webleads-tracker

  • wk-transport-logistique sur Twitter
  • wk-transport-logistique sur Youtube
  • wk-transport-logistique rss
Les emplois
logo WKTL Par Olivier Constant
FRET FERROVIAIRE 17/11/2016

6e journée OFP : une dynamique à recréer

L'assistance qui a participé le 15 novembre 2016 à la 6e édition de la Journée Fret ferroviaire et OFP (Opérateurs Ferroviaires de Proximité) a, parfois, montré des signes d'impatience quant aux avancées à réaliser dans le fret ferroviaire. Certaines actions mises en oeuvre démontrent, toutefois, que le mouvement est enfin engagé.

Trois-cent-soixante-sept participants, telle est la nouvelle fréquentation record des traditionnelles journées du fret ferroviaire et Opérateurs Ferroviaires de Proximité (OFP) organisées chaque année à la mairie de Levallois. Mais qu'on ne s'y trompe pas toutefois, cette affluence record ne doit pas occulter les difficultés réelles du secteur. D'autant que les mouvements sociaux de mai-juin ont cassé une dynamique qui était encore fragile.


Disette de projets

Les participants attendaient donc beaucoup des présentations et autres tables rondes pour y voir l'amorce d'un nouveau départ. Ils ont pu être déçus tant les évolutions réglementaires et la mise en place d'innovations progressent trop lentement alors même que le transport routier continue de se moderniser à marche forcée.

Et que dire de l'absence de projets de création de nouveaux entrants si ce n'est OFP Sud-Ouest qui a commencé à tirer ses premiers trains le 2 janvier 2016 et tout récemment Combrail, ce dernier exploitant un petit flux vital pour une papeterie près d’Ambert (Puy-de-Dôme). L'un des plus anciens opérateurs alternatifs, CFR Morvan, connaît, en revanche, des temps difficiles et il faut toute l'expertise économique et organisationnelle de la structure Régiorail pour le maintenir à flot.


Exemples à suivre

Pourtant, des exemples commencent à marcher. Tel est le cas de la navette ferroviaire Evian-Ambérieu assurée pour le compte de Danone Waters. Cette société a, en effet, réussi le tour de force de mutualiser ses capacités grâce à la mise en place d'un pilote de flux. En charge de toutes les activités ferroviaires, IDO fait en sorte de remplir les parties de train vides en mutualisant ses capacités avec des chargeurs.

Présentant une étude en faveur du wagon isolé animée par l'AUTF (Association des utilisateurs de transport de fret) à la demande du Ministère, Pascal Bœuf de Solvay a également insisté sur cette notion de partage et de mutualisation des capacités pour pérenniser cette activité à l'avenir.

Enfin, très offensif, SNCF Réseau y est allé de la présentation de son grand projet de gestion opérationnelle des circulations (G.O.C.). Il était temps car ce suivi des trains en temps réel est déjà à l'oeuvre depuis des années dans des pays qui font, à présent, référence comme l'Allemagne ou la Suisse. Jadis, c'était la France qui était perçue comme l'un des réseaux européens les plus modernes en terme de gestion des circulations.


Lame de fonds annoncée

Bien entendu, le gros dossier que constitue l'avenir des capillaires a constitué un des temps forts de la journée. SNCF Réseau, par la voix de Nicolas Fourrier, directeur marketing et commercial, ne s'est pas privée avec force tableaux de rappeler toutes les avancées réalisées en la matière depuis 2012.

Il semblerait, toutefois, que les chiffres annoncés en terme de kilométrage de lignes concernées soient différents selon les sources. Mais alors même que les premiers résultats se font sentir, d'autres lourdes menaces pourraient peser sur les voies de service, indispensables au fret ferroviaires, mais qu’on ne peut plus rénover, faute de budget, et sur les lignes 7 à 9 du Réseau Ferré National (RFN) ouvertes, cette fois, au service voyageurs.

Car des fermetures au service voyageurs sont annoncées. Selon des chiffres non encore officiels, pas moins de 700 km de lignes pourraient être concernés dans les 2 années à venir sur la seule Région Grand Est. Cela mettrait incontestablement en danger la pérennisation des circulations marchandises.


Avancées sur les petites lignes

En attendant, un nouveau cadre réglementaire et technique pour le transport de fret sur les voies d'approche des ITE (Installations terminales embranchées) et les lignes capillaires est en train de se mettre en place.

Le futur décret "Petites Lignes" est, pour l'heure, soumis à l'accord de l'Arafer (Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières) et du Conseil d'Etat. Publié d'ici la fin de l'année, il entrerait en application au 1er avril 2017 pour les petites lignes et deux ans plus tard pour les voies d'approche des ITE.

Ce décret constitue une avancée déterminante en ce sens "qu'il donne le cadre dans lequel tout changement de statut de ligne peut être organisé selon un processus ordonné. Des entités locales ou régionales pourront donc faire acte de candidature pour reprendre l'exploitation de lignes provisoirement interdites à l'exploitation ou menacées de fermeture", souligne André Thinières, délégué général d'Objectif OFP.

Visiblement et ainsi qu'en atteste l'intervention dans la salle d'Eric Debrauwere, Régiorail semble prêt à aller au-delà de la seule ligne qu'elle exploite et entretient dans les Pyrénées-Orientales.


Vu d’ailleurs


Dans le cadre de cette journée de débat, trois témoignages ont donné de la perspective aux propos des acteurs français.

"Le système ferroviaire britannique se remet sans arrêt en question dans la mesure où l'Etat et les acteurs sont stratèges. Il génère de la richesse économique pour les entreprises et sociale pour les cheminots", défend François Coart, directeur du développement d'Europorte.

En Allemagne, le retour d’expérience de la libéralisation ferroviaire est moins enthousiaste : "il y a moins de marchandises transportées et les clients finaux sont plus atomisés. Nous sommes également pénalisés par un système de production complexe", analyse Alexander Ernert, responsable des affaires juridiques de la Deutsche Bahn.

De son côté, la Commission Européenne doute du plan de relance du fret ferroviaire français dévoilé le 6 octobre. "Pour relancer le fret ferroviaire, il faut un engagement clair. Il ne nous semble pas que les prix des péages soient la bataille la plus importante…", observe Elisabetta Garofalo, membre de la DG Move de la Commission européenne.

© Tous droits réservés

« Pour signaler un contenu indésirable ou illicite, nous vous invitons à nous contacter ici. »

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

FRET FERROVIAIRE              -
              6e journée OFP : une dynamique à recréer
367 participants. Telle est la nouvelle fréquentation des traditionnelles journées du fret ferroviaire et Opérateurs Ferroviaires de Proximité (OFP) organisées chaque année © OC

Rechercher dans les actualités

Ou
carrefour transaction

Vidéos et audios

#
img1

2 GoPro accrochées à un chariot élévateur ont capturé 6 heures de la folie de Noël condensées en 73 secondes !

#
img1

Spartoo gère 2 millions de commandes annuelles, 3 millions de pièces qui rentrent en stock chaque année et 1 million de pièces en stock.

Voir toutes les actus vidéos et audios


nos événements

Agenda

2016
08
Le 08/12/2016
CONFÉRENCE SUPPLY CHAIN AGILE
Toulouse
2017
24
25
Du 24/01/2017 au 25/01/2017
44e Rencontres de la Mobilité Intelligente
Montrouge
2017
20
22
Du 20/06/2017 au 22/06/2017
PREVENTICA
Paris
Voir toutes les manifestations

Découvrez nos offres d'abonnement

Espace Annonceurs

Wolters Kluwer France
Autres portails métiers Wolters-Kluwer France :