webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Logistiques Magazine Par Éloïse Leydier
LOGISTIQUE URBAINE 11/05/2016

"Les systèmes d'information sont fondamentaux", Jean-Paul Rival, Urbismart

Après une expérimentation à Bordeaux, Urbismart, spécialisée dans la prestation logistique multimutualisée, va tester son schéma d’un nouveau genre sur Paris. L’occasion de revenir avec son cofondateur sur les enjeux de la logistique urbaine, de l’immobilier logistique, du Big Data…  

Logistiques Magazine : Vous avez reçu le premier prix du concours mondial des start-up au Mipim, grand salon international d’immobilier d’entreprise, pour Urbismart, qui propose une nouvelle façon d’organiser les flux logistiques. A priori donc, rien à voir entre cette nouvelle pousse et le monde l’immobilier… qu’est-ce que cela dit de ce secteur et de celui de la logistique ?

Jean-Paul Rival : Le monde de l’immobilier logistique est en effet en train de changer. Urbismart et cette récompense sont le symbole d’un autre silo qui tombe. Notre modèle s’est créé sur le constat que chaque maillon de la chaîne a cherché une optimisation, sans coordination les uns avec les autres, et le résultat n’a pas été à la hauteur de leurs espérances. Alors que tout le monde parlait de la problématique du dernier kilomètre, nous avons repris le raisonnement dans le bon sens, en commençant par réfléchir au premier kilomètre. Nous avons repensé l’ensemble de la chaîne logistique.

Aujourd’hui, tout le monde a conscience que l’aménagement du territoire, et donc l’immobilier urbain, ne peut se faire sans la prise en compte des flux de marchandises. Avec le e-commerce encore plus, on voit que la logistique touche tout le monde : le citoyen, les entreprises, les collectivités…, et qu’il est urgent de trouver les moyens qui éviteront la saturation des villes. Si le foncier intra-muros n’est pas disponible, nous devons organiser les flux différemment, avec un immobilier en dehors des villes sur la base d’un autre concept : la multimutualisation.

L. M. : Les villes sont-elles prêtes à parler logistique ?

J.-P. R : Il est vrai qu’en France, la tendance a généralement été d’exclure l’activité logistique de la ville, sur le principe "les cartons ne votent pas", avec de plus le fait que l’immobilier logistique est moins rentable que celui des bureaux ou des logements. Or, avec la croissance exponentielle du B to C, les cartons se mettent de plus en plus à voter, puisque de plus en plus portés par des citoyens et non plus des enseignes. La prise de conscience est là bien que le retard accumulé soit également important…

Créée en 2014, Urbismart a débuté sa première expérimentation grandeur réelle à Bordeaux, avec des enseignes comme Petit Bateau et Eurodif pour faire la démonstration de la faisabilité de notre projet. Dans quelques semaines, nous entamerons une deuxième expérimentation, à Paris, en partenariat avec le groupe Libner, qui met à disposition un camion, duquel sortira un petit véhicule électrique, "Bil", pour effectuer les livraisons mutualisées dans un quartier de la capitale. On peut donc dire que de plus en plus d’élus sont prêts à tenter l’expérience du retour de la logistique, mais avec une nouvelle organisation.

 
L. M. : Quelle est la place de la technologie dans ce type de logistique ?

J.-P. R. : Les systèmes d’information sont fondamentaux ! La multimutualisation repose sur la collecte de données de la part de multiples distributeurs, de multiples destinataires, de multiples transporteurs, de multiples industriels, de multiples canaux… Et cette collecte doit se faire avec une traçabilité exemplaire, en temps réel, avec une remontée en temps réel sur Internet, tout en préservant la confidentialité de certaines données, etc.

Nous avons donc besoin d’outils capables de gérer ce qu’on appelle du Big Data. D’autre part, les calculs doivent être faits en continu car la logistique multimutualisée est soumise à de nombreux aléas, comme la météo, le trafic routier, les grèves, les travaux, l’annulation de commande, le changement de lieu de livraison, etc. Et dans ce cas il nous faut en plus de l’intelligence artificielle, pour assurer une optimisation dynamique, sans prévision possible de ces aléas.

Pour concevoir ce moteur de recherche, nous avons fait appel à un mathématicien allemand, rencontré dans une vie professionnelle antérieure, qui a adapté pour nous un système utilisé par des drones ou pour prévoir les mouvements de foule dans un parc d’attraction. La fonction est finalement assez similaire.

 
L. M. : La logistique est-elle prête pour le Big Data ?

J.-P. R. : Oui, elle est mûre pour cela. D’autant plus que pour l’opérationnel, rien ne change : les ordres sont donnés de la même façon, à tous les niveaux. Dans notre système, par exemple, les données peuvent être communiquées quel que soit le format initial, même s’il s’agit d’un fichier excel. Le Big Data n’est qu’un outil dont les sociétés comme nous se servent pour fournir un service… industriels, transporteurs, distributeurs et prestataires ont donc tout à y gagner, sans même avoir besoin de changer leur modus operandi.

 

À propos de…

 

Directeur général adjoint du développeur Concerto European Developer (racheté par Kaufman & Broad en 2015 auprès du groupe Affine), Jean-Paul Rival a aussi cofondé, en 2014, Urbismart, dont le capital est détenu par le groupe Affine à 17 %, Kaufman & Broad à 17 %, et le reste par les fondateurs.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

LOGISTIQUE URBAINE              -
              "Les systèmes d'information sont fondamentaux", Jean-Paul Rival, Urbismart
Jean-Paul Rival, directeur général adjoint du développeur Concerto European Developer et cofondateur de Urbismart. © Urbismart

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

#
img1

La manutention de pneus n'est pas aisée et peu automatisable, d'où le recours à beauoup de main-d'œuvre en entrepôt.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
07
08
Du 07/09/2016 au 08/09/2016
DELIVER
LUXEMBOURG
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
PARIS RETAIL WEEK
Paris
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
E-COMMERCE PARIS
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :