Baisse des volumes conteneurisés aux États-Unis en 2022

États-Unis : les volumes conteneurisés en berne en 2022

L’année 2022 a été peu réjouissante pour le marché du conteneur aux États-Unis, avec une baisse de la demande et une congestion portuaire. Les principaux responsables de cette baisse sont les importations. Les entreprises ont dû faire face à des difficultés pour acheminer leurs marchandises dans les ports, ce qui a entraîné une diminution des échanges commerciaux. Les transporteurs maritimes ont également été affectés par cette situation, avec une diminution du volume de fret transporté. Cette situation a eu des conséquences économiques importantes, avec une baisse des emplois dans le secteur et une réduction des investissements. Les autorités tentent de trouver des solutions pour remédier à cette situation, mais les perspectives pour le marché du conteneur restent incertaines.

Les États-Unis ont enregistré une baisse de 5% de leur volume conteneurisé au cours de l’année dernière, selon les dernières données de Container Trades Statistics (CTS), atteignant 46,42 millions d’EVP. Cette diminution de 2,42 millions d’EVP est imputable aux importations, qui ont reculé de 3,5 %, avec près de 2 millions d’EVP à plus de 32 millions d’EVP, ainsi qu’aux exportations, qui ont baissé de 5,5 % pour s’établir à 13,63 millions d’EVP. La baisse a également été sévère pour le marché domestique intra-américain, qui a perdu 17,1 % pour s’établir à près de 250 000 EVP.

Les importations en provenance d’Asie ont connu une diminution de près de 7%, à 6 millions d’EVP, tandis que les flux destinés au Vieux-Continent ont connu une érosion de 4,3 % pour s’établir à 2,57 millions d’EVP. L’Amérique latine et le Moyen-Orient-Orient-Inde ont également enregistré des pertes, diminuant respectivement de 2,8 % et de 5,2 % l’an dernier. En revanche, les échanges avec l’Afrique subsaharienne ont progressé de 2,8 %, atteignant un modeste volume de 165 800 EVP.

A lire aussi :  "Pinterest est un océan bleu pour les professionnels du marketing", déclare Liliane Ferrari, spécialiste des réseaux sociaux

En ce qui concerne les taux de fret, les régions du monde où le marché s’est montré le plus négatif en fin d’année sont l’Extrême-Orient (où il a connu une chute de près de 60 % en un an) et le Moyen-Orient (en recul de plus de 20 %). En revanche, le marché s’est montré positif sur l’Afrique subsaharienne (plus de 40 %) et sur l’Australasie (plus de 35 %).

Retour en haut