webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo Journal de la Marine Marchande Par Hervé Deiss
tendance 18/10/2016

Le Bimco publie un plaidoyer pour sortir de la crise

Le 6 octobre, le Baltic international maritime council (Bimco) a publié les résultats d’une étude menée pour trouver des solutions à la crise qui touche l’industrie du transport maritime. Elle préconise le changement culturel de cette filière.

La crise économique n’a pas fini de toucher le monde du transport maritime. Après avoir publié un rapport sur la route pour retrouver la croissance, le Baltic international maritime council (Bimco) a mené une nouvelle enquête sur la situation de l’industrie du vrac sec pour dresser un constat de l’état actuel de cette industrie et des solutions pour en sortir.

Publiée le 6 octobre, cette étude met en évidence la nécessité de voir une véritable révolution culturelle s’instaurer dans cette filière pour trouver des solutions.


Un optimisme tempéré

En premier lieu, le Bimco tempère son optimisme. "Il ne faut pas s’attendre à ce que l’économie du transport maritime se porte mieux avant 2019". Et cette perspective n’est envisageable qu’à la seule condition que les armateurs soient sur une tendance de progression zéro de la flotte. Un défi pour le Bimco, puisque sur les 35 dernières années, les armateurs de vracs secs n’ont connu que 3 ans de croissance zéro.

Du côté de la demande, si la croissance des trafics de vracs secs a progressé de 40 % au cours des 10 dernières années, la question posée par le Bimco est de savoir si nous n’avons pas atteint un pic dans cette consommation.

L’organisation internationale met en évidence le fait que la demande en matières premières sèches est dirigée par quelques pays, et principalement par la Chine. Or la politique chinoise qui consiste à se tourner vers son marché intérieur montre que la croissance se tassera dans les an­nées à venir.


Se conformer aux conventions

De plus, la décarbonisation de l’économie devrait intervenir sur ce marché. Plusieurs pays ont annoncé vouloir mettre fin à leurs centrales thermiques au charbon dans les prochaines années.

" L’industrie maritime doit investir pour se conformer aux conventions internationales sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre en réduisant leurs émissions de Sox, de Nox, voire adapter leurs navires avec l’entrée en vigueur prochaine de la convention sur les eaux de ballast", continue l’étude du Bimco.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

tendance              -
              Le Bimco publie un plaidoyer pour sortir de la crise
La croissance des trafics de vracs secs a progressé de 40 % au cours des 10 dernières années. © Vale

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

#
img1

L'aéroport de Bruxelles a dévoilé de nouveaux chariots aéroportuaires lors du Air Cargo Forum 2016 à Paris

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :