webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Logistiques Magazine Par Caroline Crosdale
E-COMMERCE 12/09/2016

La livraison rapide d’Amazon Flex fait un tabac aux États-Unis

La formule Amazon Flex, basée sur une flotte de conducteurs indépendants, se développe aux USA et fait ses débuts en Angleterre.

Amazon Flex, le service de livraison rapide du géant du e-commerce en une ou deux heures, se développe rapidement. Voici à peine un an, Amazon introduisait cette offre dans son pré carré à Seattle pour les seuls clients adhérents d’Amazon Prime.

Ceux qui acceptent de payer 99 $ à l’année peuvent ainsi être livrés gratuitement dans les 2 heures, ou ils paient 7,99 € et reçoivent leur colis dans l’heure. Prudemment, Amazon s’est d’abord limité à une sélection de 10 000 produits stockés dans ses entrepôts proches de Seattle.

Puis le groupe a réduit au maximum ses frais en personnel et voiture. Il a confié les livraisons à des chauffeurs indépendants, fonctionnant sur le mode Uber. Ceux-ci s’inscrivent à l’avance sur un planning et vont attendre à l’entrepôt qu’on leur confie leur mission. Amazon leur garantit un minimum de 18 $ de l’heure.

Une palette de produits qui s'élargit progressivement

La formule a plu : 28 villes américaines (New York, Atlanta, Dallas, Houston, Las Vegas, Miami, San Antonio…) sont aujourd’hui passées sous le régime Flex. D’autres, telle Chicago, vont bientôt en bénéficier. Et l’étranger est en train de basculer. Depuis le mois de juillet, Birmingham en Angleterre, dispose de son propre Amazon Flex. Et cerise sur le gâteau, Amazon a peu à peu élargi sa palette de produits disponibles aux repas de restaurants, ou produits d’épicerie.

Le groupe de Seattle est "un innovateur en logistique", assure Rob Howard, pdg de Grand Junction, la plateforme de livraison rapide : "Amazon a trouvé un autre moyen de livrer sans passer par les coûteux transporteurs usuels, Fedex, UPS ou tout autre acteur local". En éliminant ces pros, Amazon économise 20 à 35 % des coûts de transport, dit Rob Howard.

"La livraison, c’est là qu’est le cœur de la bataille", approuve l’expert en commerce virtuel, Andrew Pearl, directeur de la stratégie de Profitero en Europe. Les coûts de transports d’Amazon l’an dernier ont crû de 18 %, à 11,5 milliards de dollars, souligne-t-il. Et cette année encore, au cours du second trimestre, ils sont en hausse de 44 %, quand le chiffre d’affaires, lui, ne progresse que de 31 %. Le budget transports est trop important, il faut absolument réduire ces coûts. Et tout particulièrement les dépenses les plus chères, celles du "dernier kilomètre".

La concurrence avec la poste

La direction d’Amazon a pris des tas d’initiatives différentes. Elle partage ainsi ses affaires entre Fedex, UPS et la poste américaine. Une poste qui se révèle très bon marché. Mais les conducteurs indépendants du programme Flex peuvent encore faire mieux. Selon les calculs des analystes de Deutsche Bank, la livraison réalisée par la poste revient à 2 € le colis. Quand le chauffeur indépendant apporte à domicile plus de 10 paquets par heure, on passe sous la barre des 2 €.

"On ne peut pas dépendre d’un seul partenaire, Amazon serait trop vulnérable, juge Satish Jindel, le président de Ship Matrix, un développeur de logiciels pour les transports. En maintenant la concurrence entre tous, Amazon les oblige à surveiller leurs prix." Et de conclure : "La poste, qui réalise 62 % des livraisons, ne peut pas augmenter outrageusement ses tarifs."

54 millions d’adhérents Prime aux États-Unis

La formule Amazon comprend un minimum horaire et d’éventuels pourboires. Les chauffeurs apprécient. Si malgré tout, il n’y avait pas de conducteur disponible, qu’arriverait-il ? Rob Howard ne s’en inquiète pas. Car les chauffeurs s’inscrivent à l’avance sur le planning. Quand les clients passent commande, les employés d’Amazon savent déjà s’ils peuvent proposer ou non un service rapide.

L’offre tient la route. Les clients adorent. "Il y a 54 millions d’adhérents Prime aux États-Unis, dit Andrew Pearl. Les non Prime dépensent en moyenne 600 € par an avec Amazon, les Prime eux, achètent pour 1 100 dollars de marchandises." Il faut entretenir la flamme de ces fidèles. Amazon Flex y contribue.

Amazon doit investir dans de nouveaux entrepôts près des villes

Le modèle Flex a pourtant quelques faiblesses. "Pour bien fonctionner, il faut avoir des stocks à proximité, explique Rob Howard. Amazon doit donc investir dans des entrepôts de plus en plus près des villes." Dans le même temps, "on doit préserver le statut des indépendants", ajoute Satish Jindel.

Si les procès en cours contre Uber aboutissaient à la reconnaissance des conducteurs en tant que salariés, par ricochet, Amazon devrait aussi embaucher ses chauffeurs. Et perdrait alors la souplesse et les faibles coûts du système Uber. C’est ce qui explique sans doute que les grandes villes du Massachusetts (Boston) et de Californie (Los Angeles, San Francisco) ne bénéficient pas du service Amazon Flex, assure Satish Jindel, les juges du Massachusetts et de la Californie ayant trop tendance à favoriser le salariat...

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

E-COMMERCE              -
              La livraison rapide d’Amazon Flex fait un tabac aux États-Unis
En misant sur les chauffeurs indépendants, Amazon économiserait 20 à 35 % de ses coûts de transport. © Amazon

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Le 5e Congrès des guichets uniques s’est déroulé à Marrakech du 5 au 7 septembre.

#
img1

L’entreprise procède par échantillonnage à un contrôle qualité des pièces de vitrage reçues de ses fournisseurs verriers.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

24h Camions Le Mans
Du 08/10/2016 au 09/10/2016
24h Camions Le Mans Le Mans
Rencontres des Jeunes Dirigeants
Du 03/11/2016 au 05/11/2016
Rencontres des Jeunes Dirigeants Lisbonne

Agenda

2016
22
29
Du 22/09/2016 au 29/09/2016
Salon de Hanovre
Foire de Hanovre - Allemagne
2016
05
07
Du 05/10/2016 au 07/10/2016
Conférence mondiale Villes et Ports
Rotterdam - Pays-Bas
2016
06
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :