navale se prépare.

Corsica Maritima, dont l’offre a été écartée par le tribunal de commerce, étudie l’opportunité d’ouvrir une ligne sur la Corse (Bastia / Ajaccio) au départ soit de Marseille soit de Toulon-Brégaillon. Une réunion sur ce sujet doit se tenir le 11 décembre à Marseille en présence de la direction du Grand port maritime de Marseille (GPMM) et du président de la Socoman Charles-Emile Loo (manutentionnaire de SNCM).

Il se dit que Corsica Maritima, qui s’appuie sur l’expertise de Brittany Ferries aurait noué une alliance avec Daniel Berrebi. L’armateur, également écarté par le tribunal, pourrait leur donner un navire en affrètement. Contacté, Daniel Berrebi, a nié lundi 7 décembre toute implication dans ce projet.


Les chargeurs du consortium mobilisés

L’ambition de Corsica Maritima serait animée par une querelle personnelle entre Patrick Rocca et François Padrona. Le différend entre le président des hypermarchés E-Leclerc en Corse (également président de Corsica Maritima) et le président du groupe Rocca, serait né à Baléone. Cette zone commerciale à proximité d’Ajaccio, aménagée par Patrick Rocca, comprendrait une cinquantaine de commerces parmi lesquels le futur Décathlon, en cours de construction, et un Auchan qui viendrait directement concurrencer l’hypermarché Leclerc. Depuis un an, les deux hommes autrefois amis se bagarrent. Au tribunal, durant toute la procédure, ils s’échangeaient des regards noirs.

Après le retrait du fret Leclerc au transporteur Rocca il y a trois mois, la chaîne Gedimat, spécialisée dans le bricolage et les matériaux de construction, devrait à son tour cesser de charger son fret sur les navires de l’ex-SNCM. Les chargeurs fédérés au sein du consortium Corsica Maritima auraient, selon nos sources, entrepris de siphonner le trafic fret qui transitaient sur les navires de la SNCM.

Quelque 10 000 remorques pourraient être transférées sur les cargos-mixtes de la Méridionale. Si cette bataille navale venait à être engagée, le risque de voir couler la Compagnie Maritime Méditerranée avant qu’elle n’ait pu commencer à naviguer serait non négligeable.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

2b

08/12/2015

Bonjour,

Je me permet de vous contacter afin d'éclaircir et rétablir la vérité concernant le plan social exemplaire / Après 25 ans de service dont 18 ans titulaire, je suis volontaire pour un départ. D'après les informations données pour le calcul de mes indemnités, je devrais toucher entre 45 et 50 000 euros. Par conséquent on est loin de ce qui est annoncé par les médias à savoir 128 000 euros en moyenne.

Cordialement

Corse              -
              SNCM : la fin de la grève a sonné, mais pas les hostilités
Patrick Rocca entrera en jouissance de la SNCM, qui deviendra la "Compagnie Maritime Méditerranée", le 5 janvier 2016. © NBC

les articles les plus lus

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :