webleads-tracker

  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur YouTube
  • Abonnez-vous à notre flux RSS
Les emplois
Couverture de Logistique Magazine

Logistiques Magazine

Actualités

Amazon, qui doit faire face à une forte montée des commandes pour les fêtes de fin d’année, a bien compris l’avantage qu’on pouvait tirer des itinérants, prêts à travailler dur... -
© DR Les propriétaires de camping-car à la rescousse d’Amazon Le géant Amazon gère la montée en puissance des livraisons de fin d’année en...
La plate-forme logistique Carrefour de Fuveau, certifiée ISO 14001, est en cours de certification HQE. Sur sa toiture, une centrale solaire va être installée. -
© NBC Carrefour France déménage sa logistique "produits frais" du Sud Trop à l’étroit sur les 10 000 m2 dédiés au stockage des produits frais,...
TecTake a acheté en 2016 cet entrepôt de 20 000 m² à Rognac dans les Bouches-du-Rhône. -
© NBC Le webmarchand allemand TecTake s’installe en France Pour la première implantation hors Allemagne de sa logistique, TecTake a choisi la...
La supply chain représente 10 % de l'emploi français. -
© Afilog INTERVIEW. Claude Samson, Afilog : "1,6 million d’emplois dans le transport et la logistique" L’association professionnelle Afilog vient de révéler les données d’un panorama...
Anne Le Rolland, Pdg d’Acte International. -
© Acte International Mieux préserver la supply chain de la corruption La loi Sapin 2 est une nouvelle norme internationale anticorruption obligeant les...
Jérôme Delabre, président de la FIM COsertec et Olivier Wajnsztok, directeur associé du cabinet de conseil Agile Buyers, lors d'une conférence au Midest 2016, au Parc des Expositions de Villepinte -
© EL La relocalisation industrielle : volonté politique versus réalité économique La France a fait de la relocalisation industrielle une priorité nationale. Une mutation...
Bosch a décidé d’installer des capteurs sur les véhicules roulants de l’entrepôt grâce à la solution Zenoway, développée par la start-up Zeno Track que l’Allemand a rachetée il y a quelques années. -
© Éloïse Leydier L’industrie du futur passe aussi par une logistique connectée Lors d’une conférence sur Smart Industries, qui se tenait conjointement au Midest, à...
S'abonner
Par Françoise Sigot
INTERVIEW 08/03/2016

Une présidence bicéphale au Pôle d’intelligence logistique

Thomas Daudré-Vignier, directeur de la plate-forme logistique de Conforama France, élu à la présidence de l’association Pil'es, mise sur le partage d’expérience avec Laurent Lamatière, désormais coprésident, pour faire changer l’image de la logistique et anticiper les besoins des acteurs de la logistique.

Logistiques Magazine : Votre première décision, en tant que président du Pil'es, a été de demander au président sortant, Laurent Lamatière, de rester à vos côtés. Pourquoi ce choix ?

Thomas Daudré-Vignier : J’ai rejoint le pôle il y a trois ans et j’en étais vice-président depuis 2013. J’inscris mon élection dans la continuité, c’est pourquoi j’ai souhaité que Laurent Lamatière puisse m’accompagner. Il est fondateur de ce pôle, il maîtrise parfaitement la dimension institutionnelle de cette fonction. En ce qui me concerne, je suis plus expérimenté sur la partie opérationnelle. Agir ensemble au service de nos adhérents est donc un véritable partage d’expériences. Nos statuts nous permettent cette organisation pendant 18 mois, nous verrons d’ici là si nous souhaitons prolonger cette expérience.


L. M. : Quelles sont vos priorités ?

T. D-V. : Le chantier n° 1 est toujours de faire connaître davantage le pôle. Au-delà de cet objectif majeur, nous poursuivrons ce que nous avons toujours fait, c’est-à-dire travailler sur des projets concrets et porteurs de valeur ajoutée et d’expertise pour nos adhérents. Une de nos particularités est de réunir une majorité de logisticiens, mais aussi de permettre à d’autres professions en lien avec la logistique, ainsi qu’à des institutionnels comme des écoles ou des collectivités locales d’adhérer à notre organisation. Il faut conserver cette diversité qui est une richesse et travailler pour l’ensemble de ces adhérents.

Plus concrètement et dans cet état d’esprit, nous avons bouclé l’an dernier un projet appelé Piles Secure. Il est parti d’un constat malheureux : nombre de nos adhérents étaient victimes de vols. Nous avons réfléchi ensemble au sein du pôle à des solutions et, très vite, plusieurs entreprises se sont rassemblées pour créer une association et embaucher un rondeur qui patrouille aujourd’hui, en lien direct avec les forces de gendarmerie nationale. Les résultats sont tangibles puisque depuis que cette organisation est en place, les actes malveillants diminuent.


L. M. : Sur quels projets travaillez-vous aujourd’hui ?

T. D-V. :  Nous travaillons beaucoup sur le champ de l’emploi. Nous avons été sollicités par la Carsat (caisse d'assurance retraite et de la santé au travail) pour travailler sur le sujet de la pénibilité. Nous sommes également pilote au niveau national avec la Direction du Travail d’un projet de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPECT). L’objectif est de définir quelles sont les compétences dont les entreprises de la logistique auront besoin demain, mais aussi d’anticiper les besoins de formation initiale et continue, de réfléchir à la façon de mieux communiquer sur nos métiers pour changer l’image de la logistique et encore de travailler sur les questions de pénibilité. Quatre groupes de travail sont à pied d’œuvre sur ces différents thèmes. Nous avons déjà réalisé des diagnostics, nous produirons des plans d’action dès la fin de l’année.

À une échelle plus locale, nous travaillons également beaucoup sur l’image de la logistique, notamment auprès des jeunes, en organisant des actions de sensibilisation à nos métiers, notamment dans les écoles.


L. M. : Vous n’évoquez pas les dimensions institutionnelles voire de lobbying, est-ce à dire que le Pil'es n’a pas vocation à se saisir de ces sujets ?

Laurent Lamatière : Au contraire, nous avons pris l’initiative l’an dernier de rassembler les acteurs régionaux de la filière pour fonder le Réseau logistique Aura. Cette fédération regroupe Auvergne logistique développement, Auvergne ferroviaire développement, le Pôle d’intelligence logistique, l’association ligérienne PILOT ainsi que le pôle de compétitivité LUTB. C’est à elle que revient désormais ce rôle de porte-parole des acteurs de la supply chain auprès des acteurs institutionnels de la grande région Auvergne Rhône-Alpes. En avançant tous ensemble, nous simplifions les relations entre les différents réseaux logistiques de la région et nous gagnons en visibilité auprès des acteurs, notamment politiques, de cette nouvelle grande région.


En bref...


Créé et piloté par les industriels et logisticiens, le Pôle d'intelligence logistique est une association qui regroupe aujourd’hui 85 adhérents. Basé en Nord Isère, au cœur de la première plate forme terrestre logistique française, le Pil'es est un support de réflexion, un outil d’expérimentation, de travail, de mutualisation et un lieu d’échange entièrement dédié aux professions logistiques dans les opérations, l’ingénierie, la sous-traitance ou l’équipement pour la logistique.

 

© Tous droits réservés

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Z-LOGISTIQUE                -
                Une présidence bicéphale au Pôle d’intelligence logistique
Thomas Daudré-Vignier, récemment élu à la présidence de l’association Pil'es, et Laurent Lamatière, désormais coprésident. © Pil'es
Appels d'offre

SUIVRE LOGISTIQUES MAGAZINE

Newsletter

Veuillez résoudre l'opération :
 = 
S'inscrire

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations
Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :