webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Logistiques Magazine Par Éloïse Leydier
EXTERNALISATION 04/03/2016

Chicorée Leroux réveille sa logistique

Leroux, spécialiste des produits à base de chicorée, externalise sa logistique, vend la moitié de son entrepôt à son nouveau prestataire et cherche à mutualiser dans les prochaines années.  

"Notre entrepôt était devenu notre épée de Damoclès", se rappelle Jean-Luc Herlin, directeur industriel de Leroux. Jusqu’à l’externalisation de sa logistique en novembre 2015, auprès du prestataire Log’s, le spécialiste de la transformation et de la distribution de produits à base de chicorée gérait sa logistique comme un mal nécessaire, dans un bâtiment obsolète.

Situés à quelques centaines de mètres de l’usine, le stockage, la préparation de commande et les expéditions vers une vingtaine de plates-formes d’enseignes de la GMS (grandes et moyennes surfaces) et une centaine d’industriels (livraisons en vrac) à travers le monde, se faisaient avec les moyens du bord.

La logistique, un métier

"On ne connaissait pas l’état de nos stocks de façon précise, le stockage se faisait sans adressage et sans WMS, et surtout, nous n’avions aucune idée du coût précis de notre logistique puisque tous les éléments étaient répartis dans les comptes de l’entreprise", explique Jean-Luc Herlin. Donc, quand la question de la mise aux normes du bâtiment situé à Orchies (59) s’est posée, les dirigeants de Leroux ont décidé de chercher également un prestataire logistique, "qui nous permettrait de nous concentrer sur notre cœur de métier, en prenant à son compte la gestion de cette activité".

Vente de la moitié de l’entrepôt au prestataire logistique

Pour éviter des changements trop brutaux au sein de l’entreprise, Jean-Luc Herlin a cherché un prestataire qui accepterait à la fois de prendre en charge la logistique dans les lieux où elle se faisait jusqu’à présent, ainsi que de les mettre aux normes et enfin de reprendre le personnel logistique de Leroux (4 personnes).

Les deux sociétés, Leroux et Log’s, en ont donc monté une troisième, dédiée à la gestion immobilière. Détenant chacune 50 % de l’entrepôt, Leroux est locataire du bâtiment géré par cette nouvelle entité et Log’s en est l’exploitant.

En faisant appel à Log’s, qui a mis en place une nouvelle organisation, avec notamment l'installation d'un WMS, Jean-Luc Herlin souhaite connaître ses coûts logistiques précisément, au jour le jour et par famille de produits. Le vrac est aujourd’hui géré sur une autre plate-forme, sous la responsabilité de Log’s et avec un matériel adapté.

Mutualisation en ligne de mire

"Cette réorganisation nous a permis de variabiliser ce qui représentait auparavant des charges fixes, sur lesquelles nous ne pouvions pas agir en cas de ralentissement de l’activité", ajoute le directeur industriel. Le risque repose donc désormais sur les épaules du prestataire dont c’est le métier.

Avec un contrat de trois ans, Leroux attend de voir s’il ressort gagnant de cette collaboration pour décider d’un éventuel déménagement ou d’une réhabilitation du bâtiment actuel de façon plus poussée.

"Dans tous les cas nous cherchons les conditions de la mutualisation avec deux autres entreprises de la région, le confiseur Verquin et le distributeur de café Méo, précise Jean-Luc Herlin. Notre entrepôt peut être vide à certains moments de l’année et nous pouvons alors mettre en location l’espace libéré."

Baisse des coûts de transport

Grâce à la professionnalisation de la logistique au sein de Leroux, une meilleure organisation avec les transporteurs à destination des grandes surfaces s'est mise en place, avec un meilleur remplissage, une optimisation des trajets et des livraisons, une baisse des coûts de transport…

"Cela nous a également permis de revoir notre tarification auprès de nos clients, se réjouit Jean-Luc Herlin. Désormais, la livraison d’un quart de palette ou d’une demie ne leur coûtera pas la même chose qu’une palette complète." De nouvelles optimisations à prévoir, donc…

 

En Bref…


Créée en 1858, la société Leroux produit de la farine de chicorée, de la chicorée torréfiée, des extraits de concentrés, de la chicorée soluble. Son chiffre d’affaires était de 34 millions d’euros en 2014, dont 35 % réalisés à l’export dans plus de 50 pays. La société possède deux sites de transformation, l’un à Orchies (59) pour la raffinerie, et l’autre à Vieille-Église (62) pour le séchage. Leroux a ouvert également deux filiales, en Belgique et en Espagne.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

EXTERNALISATION              -
              Chicorée Leroux réveille sa logistique
Un chiffre d'affaires de 34 millions d'euros en 2014, dont 35 % réalisés à l’export dans plus de 50 pays. © Leroux

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :