AE1-Dragon éjecté des megamax de MSC-Maersk

MSC-Maersk : le service AE1-Dragon éjecté par les megamax

Avec l’acquisition de nouveaux porte-conteneurs d’une capacité de 24 000 EVP sur la liaison Asie-Europe du Nord, les membres de l’alliance 2 M, Maersk Line et Mediterranean Shipping Company (MSC), ont décidé de mettre fin à leur service commun AE1-Dragon. Cette flotte de porte-conteneurs de grande capacité permettra aux deux entreprises de renforcer leur présence sur cette ligne de transport maritime en offrant une capacité de transport de marchandises plus importante aux clients. Cette décision stratégique permettra également aux deux partenaires de mieux répondre aux exigences du marché en termes de qualité de service et de rapidité de livraison. En somme, cette nouvelle flotte de navires permettra à Maersk Line et à MSC de rester compétitifs sur le marché mondial du transport maritime de marchandises.

Maersk Line et Mediterranean Shipping Company (MSC), les deux partenaires de l’alliance 2M, ont décidé de supprimer le service Dragon-AE1. Ce service reliait l’Asie à l’Europe du Nord et assurait les liaisons maritimes entre les ports de Rotterdam et de Bremerhaven en Europe du Nord, et la Chine continentale. Cette décision a été prise suite à la livraison de porte-conteneurs géants. Pour pallier ces coupures de liaison, les deux transporteurs ont ajouté le port néerlandais aux rotations des services AE6/Lion et AE/Griffin, tandis que le port allemand a été inclus à celle de la ligne AE10/Silk.

Selon le consultant Alphaliner, l’AE6/Lion devrait rapidement devenir l’un des principaux services de l’alliance 2M. D’ici avril, quatre porte-conteneurs de 24 000 EVP viendront rejoindre la flotte de cette ligne. Cette flotte devrait voir sa capacité moyenne hebdomadaire augmenter de plus de 2 000 EVP, passant de 20 300 EVP à 22 700 EVP. Parmi ces nouveaux navires, le « MSC Tessa », un porte-conteneurs d’une capacité de 24 116 EVP, qui a quitté le port de Ningbo le 16 mars, sera suivi par le « MSC Celestino Maresca » à la fin du mois, le « MSC Raya » mi-avril et enfin par le « MSC Loreto ».

A lire aussi :  Plan de l'ONU contre marée noire en mer Rouge

MSC a également prévu de doubler la capacité sur l’axe Asie-Méditerranée occidentale. Les taux de fret étant beaucoup plus attractifs sur ce marché que sur l’axe Asie-Europe du Nord, le transporteur maritime genevois a déjà déployé le « MSC Perle », une unité de 13 102 EVP. Ce porte-conteneurs sera rejoint rapidement par son sistership « MSC Vega » et le « MSC Washington », d’une capacité de 14 128 EVP.

Retour en haut