webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Myriam Guillemaud-Silenko
transport maritime 16/02/2016

Année de toutes les performances pour le port de La Rochelle

Le port de La Rochelle affiche une bonne santé insolente et fait tomber plusieurs records : ceux du trafic, du ferroviaire et des investissements. Sa progression de 4,3 % se situe dans la fourchette haute.  

Le Grand port maritime de La Rochelle se rapproche inexorablement des 10 Mt de trafic qu’il vise depuis plusieurs années. Il les frôle même cette année avec 9,8 Mt, dans un contexte économique pourtant guère favorable, et enregistre ainsi une croissance de 4,3 % par rapport à 2014.

Les céréales tiennent toujours le haut du pavé et représentent 45 % du trafic avec 4,4 Mt. Leur progression est de 3,7 %, malgré des blés en légère baisse au second semestre à cause notamment d’une concurrence plus marquée des exportations depuis la mer Noire. Ce sont les orges et le maïs qui assurent la relève.

Les produits pétroliers, qui ont connu une baisse en 2014, reviennent à leur niveau de 2013 avec 2,8 Mt. Cette augmentation est d’autant plus remarquable qu’à la suite d’une avarie, l’appontement pétrolier ouest qui accueille les plus grands navires est à l’arrêt depuis le mois d’août 2015.


L’alimentation animale en forte croissance

Les vracs agricoles sont en progression de 9,6 % et ont représenté l’an dernier 819 000 t, dépassant ainsi les produits forestiers pour la première fois. Si les engrais restent stables, c’est l’alimentation animale, en forte croissance, qui dope ce trafic.

Quelques ombres au tableau cependant, avec les produits forestiers et papetiers, qui enregistrent une baisse de 10 %. Pourtant, grumes et placages sont stables. La baisse est surtout due aux pelets de bois : après deux années de fort trafic, les stocks sont constitués et n’ont guère été entamés par les deux derniers hivers doux, provoquant un moindre besoin en réapprovisionnement.

La pâte à papier est elle aussi en baisse, "mais une baisse conjoncturelle" qui n’inquiète pas la filière. Les sables, enfin, diminuent de 6 %, et ce en lien avec les difficultés qui continuent dans le secteur du bâtiment. Les "autres produits", qui englobent notamment les colis lourds, les vracs industriels et les conteneurs, progressent de 29 %.


"Une ascension extraordinaire" pour le ferroviaire

Une autre grande satisfaction des dirigeants du port rochelais est la croissance de 30 % du ferroviaire. Le rail a en effet permis d’acheminer 1,7 Mt l’an dernier. "C’est une ascension extraordinaire que nous devons aux deux opérateurs", a souligné Michel Puyrazat, président du directoire. Fret SNCF voit son trafic augmenter de 22 %, l’OFP Atlantique, dont sont actionnaires les ports de La Rochelle et de Nantes, progresse quant à elle de 40 %.

Ces excellents résultats sont dus au travail fait ces dernières années avec SNCF Réseau. "Nous avons pu anticiper nos besoins et optimiser les trafics avec les chargeurs." Le rail représente aujourd’hui 17 % de l’acheminement du port. L’objectif de 20 % en 2020 semble être à sa portée.

2015 a aussi été une excellente année pour les croisières. Le port a accueilli 23 escales et 26 000 passagers. Ces deux chiffres vont encore augmenter en 2016, passant respectivement à 26 es­cales et 44 000 passagers. Une nouvelle tendance, apparue en 2014, s’est confirmée en 2015 avec davantage d’escales sur deux jours. Et, en conséquence, de plus importantes retombées sur l’économie locale.

Production d’énergie solaire

Après les trafics et le report modal, le troisième record que bat le port est celui des investissements. Ils ont représenté l’an dernier 21,7 M€, en hausse de 31 % par rapport à l’année précédente, alors que la moyenne sur les dix dernières années a été de 13 M€ par an. Parmi les principales opérations réalisées, l’anse Saint-Marc 2 a permis d’aménager un nouveau quai de 200 m de long actuellement en cours de finition. L’appel d’offres lancé l’an dernier a été remporté par EVA, Éta­blissement vraquier de l’Atlan­tique, que se partagent à parts égales le groupe Sica Atlantique et Maritime Kuhn.

Autre grand chantier, celui de la Maison du port (...).

> Lire l'intégralité de l'article dans Le Journal de la Marine Marchande n° 5018 du 12 février 2016 : La Rochelle - L’année de toutes les performances (réservé aux abonnés).

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

transport maritime              -
              Année de toutes les performances pour le port de La Rochelle
Le rail représente aujourd’hui 17 % de l’acheminement du port de La Rochelle. L’objectif de 20 % en 2020 semble être à sa portée. © K.S.

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Pascal Jouaneau, directeur supply chain de Wonderbox

#
img1

François Mahé des Portes, président du directoire de MGI.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :