webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
PORTS 21/09/2016

Améliorer la compétitivité du range France Med et de l’axe Rhône-Saône

Le 29 janvier 2016, le Premier ministre lançait une mission parlementaire sur l’attractivité des ports couvrant 4 axes portuaires majeurs, à 4 binômes de parlementaires. Pour l’axe Marseille-Fos Rhône-Saône, François-Michel Lambert, député des Bouches du Rhône et Élisabeth Lamure sénatrice du Rhône, ont rendu leur rapport fin juillet.

Les deux parlementaires en charge du rapport sur l’attractivité portuaire et maritime du range France Med et de l’axe Rhône-Saône démarrent leur rapport sur un constat à peu près identique : si les ports du Benelux et ceux de Gênes et de Barcelone ont enregistré une progression de 60 % au cours des 25 dernières années, Marseille-Fos affiche une croissance six fois moins importante que ses concurrents.


L’effet de la désindustrialisation

Mais, selon les parlementaires l’écart se réduit en considérant les trafics hors hydrocarbures, puisque la croissance de Marseille-Fos atteint 30 % contre 60 % pour le Benelux. Néanmoins, Gênes et Barcelone enregistrent, sur les seules marchandises diverses, une croissance six fois plus rapide que sur la place phocéenne. "On y voit l’effet de la désindustrialisation française en Provence", continuent les parlementaires.

À prendre en compte la conteneurisation, la place de Marseille a aussi souffert au cours des 25 dernières années. Mais, "depuis cinq ans, la situation s’améliore. La croissance du trafic de Marseille-Fos égale celle des ports du Benelux et dépasse celle de Gênes et de Barcelone". Deux éléments expliquent ce regain: la mise en service de Fos 2XL et la réforme portuaire de 2011.


Les zones de création d’emploi

Pour articuler ce range méditerranéen avec l’axe rhodanien, les parlementaires se sont attachés à analyser les zones de création d’emplois. Pour cela, ils se sont penchés tout particulièrement sur le trafic conteneurisé. Des 6 MEVP traités par la France, seuls 4 MEVP transitent par des installations françaises. Le solde est traité dans des ports concurrents. Il convient donc de récupérer déjà les 2 MEVP de trafics détournés pour les inciter à emprunter les installations les plus proches de leur lieu de production ou de leur consommation.

L’autre objectif est de reconquérir "les flux dépotés hors du territoire". L’enjeu de cet objectif réside dans l’implantation de zones logistiques de répartition de la marchandise, voire d’usines de transformation sur le territoire. Une stratégie commerciale menée par les ports du Benelux depuis plusieurs années.

> Lire la suite de l'article dans Le Journal de la Marine Marchande n° 5047 du 16 septembre 2016 (accès abonnés) : Attractivité portuaire et maritime de la France - Améliorer la compétitivité du range France Med et de l’axe Rhône-Saône

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

PORTS              -
              Améliorer la compétitivité du range France Med et de l’axe Rhône-Saône
Marseille-Fos affiche une croissance six fois moins importante que ses concurrents. © DR

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Pascal Jouaneau, directeur supply chain de Wonderbox

#
img1

François Mahé des Portes, président du directoire de MGI.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :