Les ventes de Tesla au troisième trimestre augmentent de 27 % mais sont inférieures aux estimations

Tesla modèle 3
Les facteurs incluent les baisses de prix et les temps d’arrêt des usines

Les livraisons estivales de véhicules électriques de Tesla ont bondi de 27 % par rapport à l’année dernière, mais sont restées inférieures aux projections des analystes alors que le constructeur automobile d’Elon Musk a traversé un ralentissement de la demande des clients ainsi que des mises à niveau d’usines.

Le constructeur automobile d’Austin, au Texas, a vendu 435 059 véhicules entre juillet et septembre, contre 343 830 à la même période l’an dernier. Les analystes prévoyaient que Tesla vendrait environ 461 000 véhicules au cours du dernier trimestre, selon FactSet Research.

Comme d’habitude, les ventes de Tesla consistaient principalement en ses véhicules Model 3 et Model Y, qui ont été rendus encore plus attractifs par des vagues de baisses de prix qui ont rongé les marges bénéficiaires de l’entreprise. Les ventes du troisième trimestre marquent également un recul par rapport aux 466 140 livraisons de véhicules Tesla au cours de la période avril-juin.

L’entreprise a imputé la baisse séquentielle des ventes aux temps d’arrêt prévus pour moderniser ses usines.

Tesla a déclaré avoir fabriqué 430 488 véhicules au cours du dernier trimestre, soit légèrement en dessous du nombre livré.

L’entreprise aura besoin d’une grande fin jusqu’en 2023 pour atteindre l’objectif déclaré du PDG Musk d’augmenter ses ventes de 50 % par an. Pour atteindre cet objectif, Tesla devra vendre 1,97 million de véhicules cette année. Au cours des neuf premiers mois de l’année, Tesla a livré un peu plus de 1,3 million de véhicules. Les analystes s’attendent à ce que Tesla vende 1,84 million de véhicules pour l’ensemble de l’année.

A lire aussi :  Le marché du travail reste résilient et crée 187 000 emplois en août

Tesla a réduit ses prix la majeure partie de cette année pour continuer à attirer les acheteurs qui disposent désormais d’un plus grand choix de véhicules électriques, alors que de plus en plus de constructeurs automobiles abandonnent les voitures et les camions à essence. Les remises vont de 4 400 $ sur les véhicules les plus vendus de Tesla à 20 000 $ sur ses modèles les plus chers.

L’ampleur de la réduction des marges bénéficiaires de Tesla par la dernière série de réductions de coûts sera détaillée le 18 octobre, lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre.

Les actions de Tesla ont chuté de 2,5 % juste après la cloche d’ouverture du 2 octobre. Malgré la baisse des bénéfices de Tesla, le cours de l’action de la société a presque doublé jusqu’à présent cette année. Une partie de cette dynamique découle d’un accord permettant aux concurrents General Motors et Ford de rejoindre son réseau de recharge.

Tesla pourrait également bénéficier indirectement d’une grève qui a débuté le mois dernier et qui continue de fermer des usines exploitées par GM, Ford et Stellantis. Le syndicat United Auto Workers réclame d’importantes augmentations de salaire qui feraient probablement monter les prix de leurs voitures et camions – un problème auquel Tesla n’est pas confronté avec sa main-d’œuvre non syndiquée.

L’UAW se bat également pour des salaires plus élevés et une représentation syndicale dans les usines qui fabriquent des batteries pour véhicules électriques, des exigences auxquelles les constructeurs automobiles américains résistent dans une bataille qu’ils disent devoir gagner pour rester compétitifs face à Tesla et aux entreprises étrangères.

Retour en haut