webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Clotilde Martin
TRANSPORT MARITIME 04/05/2016

Émissions de CO2 des navires : les décisions de l’OMI saluées par les armateurs

Armateurs de France a salué la décision du Comité de protection du milieu marin (MPEC) de l’OMI qui pourrait conduire à mesurer et réduire les émissions de CO2 des navires de transport de marchandises d’une jauge brute supérieure à 5 000 t.

Le 25 avril 2016, Armateurs de France s’est félicité des progrès de l’Organisation maritime internationale (OMI) vers une réduction des émissions de CO2 des navires de transport et de services maritimes suite à la décision prise dans le cadre du Comité de protection du milieu marin (MEPC) les 18 et 22 avril 2016.


La part du shipping dans les émissions

Le MEPC "vient de poser les bases d’une nouvelle réglementation qui obligera l’ensemble des navires de plus de 5 000 tjb à mesurer leurs émissions de CO2 et à les déclarer à l’OMI", précise le communiqué de l’organisation professionnelle des entreprises françaises de transport et de services maritimes.

Armateurs de France indique également avoir soutenu l’adoption de ce projet "qui permettra d’évaluer plus précisément la part du shipping dans les émissions de CO2 mondiales, estimée aujourd’hui à 2,6 %, et de suivre son évolution". Selon l’organisation, sur ce sujet, "le maritime est en avance par rapport à l’aérien".


D’autres mesures à venir

Pour l’organisation, ce nouveau dispositif n’est que la première marche vers une réelle réduction des émissions globales de CO2. Le MEPC ayant confirmé la nécessité d’une convention portant sur la réduction des émissions de CO2 du transport maritime en ligne avec l’Accord de Paris issu de la COP 21. Cette convention et son calendrier de mise en œuvre devront être définis lors du prochain MEPC qui se tiendra en octobre.

En permettant le suivi des émissions de CO2 par les navires, l’OMI se donne le moyen de définir un objectif de réduction de ces émissions, et surtout d’en contrôler le respect. Le président d’Armateurs de France, Gildas Maire, a déclaré : "les prochaines étapes consisteront à adopter des objectifs clairs de réduction des émissions de CO2 et à identifier les moyens techniques et réglementaires permettant d’y parvenir."

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

TRANSPORT MARITIME              -
              Émissions de CO2 des navires : les décisions de l’OMI saluées par les armateurs
Le MEPC ayant confirmé la nécessité d’une convention portant sur la réduction des émissions de CO2 du transport maritime en ligne avec l’Accord de Paris issu de la COP 21. © Faraways/shutterstock

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :