webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
Manutention portuaire 17/02/2016

Les nouveaux tarifs de manutention ont secoué le port de Dakar

En appliquant une nouvelle grille tarifaire depuis le 1er janvier 2016, la filiale sénégalaise de Necotrans, TVS (Terminaux vraquiers du Sénégal), a secoué la place portuaire dakaroise. Retour sur une tension créée par un chargeur.

Appliquant une nouvelle grille tarifaire depuis le 1er janvier 2016, la filiale sénégalaise de Necotrans, TVS (Terminaux vraquiers du Sénégal), a commencé l’année en faisant parler d’elle. À en lire les journaux locaux, ce serait une véritable révolution sur le port. En fait, la souris a accouché d’une montagne.


Une grille prévue depuis 2002

Selon un communiqué du groupe Necotrans, la mise en place de cette nouvelle grille était prévue de longue date et notamment lors de la conclusion de la concession. "Les tarifs appliqués depuis le début de l’année respectent scrupuleusement ceux homologués par le ministère du Commerce en 2002, explique un responsable du groupe français. Depuis leurs publications, ces tarifs n’ont jamais été appliqués."

Désormais, la tonne manutentionnée chez TVS est établie à 3 645 FCFA (5,44 €). Outre l’application des recommandations ministérielles de 2002, ce tarif a été âprement négocié en 2015 avec l’ensemble des acteurs de la place portuaire", répète Necotrans.


Une augmentation non justifiée

Parmi les sociétés ayant accepté ces nouveaux tarifs figurent Prochimat, Istamco, Transsene, Somicoa, Baobab Mining, West Wind ou encore Sénégal Mines.

L’opposition à ces tarifs a été menée par les Ciments du Sahel au nom du groupe des opérateurs miniers du port de Dakar. Ce groupe a rappelé, lors d’une conférence de presse le 18 janvier 2016, que la tonne manutentionnée au port de Dakar pour les Ciments du Sahel était auparavant à 1 500 FCFA (2,44 €). "Cette augmentation n’est pas justifiée - a souligné N’diankou M’bengue, coordinateur du groupe des opérateurs miniers du Port de Dakar - Quand on a un monopole sur un tonnage aussi important, de 2,3 Mt, les prix devraient aller à la baisse."

Du côté de Necotrans, ce discours ne tient pas. Ce nouveau tarif est plus lourd pour certains opérateurs, mais avantage d’autres chargeurs du port.


Des tarifs alignés aux cadences

"Si vous allez au môle 8, vous verrez que les conditions de manutention sont plus que déplorables. Il n’est donc pas question que cette augmentation passe", a continué N’diankou M’bengue. Necotrans réfute cet argument. Les cadences de manutention ont augmenté proportionnellement aux investissements, indique le groupe français. En l’espace de deux ans, ces dernières ont été multipliées par trois à 20 000 t/j.

Au final, les Ciments du Sahel ont eu un navire bloqué pendant trois semaines et ont finalement accepté les nouveaux tarifs. Tout est donc rentré dans l’ordre.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Manutention portuaire              -
              Les nouveaux tarifs de manutention ont secoué le port de Dakar
Les Ciments du Sahel ont eu un navire bloqué pendant trois semaines et ont finalement accepté les nouveaux tarifs. © Necotrans

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
07
08
Du 07/09/2016 au 08/09/2016
DELIVER
LUXEMBOURG
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
PARIS RETAIL WEEK
Paris
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
E-COMMERCE PARIS
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :