webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Logistiques Magazine Par Éloïse Leydier
RÉORGANISATION 24/03/2016

Erwan Berry, Dyson France : "Nous voulons réduire nos coûts de transport"

Le célèbre fabricant d’aspirateurs et de ventilateurs a annoncé en février 2016 la centralisation de ses activités logistiques, afin de réorganiser ses schémas de transport et répondre au développement de son e-commerce.  

Logistiques Magazine : Qu’est-ce qui a poussé Dyson France à revoir son schéma logistique, notamment en centralisant ses activités sur le site DHL Supply Chain de Meung-sur-Loire, dans le Loiret ?
 
Erwan Berry : Nous voulons avant toute chose réduire les délais de livraison auprès de nos distributeurs que sont les principales enseignes de la grande distribution (hyper et supermarchés, enseignes d’électroménager et d’équipement de la maison, enseignes de bricolage, etc.). Cela représente 15 000 commandes expédiées (hors site internet) vers plus de 300 adresses de livraisons, pour plus de un demi-million de produits finis (hors accessoires & PLV). Cette révison de notre schéma logistique nous permet aussi d’améliorer les délais de livraison auprès des particuliers ayant commandé sur notre site Internet, ainsi que les coûts de transport.

Avant la signature de ce nouveau partenariat avec DHL Supply Chain, nous disposions en France de deux centres logistiques avec des activités bien distinctes. D’une part une plate-forme logistique DHL à Strasbourg dédiée à la distribution des produits finis et de PLV. Celle-ci était approvisionnée par route depuis le centre Kuehne+Nagel situé à Duisburg, ou par conteneurs en provenance des usines de production Dyson en Malaisie. Ces derniers arrivaient à Rotterdam puis transitaient par barge vers le terminal de Strasbourg. Le deuxième centre avait en charge la réparation (NES – National Electronic Service) et était basé à Saint-Cyr-en-Val. Il assurait également la distribution des pièces détachées et était approvisionné depuis le centre Kuehne+Nagel de Duisburg.

Historiquement le site de DHL Strasbourg assurait l’ensemble de la distribution des produits Dyson sur toute l’Europe continentale. Mais à partir de 2012, la distribution vers le Benelux, l’Allemagne, l’Autriche et l’export a été assurée par Kuehne+Nagel depuis Duisburg, pendant que celle de la France est restée chez DHL. Au fur et à mesure de notre développement, la situation géographique de Strasbourg ne nous a plus semblé aussi justifiée, et Dyson France s’est alors relocalisé en 2015 sur son barycentre, près d’Orléans, en collaboration avec les équipes de DHL Supply Chain. Cette région est désormais le centre de gravité de notre activité, une base logistique naturelle disposant d’un important réseau routier, d’une offre de transport abondante et qui concentre, de plus, nos principaux distributeurs.

 
L. M. : En quoi votre schéma logistique en est-il modifié ?
 
E. B. : La relocalisation nous permet tout d’abord d’absorber de nouveaux volumes tout en maintenant des coûts logistiques cohérents, mais aussi de modifier et de revoir tous nos échanges d’informations entre notre prestataire, le service d’administration des ventes Dyson, et les services de pilotage des stocks basés en Angleterre. La logistique amont est la même, excepté pour les conteneurs qui transitent désormais via Le Havre pour prendre ensuite la route, alors qu’ils passaient auparavant par Rotterdam.

Même si ce transfert n’a fondamentalement pas changé notre schéma logistique, notre objectif aujourd’hui est de mettre tout en œuvre pour optimiser et trouver de nouveaux modes de distribution des produits auprès de notre réseau, afin de les rendre plus pertinents et économiques pour notre entreprise. Ainsi, le nouveau plan de transport a été défini avec plusieurs partenaires tels que Chronopost pour les monocolis, Heppner pour la messagerie ou encore l’agence DHL de Lesquin pour la partie affrètement. L’ancienne organisation du transport se faisait localement par le site en charge de la préparation des expéditions, et de ce fait, l’offre transport n’était pas assez développée côté affrètement. Notre organisation logistique pour la partie pièces détachées et réparations n’a pas été modifiée.


L. M. : Quelles adaptations ont été nécessaires ?
 
E. B. : Ces nouveaux objectifs, auxquels nous avons ajouté un déménagement des stocks Dyson sans arrêt des activités ni perturbation de la distribution, ainsi que le traitement de 44 % de volume en plus sur l’ensemble de l’année 2015 ont nécessité de nombreuses adaptations et ressources. En effet, nous avons doublé nos ventes sur les aspirateurs balais, marché où nous sommes leader (en valeur) de la catégorie, et avec les chaleurs de l’été dernier nous avons fait une saison exceptionnelle sur la ventilation.

DHL SC a mis en place le travail en équipe étendue à toutes les activités logistiques du site de Meung-sur-Loire (uniquement réservée à la préparation de commande auparavant), puis a réorganisé la réception de marchandises et enfin a élargi sa plage horaire d’ouverture du site aux transporteurs afin de répondre aux besoins du chargement des camions supplémentaires. Dans un premier temps nous avons, avec DHL SC, dupliqué et adapté l’organisation existante de DHL Strasbourg.

L’objectif était de ne pas suspendre les opérations pendant cette transition ainsi que de sécuriser la migration vers Meung-sur-Loire ainsi que la phase de démarrage. Dyson s’est impliqué pour guider toutes ces opérations, cela nous a permis de démarrer très vite la deuxième phase du nouveau schéma logistique. Nous améliorons certaines procédures, l’activité est stable, tout est au vert pour continuer dans cette dynamique. L’objectif fixé n’est pas loin, il reste à travailler et suivre le plan.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

RÉORGANISATION              -
              Erwan Berry, Dyson France :  "Nous voulons réduire nos coûts de transport"
Erwan Berry, supply chain manager de Dyson France © Dyson

les articles les plus lus

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :