webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Nathalie Bureau du Colombier
CORSE 04/05/2016

Les ambitions méditerranéennes de Corsica Linea

Nouvelles couleurs, nouvelle dénomination sociale et changement de direction… Corsica Linea (ex-MCM et SNCM) a officiellement été présentée le 3 mai 2016 à bord du navire Jean Nicoli.

La compagnie maritime Corsica Linea nourrit l’ambition de reconquérir les parts de marché perdues sur le fret et les passagers. Ni François Padrona, ni Patrick Rocca, les deux entrepreneurs corses qui ont émaillé l’actualité de la reprise de feu SNCM, n’étaient présents à bord du Jean Nicoli lors de la présentation de la nouvelle stratégie armatoriale. Sous les feux des projecteurs Pascal Trojani et Pierre-Antoine Villanova, fraîchement nommés président et directeur général de Corsica Linea.


Reconquête des clients

La feuille de route des deux hommes est axée sur la reconquête des clients et sur le regain de confiance auprès des 870 salariés qui avaient perdu le cap depuis le redressement judiciaire de la SNCM en novembre 2014.

"Nous sommes tombés à 10 % de parts de marché du transport de passagers sur la Corse et 43 % pour le fret. Cette semaine, nous allons lancer une campagne de communication assortie de promotions axées sur les familles avec des baisses tarifaires de 30 à 50 %. Les passagers étaient considérés jusqu’à présent comme des usagers. Demain, ils seront considérés comme des clients et verront la différence", annonce Pierre-Antoine Villanova, convaincu qu’un actionnariat de proximité fera toute la différence.


Maintien du siège social à Marseille

Nouvelle livrée pour trois des six navires de la flotte (avec le Pascal Paoli et le Danielle Casanova d’ici juin), nouveaux uniformes plus décontractés pour le personnel hôtelier et le lancement d’une appli en juin, la compagnie joue résolument la discontinuité avec la SNCM.

Les deux dirigeants ont indiqué que le siège social serait maintenu à Marseille alors qu’il était question de le transférer en Corse. Une volte-face résultant fort probablement de la saisine par les salariés du tribunal de Commerce de Marseille en annulation de la cession de Patrick Rocca à Corsica Linea.

"Les accords sociaux ont été signés, une fiducie sera validée le 13 mai 2016 sur les navires Danielle Casanova et Pascal Paoli et le bail rue de Ruffi à Marseille a été signé", expliquent les deux hommes.

Interrogés sur les velléités de l’Office des transports de la Corse (OTC) de prendre la flotte et une part significative du capital de la compagnie, les deux dirigeants ont déclaré que la collectivité de Corse était un partenaire important. "Les discussions sont longues", a indiqué, laconique, Pascal Trojani.

Le nouveau président annonce le retour du fret de Toulon vers Marseille. En effet, le président de l’entreprise de transport STEB a rappelé que les actionnaires de Corsica Linea drainent à eux seuls 60 % du fret.


Baléares, Italie et Maghreb

Positionnée comme une compagnie méditerranéenne, Corsica Linea entend conserver les lignes du Maghreb et regarde également du côté de l’Espagne, du Maroc, des Baléares et de la Sardaigne où une délégation de service public (DSP) serait en préparation.

La compagnie annonce un chiffre d’affaires prévisionnel de 165 M€ pour 2016 et prévoit de rénover l’ensemble de la flotte sous dix mois. Reste à savoir si les lignes de crédit du Crédit agricole Corse et de la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse (CEPAC) seront suffisantes.

"Tout va bien au niveau de l’ex-SNCM, il faut du temps pour démontrer que le modèle est pérenne et fiable. Jeter de l’huile sur le feu en saisissant le tribunal de commerce risque de déstabiliser la structure", a déclaré Sébastien Didier, membre du directoire de la CEPAC en charge du réseau métropole qui a accordé une ligne de crédit de 10 à 12 M€ à MCM (Patrick Rocca). Notons que CM Holding, actionnaire de MCM, regroupe 15 principaux actionnaires ayant versé chacun 500 000 € et 120 PME et ETI corses.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Visiteur

11/06/2016

En cas de retard ou d'annulation de traversée maritime, il y a une compagnie française qui s'occupe de cela : www.claim-ship.com 

CORSE              -
              Les ambitions méditerranéennes de Corsica Linea
Pierre-Antoine Villanova (à g.) et Pascal Trojani respectivement directeur général et président de Corsica Linea. © NBC

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

#
img1

La manutention de pneus n'est pas aisée et peu automatisable, d'où le recours à beauoup de main-d'œuvre en entrepôt.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
07
08
Du 07/09/2016 au 08/09/2016
DELIVER
LUXEMBOURG
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
PARIS RETAIL WEEK
Paris
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
E-COMMERCE PARIS
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :