webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Logistiques Magazine Par Luc Battais
CONJONCTURE 11/03/2016

Emploi dans la logistique : l’AFT parle d’une sortie de crise

Les indicateurs de l’emploi seraient favorablement orientés pour 2016 selon la 22e enquête annuelle réalisée par l’AFT. Les métiers de la logistique occuperaient une place de premier plan dans les intentions de recrutement.

Jean-André Lasserre, directeur des relations institutionnelles et des études de l’AFT n’a pas hésité à parler d’un processus de sortie de crise en présentant le 10 mars 2016 les résultats de la 22e enquête annuelle de l’AFT sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique.

L’enquête réalisée sur 445 établissements (et non sur des entreprises) de 100 salariés et plus auprès des industriels et des prestataires logistiques, est une enquête de conjoncture qui donne des soldes d’opinions. Sur le niveau d’activité, l’AFT avait déjà constaté un rebond en 2015 quand les établissements d’au moins 100 salariés ont été 2,4 fois plus nombreux à avoir constaté une augmentation de leur activité plutôt qu’une dégradation. Cela notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire et de la chimie.


Augmentation des effectifs d’opérateurs logistiques en 2015

La tendance semble devoir se renforcer en 2016. Ainsi, toujours selon l’AFT, plus de deux établissements sur cinq de l’industrie ou du commerce anticipent une croissance de leur activité logistique en 2016, tandis que moins d’un sur dix s’attend à un repli de l’activité logistique. Parallèlement, trois fois plus de prestataires transport-logistique s’attendent à une hausse de la demande en prestations logistiques qui leur sera adressée en 2016 plutôt qu’à une baisse de cette demande.

Interrogés sur les répercussions sur l’emploi de cette situation plutôt favorable, les établissements sont plus nombreux à constater en 2015 une augmentation des effectifs d’opérateurs logistiques (19 % des établissements de 100 salariés et plus dans ce cas) qu’une baisse (13 % des établissements de 100 salariés et plus), et ce quelle que soit leur taille.


Croissance des effectifs logistiques à prévoir

En revanche, pour les emplois de cadres et techniciens et agents de maîtrise de la logistique, les établissements les plus nombreux sont ceux qui ont vu leurs effectifs diminuer. Ainsi, le différentiel est de deux points entre le pourcentage d’établissements ayant vu leurs effectifs de techniciens et agents de maîtrise diminuer et le pourcentage de ceux ayant constaté une augmentation.

Dans près de la moitié des cas, les baisses d’effectifs logistiques, quand elles ont lieu, s’expliquent par des réorganisations visant largement une minimisation des coûts logistiques. Reste que seulement 3 % des établissements sondés de 100 salariés et plus et 1 % des répondants de 50 à 99 salariés ont procédé en 2015 à des licenciements économiques du personnel logistique (mêmes proportions pour le recours au chômage technique/partiel).

Pour chacune des catégories d’emploi, les établissements de 100 salariés et plus sont plus nombreux à prévoir une croissance des effectifs logistiques en 2016 que des destructions d’emploi. Ainsi, 16 % des établissements de cette tranche de taille anticipent des créations d’emplois d’opérateurs logistiques contre 8 % qui redoutent des pertes d’emplois. Les établissements de 50 à 99 salariés font globalement preuve du même optimisme, avec un différentiel de 6 points entre le pourcentage d’établissements prévoyant une croissance du nombre de leurs opérateurs logistiques en 2016 et le pourcentage de ceux prévoyant leur diminution.


Difficultés de recrutement

Cependant, face à ces perspectives encourageantes, Jean-André Lasserre a pointé à nouveau "des difficultés de recrutement associées à un manque de motivation des opérateurs qui participent au succès des agences d’intérim", cela notamment pour des raisons d'adaptation conjoncturelle aux évolution du marché.

Ainsi 38 % des répondants à l'enquête de l'AFT issus des établissements de 100 salariés et plus signalent des difficultés à pourvoir des postes en logistique (4 points de plus qu’en 2014), de même que 27 % des répondants appartenant à des établissements de 50 à 99 salariés (7 points de plus qu’en 2014).

Les trois quarts des recruteurs considèrent que la motivation prime pour l’embauche d’opérateurs logistiques, devant l’expérience, citée par trois répondants sur cinq. Les agences d’intérim sont préférées par deux fois plus de recruteurs que Pôle emploi pour rechercher des candidatures d’opérateurs logistiques. Mais l’AFT considère que les groupements d’employeurs peuvent également apporter une réponse à certaines difficultés de recrutement ; 7 % des sondés ont déjà recours à cette forme de travail.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

CONJONCTURE              -
              Emploi dans la logistique : l’AFT parle d’une sortie de crise
Selon l'enquête de l'AFT réalisée en 2015, ''trois fois plus de prestataires transport-logistique s'attendent à une hausse de la demande en prestation logistiques qui leur sera adressée en 2016''. © Fotolia

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :