webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
Social 03/06/2016

Loi travail : les ports souffrent des mouvements sociaux

Les mouvements sociaux contre la loi Travail ont perturbé bon nombre de ports en France. Du côté patronal, ces conflits sont un coup de canif à l’image redorée des ports. Les transporteurs routiers demandent une aide financière.

Les ports français sont durement touchés par les mouvements sociaux liés à la Loi Travail. Le principal syndicat des ou­vriers portuaires, la FNPD CGT, a appelé à "poursuivre notre participation massive aux initiatives territoriales tant que le gouvernement s’entêtera à ne pas retirer ce projet de loi", estimant que "cette loi aura des impacts graves sur le travail dans les ports".


Escales perdues

Dans les ports, la situation est tendue. À Nantes Saint-Nazaire, le décompte des escales perdues s’élève à quinze au 1er juin 2016. "Cela ne prend en compte que les navires inscrits par les agents auprès de la capitainerie. C’est la partie émergée de l’iceberg. Les navires qui ont décidé de se détourner du port avant même d’être enregistrés ne sont pas comptabilisés".

Sur le Grand port maritime de Bordeaux, le blocage du terminal de Bassens et les personnels des ateliers portuaires ont perturbé les activités du port.

Au Havre, le nombre d’escales annulées serait d’environ 70 selon les premières estimations, mais malgré tout les opérateurs portuaires assurent avoir pu répondre aux demandes des clients.

Dans les autres ports, certains font la sourde oreille pour éviter de répondre et d’afficher des chiffres alarmants.


Salariés pris en otage

Pour l’organisation patronale de la manutention, l’Unim, l'espoir de voir la situation s’améliorer en début de semaine est mince. "La situation ne fait que de se dégrader davantage au détriment de tous, employés et salariés qui se trouvent pris en otage d’un conflit dont ils ne sont pas acteurs".

Pour TLF Overseas, l’organisation des commissionnaires en transport, le temps est venu de "ré­clamer l’évacuation et la levée systématique des blocages et des barrages". Elle poursuit en rappelant que les efforts réalisés avec la progression des volumes et la reconquête des parts de marché risquent de partir en fumée.

L'OTRE demande une aide financière

L'OTRE, organisation patronale du transport routier, va plus loin. Elle a demandé au gouvernement de "débloquer dans les plus brefs délais" un plan d’aide financière. "Il en va de la survie de très nombreuses entreprises de transport routier, à commencer par celles liées aux activités du grand port du Havre. De très nombreuses PME sont aujourd’hui en très grande difficulté, voire au bord du dépôt de bilan, devant la perte de chiffre d’affaire à laquelle elles doivent faire face", souligne l'organisation.

Les blocages portuaires ont en effet entraîné de grosses perturbations pour les entreprises de transport routier dont les activités sont liées aux activités portuaires. "Sur les blocus les plus importants, à savoir le port du Havre, certaines PME ont même dû cesser toute activité depuis deux semaines. Et si la situation est particulièrement délicate pour les entreprises travaillant sur le port du Havre, elle se retrouve de même sur les autres ports français : Marseille, Saint-Nazaire, La Rochelle", précise l'OTRE.

D'autres mouvements en Europe

Cette souffrance des ports français n’est pas unique. Au Portu­gal, après plus d’un mois de mouvements sociaux, c’est après de longues heures de négociation que le préavis jusqu’au 26 juin 2016 a été levé dans le port de Lisbonne.

En Belgique, le 1er juin, l’ensemble des syndicats wallons et flamands ont décidé de se mettre en grève pour protester contre une loi sur le travail. Transports ferroviaires et ports seraient touchés.

En Espagne et en Italie, la situation est tendue à l’approche de nouvelles réformes à mettre en place.

Les ports d’Europe de l’Ouest souffrent sans qu’aucun gouvernement ne veuille rassurer les ouvriers portuaires

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Social              -
              Loi travail : les ports souffrent des mouvements sociaux
Certains ports font la sourde oreille pour éviter de répondre et d’afficher des chiffres alarmants. © Fotolia

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

#
img1

La manutention de pneus n'est pas aisée et peu automatisable, d'où le recours à beauoup de main-d'œuvre en entrepôt.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
07
08
Du 07/09/2016 au 08/09/2016
DELIVER
LUXEMBOURG
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
PARIS RETAIL WEEK
Paris
2016
12
14
Du 12/09/2016 au 14/09/2016
E-COMMERCE PARIS
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :