webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par G.L.B.
transport maritime 29/03/2016

Brest : une année difficile, mais des raisons d’espérer

Le port de Brest a enregistré une baisse du trafic de 9 %, à 2,51 Mt, mais conserve malgré tout sa place de premier port breton, devant Lorient et Saint-Malo.

Dans un contexte économique général qu’ils qualifient d’atone, les responsables du port de Brest – qui ont enregistré une baisse du trafic de 9 % à 2,51 Mt – ont toutefois la satisfaction de conserver leur place de premier port breton devant Lorient et Saint-Malo.

Autre satisfaction, le chiffre d’affaires global, qui grâce à l’augmentation des volumes des prestations de services vendus aux clients, est identique à celui réalisé en 2014. Ces prestations comportent entre autres des locations de terre-pleins bord à quai pour les chantiers maritimes et ceux des EMR (hydrolienne Sabella), et ont pu être offertes grâce au fort niveau d’investissement depuis 2009.


Les vracs solides agro toujours en tête

Côté trafics proprement dit ce sont toujours les vracs solides agro qui, malgré une baisse de 8 %, sont toujours le poste le plus important, avec 825 927 t contre 896 546 t en 2014. Les graines de soja se taillent la part du lion dans cette rubrique en affichant une hausse de 2 % à 619 120 t. Les autres importations, tourteaux de tournesol et colza se maintiennent, à l’opposé des graines de colza qui affichent une baisse de 54 283 t.

Les vracs liquides, avec 674 832 t de pétrole raffiné, 37 724 t de gaz liquéfié et 37 021 t de biocarburants, affichent une perte de 5 % que l’on peut attribuer pour partie à un hiver très doux.


Embargo russe

Les conteneurs, malgré l’arrivée d’une nouvelle grue, affichent une perte de 13 % à 420 738 t contre 484 782 t. Ceci à cause, entre autres, de la baisse des exportations de bois en grumes (- 45 731 t) à destination du BTP chinois pour lequel la demande en échafaudages a considérablement baissé. Autres causes, l’embargo sur la viande de porc française en Russie ainsi que la suspicion de grippe aviaire dans quelques départements français ont freiné les exportations vers certains pays.

Dans les divers à signaler, la bonne campagne des exportations de semences de pommes de terre (sur palettes) à destination du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, avec 19 732 t, soit une augmentation de 7 %. La saison des paquebots a quant à elle été dans la norme, avec douze escales.

Si le nombre de passagers est en diminution à 9 838, l’explication se trouve dans le fait que les navires en escale, plus haut de gamme qu’au cours des années précédentes, étaient également plus petits. Une bonne nouvelle également avec le retour de Saga Cruises et Regent Seven Seas, et l’arrivée de Grand Circle Cruise Line.


Les cales sèches bien occupées

Pour terminer sur une bonne note, la réparation navale a poursuivi sa progression. Dans un contexte très concurrentiel, Damen Shipyard Brest a en effet reçu 66 navires, 39 en cale sèche et 27 à quai, soit deux de plus que l’année précédente, avec une belle série de quatre méthaniers à la file, une spécialité du port brestois, et la spectaculaire opération menée pendant trois semaines par le chantier sur le paquebot Norwegian-Epic, avec le renfort de 1 500 membres de l’équipage et un millier de sous-traitants. 
 

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

transport maritime              -
              Brest : une année difficile, mais des raisons d’espérer
Le secteur de la réparation navale a progressé au port de Brest, avec notamment une belle série de quatre méthaniers à la file, une spécialité du port brestois. © G.L.B.

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

#
img1

La manutention de pneus n'est pas aisée et peu automatisable, d'où le recours à beauoup de main-d'œuvre en entrepôt.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
07
08
Du 07/09/2016 au 08/09/2016
DELIVER
LUXEMBOURG
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
PARIS RETAIL WEEK
Paris
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
E-COMMERCE PARIS
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :