webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Daniel Solano
Transport maritime 03/02/2016

Le règlement portuaire européen inquiète l'Espagne

Alors que le règlement portuaire européen vient d'être adopté à Bruxelles, plusieurs autorités portuaires espagnoles s'inquiètent.  

Ce règlement portuaire européen prévoit la possibilité pour les autorités portuaires (AP) de fixer librement les droits portuaires. En Espagne, il existe un système unique de droits portuaires et la possibilité pour chaque AP d’appliquer des coefficients correcteurs et des bonifications dans des limites établies.

C’est Puertos del Estado, l’entité qui chapeaute les 28 AP espagnoles qui, en dernière analyse, autorise chaque année la grille des droits. L’application du règlement portuaire européen mettrait fin à cette centralisation. Le gouvernement espagnol sortant du Parti populaire (droite), qui a défendu bec et ongles le modèle actuel, y est farouchement opposé. La liberté des droits profiterait aux ports les plus compétitifs.


Un profit pour les ports les plus compétitifs

De fait, les présidents des ports de Barcelone et de Bilbao y sont très favorables. Le gouvernement actuel pense que cette liberté mettrait en difficulté les ports de petite taille.

Les compagnies maritimes espagnoles n’y sont pas non plus favorables. L’Anave, équivalent espagnol d’Armateurs de France, craint que la libre fixation des droits n’entraîne des hausses pour certains clients et des baisses pour d’autres. Les trafics captifs, comme par exemple les approvisionnements de vracs pour des unités industrielles, pourraient faire les frais de la libéralisation.

Cette entité considère par ailleurs que les AP ne sont pas des sociétés commerciales mais des entités publiques. Quant à la transparence, l’Anave rappelle que l’intégralité des droits portuaires des 28 AP espagnoles est publiée chaque année au J.O. espagnol.


Incertitude politique

L’incertitude ne s’arrête pas là. L’approbation du règlement européen en l’état obligerait l’Espagne à réformer son système portuaire. Ce serait l’occasion d’aborder la réforme de la manutention.

L’atomisation du parlement qui a résulté des élections législatives du 20 décembre a bouleversé la donne politique, et la constitution possible d’un gouvernement de coalition ne fournit pas les conditions favorables pour une réforme de ce type. D’autant que de nouvelles élections ne sont pas exclues.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Transport maritime              -
              Le règlement portuaire européen inquiète l'Espagne
Le président du port de Bilbao est favorable à certaines dispositions du paquet portuaire. © Bilbao Port

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :