webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Bernard Van den Bossche
Infrastructures portuaires 13/07/2016

Afrique : Mærsk Line et NileDutch, premiers clients du nouveau terminal de Matadi

Le Onego-Buran, feeder de Mærsk Line, a effectué la première escale au nouveau terminal polyvalent de Matidi (République Démocratique du Congo). Le groupe philippin Ictsi a en effet achevé une partie d’un quai de 350 m, qui sera doublé en seconde phase.

C’est un feeder de Mærsk Line, le Onego-Buran, qui a effectué la première escale au nouveau terminal polyvalent pour conteneurs et conventionnel de Matadi (République Démocratique du Congo) construit par le groupe philippin International Container Terminal Services Inc (Ictsi). 

Cette escale a été rendue possible par l’achèvement d’une première partie d’un quai de 350 m, prévue en première phase. Cette longueur sera doublée dans le cadre de la seconde phase. La profondeur d’eau constante devant quai est de 12 m.

Les deux grues mobiles prévues n’étant pas encore sur place, la manutention des conteneurs a été effectuée avec les grues du navire. La capacité de l’installation sera de 175 000 EVP et 350 000 t de conventionnel par an. La superficie du site est de 9 ha, inclus un parc de stockage de 6 ha.


Un investissement de 100 M$

La première phase de ce terminal, situé sur la rive gauche du fleuve Congo, représente un investissement de 100 M$. Ictsi Matadi est le résultat d’une coopération entre le groupe philippin d’Enrique Razon junior via sa filiale Ictsi DR Congo SA (60 %), des partenaires locaux pour 40 %, le groupe Leydia, un investisseur congolais, et la Société commerciale de travaux portuaires SCTP SA (ex-Onatra).

Ictsi exploite une trentaine de terminaux (plus de 8 MEVP traités en 2015) répartis dans vingt pays et est déjà présent en Afrique, notamment au Nigeria, à Lagos.

Le second client désormais régulier du terminal sera l’armement NileDutch Container Line, dont un feeder de 600 EVP a effectué la seconde escale à ce terminal. Il est donc possible que la filiale belge de ce dernier, NileDutch MPV, prenne le même chemin, pour autant que des entrepôts soient disponibles sur site, ce qui n’est pas encore le cas.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Infrastructures portuaires              -
              Afrique : Mærsk Line et NileDutch, premiers clients du nouveau terminal de Matadi
La capacité de l’installation sera de 175 000 EVP et 350 000 t de conventionnel par an. © DR

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

#
img1

La manutention de pneus n'est pas aisée et peu automatisable, d'où le recours à beauoup de main-d'œuvre en entrepôt.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
22
29
Du 22/09/2016 au 29/09/2016
Salon de Hanovre
Foire de Hanovre - Allemagne
2016
05
07
Du 05/10/2016 au 07/10/2016
Conférence mondiale Villes et Ports
Rotterdam - Pays-Bas
2016
06
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :