webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Bernard Van den Bossche
Entretien 08/06/2016

NileDutch : "l'acquisition de Safmarine MPV était une évolution nécessaire"

Jan-Willem De Braal, directeur de l’exploitation de NileDutch revient sur les raisons de l'acquisition de Safmarine MPV en mars 2016 et livre son analyse des perspectives de développement du marché africain.

Journal de la Marine Marchande : quelles sont les raisons qui ont incité le groupe NileDutch, à renouer avec le secteur du conventionnel en acquérant l’armement Safmarine MPV ?

Jan-Willem De Braal : L'acquisition de Safmarine MPV était une évolution nécessaire, à plus d’un titre. D’une part, une grande partie de la clientèle de NileDutch Container Line, outre des conteneurs, a également des flux de marchandises conventionnelles pour lesquels il fallait d’autres solutions.

D’autre part, dans le contexte de notre réseau intercontinental, nous couvrons sous un même B/L le transport de toute la gamme des conditionnements de la marchandise: conteneurs, conventionnel, projets, machinerie, sacherie, camions, colis lourds et volumineux.

JMM : le trafic entre l’Europe et l’Afrique de l’Ouest n’est-il pas mûr pour des mouvements de consolidations, voire des alliances entre opérateurs polyvalents, comme cela se fait dans le secteur des conteneurs ?

J.-W.D.B : Je ne le crois pas. Il y a trop de différences tant sur le plan des destinations, des types de services que des cultures d’entreprises, dont certaines sont familiales comme c’est le cas pour NileDutch.

En général, les clients-chargeurs ne sont guère demandeurs pour des services conjoints, du moins dans le secteur du conventionnel. Ils préfèrent recourir à un seul armement, un seul interlocuteur.

JMM : Niledutch Container Line a vendu deux de ses quatre nouveaux navires de 3 500 EVP à Hapag-Lloyd. Cette taille ne convient-elle plus à ce trafic pour lequel des compagnies comme CMA CGM ou MSC commencent à introduire des unités de 9 000 EVP à 10 000 EVP ?

J.-W.D.B : CMA-CGM est également co-chargeur sur nos navires au départ d’Europe. Il est évident que nous devons suivre certaines tendances, mais il y a toujours de la place pour des unités de 3 500 à 4 500 EVP.

Nous avons d’ailleurs affrété récemment plusieurs unités de 3 650 EVP gréés pour 12 mois. Cela prendra encore du temps avant que tous les ports ouest-africains disposent de nouvelles infrastructures et d’équipements de manutention.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Entretien              -
              NileDutch : "l'acquisition de Safmarine MPV était une évolution nécessaire"
Jan-Willem De Braal, directeur de l’exploitation de NileDutch. © NileDutch

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :