webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Logistiques Magazine Par Marie-Noëlle Frison
INTERVIEW 08/01/2016

"Nous devons faire des efforts pour que la logistique reste en France"

Six mois après la Conférence nationale sur la Logistique, Claude Samson, président d'Afilog, regrette que les annonces formulées le 8 juillet 2015 n'aient pas encore été suivies d'effets. Il continue néanmoins à agir pour que la logistique soit reconnue comme un secteur économique à part entière, créateur d'emplois et de PIB. 

Logistiques Magazine : Avec la Conférence nationale de la logistique, qui s’est tenue le 8 juillet 2015, l’actualité logistique a été particulièrement riche en 2015. Quel bilan dressez-vous de cette année ?

Claude Samson : Ce qui apparaissait comme le gros événement de 2015, c’était en effet la conférence nationale sur la logistique. Nous avions fondé dans cette manifestation des espoirs de reconnaissance du secteur de la logistique par les plus hautes autorités de l’État. La définition d’un plan stratégique pour les 10 prochaines années était à l’ordre du jour. Sur le papier c’était un beau projet. Mais dans les faits, on en est resté à des propositions relativement vagues. Les entreprises demeurent sur leur faim et sont en attente d’actions concrètes, à la hauteur de leurs ambitions. Chez Afilog, nous sommes déçus que les choses avancent aussi lentement. Nous militons par exemple pour la nomination d’un délégué interministériel à la logistique. La mesure a été évoquée mais on ne sait pas si elle sera suivie d'effets. Nous nous battons également pour la réduction des délais d’autorisation pour construire un entrepôt. Ces derniers sont de 18 mois en moyenne en France, contre 9 mois dans les pays voisins (Allemagne, Benelux, etc.). La multiplication des règles fait qu’aujourd’hui, ces délais sont de plus en plus longs et incertains. Et ce malgré la loi de simplification administrative.
Un comité de pilotage de la conférence est prévu à la fin du mois. Il va falloir prioriser, impliquer les entreprises, prendre en compte leurs avis. Il ne faudrait pas que cette conférence soit du "top down" et ne devienne qu’une affaire entre gens de l’administration.

L. M. : Chez Afilog, 2015 a été également marquée par le Tour de France de la Logistique. Quels enseignements avez-vous tirés de vos déplacements à Lyon, Marseille et Toulouse ?

C. S. : Globalement cela a été une expérience positive. Avec ce Tour de France, nous avons souhaité montrer aux acteurs locaux que nous n’étions pas que franciliens et que nous étions dans une démarche d’ouverture. Notre volonté n’était pas d’arriver avec des idées arrêtées mais, au contraire, d’apporter une vision neutre afin de mieux faire remonter les problématiques des territoires et de leurs acteurs, privés et publics. Nous avons d’abord constaté que le secteur de la logistique était désormais reconnu par les décideurs politiques comme une activité économique à part entière, de surcroît créatrice d’emplois. Néanmoins, plusieurs problématiques ont émergé. Le point le plus préoccupant reste celui du manque de foncier dédié à la logistique. Un vrai problème d’aménagement du territoire se pose, notamment sur Lyon et sur Toulouse. Dans ces agglomérations, il faut s’éloigner de 40 km du centre-ville pour pouvoir construire un entrepôt. Comme il est impossible de créer du foncier ex nihilo près des villes, des pistes sont à explorer dans la reconstruction de friches logistiques ou la réhabilitation de bâtiments anciens. Les friches à réhabiliter sont nombreuses sur tout l’Hexagone. Pourtant, à ma connaissance, il n’y a actuellement, en France, qu’un seul projet de ce type en cours, celui de Segro à Saint-Quentin-Fallavier. Ces opérations sont rares car elles nécessitent de trouver un équilibre financier. Or, actuellement, le coût du mètre carré reconstruit est plus élevé que celui du mètre carré d’entrepôt neuf.

L. M. : Quels sont les projets d’Afilog pour 2016 ?

C. S. : Nous allons poursuivre notre Tour de France. Trois grandes métropoles ont été identifiées : Le Havre ou Rouen, Lille et Nantes. Par ailleurs, nous continuerons le travail initié l’année dernière avec l’Aslog et la FNTR sur la mise en place d’un observatoire économique de l’emploi dans la logistique. On entend souvent dire que la logistique est créatrice d’emplois sans savoir le périmètre et le type d’emplois que cela recouvre exactement. Nous souhaitons avoir des données fiables et actualisées sur ce sujet. Nous sommes dans une période où l’emploi est une préoccupation majeure. L’industrie étant de moins en moins présente sur le territoire national, nous devons faire des efforts pour que la logistique ne parte pas dans les pays voisins. Pour cela il faut que la logistique soit reconnue comme un vrai secteur qui crée des emplois, de la promotion sociale et du PIB. L’observatoire est un bon moyen d’y parvenir. Nous préparons également ce que j’appelle trivialement un "Guide du Routard" de l’immobilier pour donner des points de repères et un carnet de contacts utiles aux entreprises françaises de l’immobilier souhaitant accompagner leurs clients à l’étranger. Enfin, nous continuerons à travailler sur la distribution urbaine en essayant de définir plus précisément les besoins des villes en termes de bâtiments (types de surfaces, nombre de mètres carrés, etc.). La logistique urbaine est un sujet d’actualité dont on parle beaucoup. Les expérimentations dans ce domaine sont nombreuses mais se font les unes à côté des autres, sans stratégie claire. On doit faire des efforts tous ensemble pour ne pas toujours rester au stade de l’expérimentation, évaluer ce qui réussit et ce qui n’aboutit pas et dégager des priorités afin de ne pas repartir à zéro à chaque nouveau projet pilote.  

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

INTERVIEW              -
              "Nous devons faire des efforts pour que la logistique reste en France"
"En France, les délais d'autorisation pour construire un entrepôt sont de plus en plus longs et incertains." © DR

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Le 5e Congrès des guichets uniques s’est déroulé à Marrakech du 5 au 7 septembre.

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
22
29
Du 22/09/2016 au 29/09/2016
Salon de Hanovre
Foire de Hanovre - Allemagne
2016
05
07
Du 05/10/2016 au 07/10/2016
Conférence mondiale Villes et Ports
Rotterdam - Pays-Bas
2016
06
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :