webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
PORT 20/04/2016

Le trafic du Grand Port de la Martinique s’est étiolé

Avec un trafic en recul de 4,8 % à 3,4 Mt, le Grand port maritime de la Martinique a vu son trafic de marchandises diverses s’étioler au fur et à mesure des mois.

L’année a pourtant bien commencé. En novembre 2015, le président du directoire du Grand port maritime de la Martinique (GPMM), Jean-Rémy Villageois, nous a confié que le port avait enregistré une hausse du trafic sur les neufs premiers mois de l’année. Au final, le port de Fort-de-France perd de son tonus sur les derniers mois.


Baisse des trafics en transbordement

Principal secteur en cause, la conteneurisation qui a vu son trafic perdre 7,2 % à 159 474 EVP. Les différents trafics conteneurisés affichent tous une diminution à l’exception des vides. Les conteneurs de bananes perdent 3,8 % à 18 182 EVP.

Dès novembre 2015, le président du directoire du GPMM l’a indiqué : de 33 % de diminution des trafics en transbordement en septembre, l’année s’est achevée avec une diminution de 52 % à 17 184 EVP.


Regagner la confiance de certains chargeurs

Les mouvements sociaux du mois de décembre 2014 ont fini par avoir raison de la confiance de la CMA CGM dans le port. "Nous sommes tous autour de la table pour réfléchir à l’avenir. Le GPM, les manutentionnaires et toutes les parties prenantes discutent", nous avait confié à l’époque le président du directoire.

Quant aux conteneurs destinés au marché domestique, s’ils perdent 12 % sur l’année, Jean-Rémy Villageois estime qu’ils devraient revenir sur une meilleure tendance dans les prochains mois. "Nous avons semé les fondamentaux de bases solides avec le marché local. Le retour à la croissance est prévu pour 2017."


Hausse des entrées de brut

Si les conteneurs ont enregistré des difficultés, les vracs liquides ont pour leur part su tirer leur épingle du jeu. Ils terminent l’année avec une hausse de 4,2 % à 1,6 Mt, après avoir enregistré une année 2014 en hausse de 29 %.

Les entrées de brut se confirment à la hausse après les travaux de maintenance de la raffinerie de la Sara, mais le retour des imports d’EDF pour la centrale de Bellefontaine participe aussi à cet essor. La seule ombre au tableau est à mettre au passif des entrées de produits raffinés qui ont perdu 13 % à 305 794 t.

Enfin, les vracs secs terminent l’année avec une diminution de leur volume de 1,6 % à 235 973 t. Les deux principaux courants de ces vracs, le clinker et les céréales, demeurent sur une tendance positive. Ce sont les engrais et les autres vracs qui font passer ce courant dans le rouge.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

PORT              -
              Le trafic du Grand Port de la Martinique s’est étiolé
Les mouvements sociaux de décembre 2014 ont fini par avoir raison de la confiance de la CMA CGM dans le port. © HD

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

2 GoPro accrochées à un chariot élévateur ont capturé 6 heures de la folie de Noël condensées en 73 secondes !

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :