webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo WKTL Par Olivier Constant
transport ferroviaire 16/09/2016

Fret ferroviaire : la SEM Fer Val de l'Indre veut élargir son champ d'action

La Région Centre-Val de Loire et ses acteurs économiques se battent pour la pérennisation de son réseau de lignes capillaires fret. La société d'économie mixte (SEM) Fer Val de L'Indre contribue à cette dynamique en développant de nouveaux projets.

Vingt-cinq ans après sa création, la Société d'Économie Mixte Fer Val de l'Indre a du dynamisme à revendre. C'est cette structure qui, depuis 24 ans, assure la traction, avec sa propre locomotive, des convois ferroviaires de céréales entre la gare de Buzançais et le site de Stockage de Céréales d'Argy où se sont regroupés quatre négociants de l'Indre.

Parmi ceux-ci figurent les établissements Villemont qui sont membres de la SEM. Les trains d'une charge de 1 200 t à 1 300 t sont ensuite repris par des locomotives Diesel de Fret SNCF, lesquelles les acheminent vers Châteauroux et au-delà, principalement vers les ports de la façade Atlantique.


Outil pérennisé

Cette exploitation a été pérennisée en 2015 à la faveur de travaux de rénovation de voie réalisés sur l'ensemble de l'itinéraire. S'il en a coûté seulement 320 000 €, entièrement pris en charge par la SEM, pour remettre à niveau la section privée Argy-Buzançais, les travaux ont été autrement plus coûteux sur la section SNCF Réseau de Buzançais-Châteauroux. Les 25 km de cette section ont nécessité des engagements financiers de 6,5 millions d'euros de la part de la Région Centre-Val de Loire, de l'État et de l'Europe.

Ces travaux ont pleinement répondu à leur double objectif de pérenniser l'exploitation des deux sections de lignes et d'augmenter le trafic. Ce dernier est passé de 80 000 tonnes à plus de 100 000 tonnes sur la dernière campagne 2015-2016, auxquelles s’ajoutent les 40 000 tonnes supplémentaires transitant sur cet axe entre Saint-Maur et Châteauroux.


Rénovation de la ligne Buzançais-Loches

La SEM et les collectivités locales souhaitent aller plus loin à présent. Elles demandent à SNCF Réseau de prévoir la rénovation de la ligne Buzançais-Loches.

Ce projet vise à faire gagner en moyenne plus de 100 km pour les exportations de céréales embarquées au Grand Port Maritime de La Rochelle-La Pallice via Tours. Il vise également à répondre à la saturation de la départementale 943 entre Châteauroux et Tours.

Ces démarches sont relayées, au sein de l’Association Transport Fer Val de l’Indre, par toutes les communes du Val de l’Indre sur les deux départements d'Indre et d'Indre-et-Loire.


Des travaux pour 40 à 50 000 tonnes de plus

Les travaux sur cet axe ne sont, toutefois, pas jugés comme prioritaires par SNCF Réseau. Un avis qui n'est pas partagé par les dirigeants de la SEM qui, au contraire, demandent à ce que des études soient lancées sans tarder.

"Si elles ne le sont pas dans le cadre du contrat de plan État-Région 2015-2020, nous demanderons à SNCF Réseau de nous mettre à disposition la voie et nous trouverons, alors, des solutions pour la revitaliser. À l'heure actuelle, le devis pourrait se chiffrer entre 12 et 13 millions d'euros pour rénover les 45 km de ligne concernés, voire entre 15 à 18 millions d'euros selon la consistance des travaux. Je rappelle ici que nous avons été en mesure de rénover 6 km de ligne pour un peu plus de 300 000 €. La desserte d'autres silos sur l’axe appartenant, cette fois, à Axéréal pourrait apporter un surcroît de trafic de l'ordre de 40 à 50 000 tonnes annuelles", explique Christophe Vandaele, président du conseil d'administration de la société d'économie mixte Fer Val de l'Indre.

Une plate-forme rail-route en 2017-2018

Ce n'est pas là le seul chantier que mène la SEM pour favoriser le report modal et la protection de l'environnement. Elle met en effet actuellement en place les bases qui permettront à une plateforme multimodale (rail/route) de voir le jour à Buzançais, probablement courant 2017-2018. Comme le confirme dès maintenant Christophe Vandaele, "nous avons déjà des contacts avec des chargeurs pour utiliser cet équipement doté d'une seule voie. Nos investissements seraient limités à quelques centaines de milliers d'euros".

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

fred

19/09/2016

Bravo à la SEM Fer Val de l'Indre pour son volontarisme et ses réalisations!

transport ferroviaire              -
              Fret ferroviaire : la SEM Fer Val de l'Indre veut élargir son champ d'action
La locomotive de type BB assure la traction des convois entre Argy et Buzançais. © O. Constant

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
06
09
Du 06/12/2016 au 09/12/2016
CONVERGENCE POUR L'INDUSTRIE DU FUTUR
Villepinte
2016
07
2016
08
Le 08/12/2016
CONFƒRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :