Les achats en ligne dans la Web 3.0

Les achats en ligne dans la Web 3.0

Le commerce électronique est devenu l’un des secteurs les plus puissants en France. En 2020, il représentait 4,79 % du PIB national et, actuellement, selon plusieurs estimations, il dépasserait déjà les 5 %. Cette année, la taille de ce marché (en incluant B2C et B2B) approcherait les 84 milliards de dollars dans notre pays.

Il semble donc évident que les habitudes d’achat des consommateurs évoluent et, aujourd’hui, l’environnement en ligne regroupe une part très importante des achats globaux. Mais cet environnement en ligne change également et, logiquement, ces changements auront un grand impact sur la consommation des citoyens et des entreprises. Comment seront les achats dans la nouvelle génération d’internet ?

L’évolution du comportement des acheteurs

Nous nous sommes habitués à trouver des offres fantastiques sur internet. Tout semble être moins cher en ligne. Peut-être parce que nous avons accès à une plus grande variété de produits. Ou peut-être parce que les ventes en ligne supportent moins de frais de structure. Sans oublier que dans le monde numérique, il existe une grande concurrence entre les entreprises. Un bon exemple se trouve avec les plateformes d’achat de cryptomonnaies, qui offrent des prix très compétitifs, comme c’est le cas avec les frais Binance et d’autres entreprises de son secteur.

Mais, même si les prix sont très attractifs, il n’y aurait pas de changement dans les habitudes des consommateurs si la société ne s’était pas adaptée à cet environnement. Le changement générationnel a été important, sans aucun doute ; mais ce qui est le plus significatif, c’est la confiance que les utilisateurs ont accordée à cette alternative numérique. Les débuts n’ont pas été faciles, surtout pour les générations précédentes. Mais progressivement, les qualités de l’univers en ligne ont pu faire pencher la balance et maintenant, les consommateurs de tous âges utilisent cette modalité numérique. Surtout depuis que les smartphones sont devenus le principal moyen d’accès à internet.

A lire aussi :  Prime de Noël 2024 : comment bien préparer sa demande ?

L’arrivée de la Web 3.0

Mais internet évolue aussi. Nous le voyons chaque jour, avec des composants graphiques plus avancés et des fonctionnalités nouvelles. Cependant, pour les grands changements, il faut plus d’années. C’est pourquoi nous n’avons officiellement que trois générations différentes d’internet. Beaucoup se souviendront de la première, avec ces sites web si simples et statiques. Il n’était pas possible de faire des contributions ni d’interagir avec eux. Avec le temps, il a été possible d’ajouter des contenus multimédia et, plus important encore, les contributions des internautes. Ce fut le début de la Web 2.0.

La participation des utilisateurs augmentait, avec les forums ou les réseaux sociaux ; cependant, il semblait qu’il y avait des limites. Des limites à la liberté d’expression et à la capacité de décision sur ce que devrait être internet. Cela est dû au fait que le pouvoir des grandes entreprises est de plus en plus grand, avec le contrôle des grands serveurs. Mais, grâce à la technologie Blockchain, le changement est possible : il est possible d’obtenir une décentralisation. Cette nouvelle version d’internet est connue sous le nom de Web 3.0.

Comment sera l’internet du futur ?

Si les objectifs proposés par une partie importante de la société sont atteints, internet sera plus libre. Il sera décentralisé et plus transparent. Il atteindra également de nouveaux niveaux de sécurité grâce à la technologie Blockchain. La Web3 est plus agile et intelligente, accède à de grandes bases de données et peut apprendre automatiquement ; elle a aussi la capacité de comprendre le sens des documents et le contexte de l’information ; c’est pourquoi on l’appelle Web sémantique.

A lire aussi :  Tactiques de marketing mobile : utilisez-les pour améliorer vos stratégies numériques

paiement en ligne

Mais certains des changements les plus importants sont précisément liés aux aspects économiques. L’un des principaux objectifs de la Web 3.0 est d’éliminer les intermédiaires dans les transactions ; pour y parvenir, elle utilise divers moyens. L’un d’eux est de favoriser le « Peer to Peer », avec de nouvelles solutions technologiques permettant aux acheteurs et aux vendeurs de se rencontrer plus facilement. Certaines outils novateurs sont également introduits, comme les Contrats Intelligents, basés sur la Blockchain, pour que les paiements soient automatisés dès que les conditions du contrat numérique sont remplies.

Plus d’alternatives avec la Blockchain

Étant donné que la nouvelle génération d’internet est alimentée par la technologie Blockchain, il est logique que les cryptomonnaies prennent de l’importance. En fait, elles peuvent devenir l’un des moyens de paiement les plus courants dans la Web 3.0. Ainsi, la décentralisation d’internet favorisera également la décentralisation des finances. Avec les finances décentralisées, les coûts peuvent être réduits, les transactions sont plus efficaces et moins de données personnelles sont partagées ; il faut noter que le contrôle de ce type d’information personnelle est également l’un des principaux objectifs du nouveau réseau.

Une autre création de la chaîne de blocs est le NFT. Jusqu’à présent, ils se sont popularisés grâce aux œuvres d’art numériques, mais leur potentiel est beaucoup plus vaste. Leur capacité à créer un registre inaltérable peut être très utile pour certifier l’authenticité des produits que nous achetons en ligne, pour prouver la propriété et pour créer une traçabilité de ces achats. Leur présence et leurs usages seront beaucoup plus importants dans la Web3. Actuellement, leurs qualités sont exploitées dans des secteurs très divers ; parmi eux, la logistique, pour suivre les processus de transport et de livraison.

A lire aussi :  Meta annonce des outils de génération de leads pour faciliter l'engagement avec les clients

Augmentation de la connectivité et de la personnalisation

Une autre caractéristique de la Web 3.0 est l’augmentation de la présence du logiciel libre et open source, avec une plus grande compatibilité et un moindre contrôle des grandes entreprises technologiques. Cela favorise l’émergence d’applications décentralisées, qui permettront à de nombreux petits créateurs d’innover et de monétiser leurs produits. Cela est très intéressant pour les consommateurs, car ils auront plus d’options à choisir dans cet environnement numérique, avec des coûts réduits et plus de confidentialité.

En plus de la Blockchain, la nouvelle génération d’internet utilise également l’intelligence artificielle. Grâce à cet outil, il sera possible d’analyser les données des consommateurs avec plus d’efficacité, en fournissant des suggestions et des résultats de recherche personnalisés, en économisant du temps aux acheteurs et en donnant accès à des produits qui peuvent mieux correspondre à leurs préférences. En définitive, une véritable révolution dans les achats en ligne qui se produira progressivement.

Retour en haut