webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Viviane Azarian
Grèce 25/02/2016

Cosco s’empare du port du Pirée

Le processus de privatisation du Port du Pirée a franchit une étape supplémentaire avec la désignation de Cosco comme repreneur officiel. Après un second tour de table, la compagnie était la seule sur les rangs, ses deux adversaires ayant jettés l'éponge.

L’Agence de privatisation des biens publics hellénique (Hellenic Republic Asset Development Fund’s-Hraf) a officiellement accepté le 17 février l’offre améliorée déposée par Cosco pour la concession jusqu’en 2052 de l’exploitation de 67 % de la société du Port du Pirée (OLP). Montant de la proposition : 368,5 M€.

Reste à présent à la Cour des comptes grecque de donner son aval pour boucler officiellement l'opération.


Des recettes supplémentaires

Le 12 janvier 2016, la première offre déposée par Cosco avait été repoussée par l’Agence grecque de privatisation des biens publics qui l'avait jugée insuffisante.

A sein de la proposition retenue Cosco a relevé son offre initiale de 17,5 € à 22 € par action et s'est engagé à investir 350 M€ dans la rénovation et l’amélioration des infrastructures portuaires au cours des dix prochaines années.

Des travaux et réaménagements qui pourrait permettre au port de dégager des recettes supplémentaires d'environ 1,5 Md € par an.


Seul candidat sur les rangs

Désigné "investisseur privilégié" par l'agence le 20 janvier 2016, Cosco était, en réalité, seul sur les rangs, ses concurrents APM et ICTSI s’étant retirés dès 2015 et tournés vers la privatisation d’autres ports grecs et notamment le second port du pays, celui de Thessalonique.


Une vente controversée

Si cette vente a été saluée par l’Union internationale de la marine marchande grecque, qui en attend "d’importants bénéfices pour l’économie et la société grecques", elle a été décriée par le syndicat de dockers Omyle, qui craint la suppression des obligations afférentes à la sécurité et la protection sociale.


Un signal au FMI

Avec la vente du port du Pirée, le gouvernement grec envoie un signal encourageant à la fois au Fonds monétaire international (FMI), à la Commission européenne et à la Banque centrale européenne (BCE).

Dans le même temps, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras nationalise les chantiers navals, une industire qui pèse 9 Mds$ et génère 192 000 emplois.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Grèce              -
              Cosco s’empare du port du Pirée
Cosco a prévu d'investir massivement au cours des dix prochaines années dans les infrastructures du port. © DR

les articles les plus lus

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :