webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
Gestion 21/03/2016

Port de Bordeaux : la Cour des Comptes examine la situation

La Cour des comptes dresse un bilan financier inquiétant dans un rapport publié le 8 mars 2016 sur le Grand port maritime de Bordeaux (GPMB). Ce rapport propose trois recommandations pour améliorer les finances du port.

Dans son rapport sur la gestion du grand port maritime de Bordeaux (GPMB) de 2008 à 2012 (avec actualisation 2014 pour la gestion), la Cour des Comptes propose trois mesures :

  • Un réexamen du régime du temps de travail et de repos compensateur pour réduire les charges financières ;
  • L'amélioration du circuit de paye des marins ;
  • Une réduction des effectifs du port afin qu’ils soient plus en adéquation avec les volumes de trafic.


Un bilan à charge

Avant d'émettre ces propositions, la Cour des comptes dresse un bilan à charge de la situation. D’abord en raison de sa géographie, le GPMB étant situé dans le plus grand estuaire européen, la Gironde, qui nécessite des frais de dragage réguliers. Une opération permanente qui coûte l’équivalent des droits de port perçus annuellement. Le GPMB dispose d’une réserve foncière de 2 550 ha, "dont un dixième est affecté aux activités portuaires", continue le rapport.

D’un point de vue social, la réforme portuaire de 2008 a été "laborieuse", estime le juge financier français. S’agissant de l’outillage, le transfert à Bordeaux Atlantique Terminal (une structure privée dirigée par Sea Invest) a créé un statut de monopole, constate la Cour des comptes. Quant aux personnels transférés, ils devaient être 45 personnes et ont fini par être 47 avec une prime de transition de 1 600 € brut par salarié. En outre, le GPMB s’est engagé à couvrir les déficits réalisés par le Bordeaux Atlantique Terminal. Le juge financier français s’inquiète des relations "conflictuelles" que le GPMB entretient avec Bordeaux Atlantique Terminal. Un point qui, pour l’heure, a été résolu avec un nouvel opérateur.


Un ratio trafic/salariés plus élevé qu'ailleurs

Quant au projet stratégique de 2009, dont le volet important reposait sur le terminal méthanier du Verdon, il a été avorté dès la réforme mise en place par Dominique Bussereau, alors secrétaire d’État aux Transports mais surtout maire de Saint-Georges-de-Didonne, dont les électeurs craignaient des désagréments visuels avec des effets déplorables pour le tourisme local.

Quant au trafic, la Cour des comptes constate qu’il se stabilise entre 8 Mt et 9 Mt. Au final, en faisant un ratio trafic/salariés, la Cour des comptes constate que le port girondin emploie plus de personnes à la tonne réalisée que les autres ports français. Les seules diminutions de personnel ont eu lieu lors de la réforme portuaire.


> À lire sur le même sujet :
"La communauté portuaire bordelaise agacée" (accès abonnés)

 

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Gestion              -
              Port de Bordeaux : la Cour des Comptes examine la situation
© DR

les articles les plus lus

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :