webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
Politique 07/04/2016

Les ambitions du Maroc pour devenir un hub portuaire et maritime

Le ministère de l’Économie et des Finances du Maroc analyse les flux maritimes et portuaires du royaume dans une étude publiée le 16 mars 2016. Objectif : identifier les éléments qui permettront de faire du Maroc un hub maritime et portuaire de la région euroméditerranéenne.

Une étude sur le transport maritime des marchandises au Maroc vient d'être publiée par la direction des Études et des Prévisions financières, division du ministère de l’Économie et des Finances du Maroc. Elle analyse les flux maritimes du royaume entre 1993 et 2013 et préconise plusieurs actions à mener pour les prochaines années.

Le Maroc dispose de douze ports de commerce qui ont réalisé environ 210 Mt en 2013. Quatre ports sortent du lot : Casablanca, Jorf Lasfar, Mohammedia et Safi. Tanger Med, entré en fonction en 2008, s'est quant à lui développé de façon exponentielle puisqu'il représente à lui seul 108 Mt, soit 45 % de l’ensemble des ports du royau­me.


Le dynamisme de l'économie

Au cours des dernières années, le trafic des ports marocains n’a cessé de croître. "Cette évolution, explique l’étude du ministère marocain, s’explique en grande partie par le dynamisme de l’économie marocaine entamé au cours de cette dernière décennie sous l’impulsion des différentes stratégies sectorielles (énergétique, OCP, Plan émergence, Plan Maroc vert, Halieutis), des réformes structurelles (libéralisation du secteur de la distribution des hydrocarbures) et du processus d’ouverture de l’économie nationale entamé par le Maroc".

Face aux projets de développement de l’industrie marocaine, et pour "mettre le Maroc au diapason de ses ambitions", une stratégie portuaire a été promulguée en 2012 afin d’augmenter les capacités des ports marocains pour répondre à la hausse de la demande nationale. Ainsi, à l’horizon 2030, les ports marocains devraient atteindre un trafic compris entre 290 Mt et 350 Mt.


Six pôles portuaires

Cette stratégie doit assurer un développement "harmonieux" des six pôles portuaires définis par le gouvernement : le pôle oriental avec le port de Nador, le pôle Nord-Ouest avec le port de Tanger et Tanger Med, le pôle de l’aire Kenitra-Casablanca, avec les ports de Cablanca, Mohammedia et Kenitra, le pôle Abda-Doukkala avec les ports de Jorf Lasfar et de Safi, le pôle du Souss-Tensift avec le port d’Agadir et le pôle des ports du Sud avec Tan Tan, Laâyoune et Dakhla.

Au total, le gouvernement prévoit une enveloppe de 74 MdDHM (6,6 Md€). Cette régionalisation devrait permettre de créer une dynamique pour décongestionner les principaux ports et rééquilibrer les trafics avec les ports secondaires tout en restant sur des standards internationaux.

Pour accompagner ce projet de développement, l’étude préconise une amélioration des services aux navires, du pilotage au lamanage sans oublier la manutention.


Décroissance de la flotte marocaine

L’étude montre aussi que le trafic conteneurisé s’est largement développé au cours des dernières années, passant de 561 000 EVP en 2004 à 2,5 millions d'EVP en 2013. Un trafic qui s’est "essentiellement développé sur les courtes et les moyennes distances", continue l’étude du ministère marocain. Alors, la flotte nationale marchande revient sur la table. Avec une décroissance de 7 % par an en moyenne, la flotte marocaine représente 86 navires en 2015 pour 145 000 tpl.

Parmi les causes de cette chute intervient la cession des vraquiers en 1994 mais aussi la fin de groupes armatoriaux marocains comme Comanav/Comarit ou encore le groupe IMTC. De ce fait, 93% du trafic marocain est assuré par des compagnies étrangères. Les armateurs marocains n’ont pas su surmonter la concurrence des grands groupes internationaux maritimes comme Mærsk ou CMA CGM.

Outre les questions du pavillon, (...)

> Lire la suite dans le Journal de la Marine Marchande n°5025 du 1er avril 2016 : "Les ambitions du Maroc pour devenir un hub" (accès abonnés)

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Politique              -
              Les ambitions du Maroc pour devenir un hub portuaire et maritime
Le Maroc a mis en place une stratégie nationale pour développer les capacités de ses ports. © Hervé Deiss

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :