webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss avec AFP
INTERNATIONAL 15/09/2016

Lybie : la guerre des ports pétroliers a eu lieu

Il aura fallu 2 jours pour que les troupes du gouvernement de l’est de la Lybie prennent possession le 12 septembre du terminal de Zoueitina. En remportant cette action, les forces armées sont désormais maître des trois principaux terminaux pétroliers du pays, Zoueitina, Al-Sedra et Ras Lanouf.

Le changement de mains n’a duré que l’espace d’un week-end. Les sites d’exportation de l’or noir étaient entre les mains des Gardes des installations pétrolières, une milice de l’est de la Lybie qui a prêté allégeance au gouvernement reconnu par l’ONU. 

Ces forces pro-gouvernementales ne contrôlent aujourd’hui que le terminal de Brega qui pourraient finalement passer entre les mains des forces du général Haftar. 


Une première confrontation

Cette bataille des terminaux pétroliers constitue la première confrontation entre les forces du Gouvernement d’unité nationale (GNA) installée à Tripoli depuis mars et celles soutenues par le gouvernement de l’est du pays.

"L'échec du GNA à s'affirmer comme le représentant légitime du peuple explique son incapacité à rassembler la force militaire suffisante pour sécuriser les villes, les citoyens et ses intérêts économiques", a souligné Michael Nayebi-Oskoui, spécialiste en stratégie géopolitique basé aux Etats-Unis.

Le chef du gouvernement parallèle, Abdallah el-Theni, a pour sa part assuré que son cabinet allait "travailler au retour de l'activité des terminaux pétroliers dans les plus brefs délais". 

Pour leur part, les troupes du général Haftar ont annoncé dans un communiqué qu'elles allaient confier à la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) la gestion des terminaux, "sans contrepartie", afin qu'elle puisse reprendre sans tarder ses exportations de pétrole.

Une déclaration européenne commune

Les gouvernements de l’Allemagne, de l’Espagne, des États-Unis, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni ont condamné ces attaques dès le 12 septembre.

Dans une déclaration commune, les gouvernements européens ont appelé "toutes les forces à éviter toute action susceptible d’endommager les infrastructures énergétiques libyennes ou de perturber davantage ses exportations".

Les réserves d’or noir libyen sont estimées aux environs de 48 Md de barils. Depuis la fin du régime de Kadhafi en 2011, la production pétrolière de la Lybie a été divisée par cinq en sept ans passant de 1,5 Mbpj à 300 000 bpj entre 2010 et 2016. 

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

INTERNATIONAL              -
              Lybie : la guerre des ports pétroliers a eu lieu
Les réserves d’or noir libyen sont estimées aux environs de 48 Md de barils. © DR

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Pascal Jouaneau, directeur supply chain de Wonderbox

#
img1

François Mahé des Portes, président du directoire de MGI.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :