webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Nathalie Bureau du Colombier
Corse 14/10/2016

Corsica Linea : nouveau rebondissement judiciaire

L’affaire de la cession de la SNCM à MCM Corsica Linea sera de nouveau plaidée à la barre du tribunal de commerce de Marseille mercredi 19 octobre. Les salariés, unis en intersyndicale, décident de rouvrir le dossier en raison de la cession programmée de deux des six navires de la flotte.

L’intersyndicale de Corsica Linea – CGT, CFE-CGC, SAMMM – saisit de nouveau le tribunal de commerce de Marseille, après un premier désistement d’instance en juin dernier. En cause, le non-respect des termes convenus dans le plan de reprise de novembre 2015. La SNCM, alors attribuée à Patrick Rocca, a entre-temps changé de mains, ce dernier ne possédant plus qu’un quinzième du capital.


Un calendrier cohérent

Le jugement interdisait de céder les actifs de la SNCM durant un délai de deux ans. Cet été, la collectivité de Corse a réclamé l’actif naval aux compagnies délégataires, invoquant des biens de retour (art. 40 de la convention de délégation). Si la Méridionale a opposé une fin de non-recevoir, en revanche, Corsica Linea s’apprête à céder les Paglia Orba et Monte d’Oro pour 10 M€. Ces deux unités étant destinées à desservir les ports secondaires de l’île dans le cadre d’une Semop (*).

"Nous engageons cette procédure pour que la vente intervienne dans un calendrier cohérent", souligne Pierre Maupoint de Vandeul, représentant des cadres et officiers CFE-CGC. Selon lui, beaucoup trop d’incertitudes planent quant au positionnement de Corsica Linea dans le futur schéma établi par l’Office des transports de la Corse.


Nouveau rapport de force

À l’issue de l’année transitoire, le nouveau mode d’exploitation sera opérationnel à compter d’octobre 2017. "Il faut attendre de savoir si nous serons opérateurs dans le cadre des Semop (*) avant de vendre les navires à la société d’investissement", prévient le représentant syndical.

Un nouveau rapport de force s’instaure entre les salariés et la direction de Corsica Linea, qui définit un cycle de réunions avant l’audience histoire de désamorcer le conflit.

"Nous nous réunissons toutes les semaines. Les salariés sont effrayés par les conséquences de la vente des navires. Cette transaction ne devrait pas intervenir avant octobre 2017", assure le directeur de Corsica Linea, Pierre-Antoine Villanova. À suivre.


(*) Deux Semop (sociétés d’économie mixte à objet unique) seront constituées, une pour la desserte des ports secondaires, la seconde pour les ports principaux de Bastia et Ajaccio.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Corse              -
              Corsica Linea : nouveau rebondissement judiciaire
Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea. © DR

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

2 GoPro accrochées à un chariot élévateur ont capturé 6 heures de la folie de Noël condensées en 73 secondes !

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :