webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Michel Neumeister
COMPAGNIES 30/09/2016

Scission d’A.P. Møller-Mærsk

Après le choc du dépôt de bilan d’Hanjin vient celui de l’éclatement du groupe A.P. Møller Mærsk, annoncé officiellement le 22 septembre. La rumeur a très vite parcouru le monde du shipping.

A.P. Møller Mærsk doit être réorganisé en deux entités : une entité Trans­port et logistique (T&L) qui sera formée par Mærsk Line, APM Terminals, Damco (commission de transport), Svitzer (remorquage et assistance aux navires) et Mærsk Container Industry ; et une entité Énergie qui regroupera Mærsk Oil, Mærsk Drilling, Mærsk Supply Service et Mærsk Tanker. Son avenir reste encore à définir.

Des moyens de développement à trouver sans les deux ans

En effet, le communiqué précise que les moyens de développement de cette future entité juridiquement indépendante sont à trouver dans les 24 prochains mois, selon l’état des marchés et des opportunités qui se se­ront présentées. Rien n’est ex­clu : co-entreprise, fusion, cession par appartement, en­trée en Bourse. L’objectif de ces exercices est, dans cet ordre, de "générer de la croissance, d’augmenter l’agilité et les synergies, de débloquer et maxi­miser la valeur à long ter­me pour les actionnaires".

Renforcement des synergies

Pour justifier la création de l’entité T&L, il est question du renforcement des synergies entre la ligne, les terminaux et la commission de transport, de l’optimisation des savoir-faire et bien sûr, de fournir de nouveaux services numériques innovants aux clients. T&L doit travailler comme une seule entreprise et disposer du réseau le plus efficient. Une stricte discipline d’attribution de moyens financiers et une meilleure utilisation de ces derniers seront de mises. "Les acquisitions seront préférées..."

Concrètement, les feuilles de route sont les suivantes :

  • Mærsk Line doit augmenter sa part de marché de façon organique et via des acquisitions ;

  • APM Terminals doit se concentrer sur la réduction de ses coûts et viser l’excellence opérationnelle afin d’améliorer la qualité de ses services proposés à ses clients actuels et futurs ;

  • "Damco et Mærsk Line doivent coopérer afin de proposer de nouvelles solutions aux clients basées sur des investissements importants dans les technologies numériques." Cela risque de créer une certaine interrogation du côté des grands chargeurs que sont les grands commissionnaires de transport et les NVOCC (Blue Anchor, Panalpina, par ex.) ;

  • Svitzer est invité à poursuivre sa stratégie de croissance et à explorer les possibilités de synergies avec APMT et Mærsk Line ;

  • Mærsk Container Industry devra coopérer avec Mærsk Line sur le développement technologique et un planning de production efficace.

Ces synergies doivent, d’ici à trois ans, générer jusqu’à 2 % supplémentaires de retour sur capitaux investis. Mais rien en 2016.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

COMPAGNIES              -
              Scission d’A.P. Møller-Mærsk
© DR

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

2 GoPro accrochées à un chariot élévateur ont capturé 6 heures de la folie de Noël condensées en 73 secondes !

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :