DFDS en croissance grâce à ses activités

L'ensemble des activités de DFDS ont contribué à sa croissance en 2022

DFDS a connu une augmentation de la fréquentation de ses passagers dans les transports maritimes, ce qui a contribué à renforcer ses activités logistiques en cette année 2022. Le groupe danois a annoncé son intention d’acquérir le pôle routier international d’Ekol Logistics, ce qui constitue une preuve supplémentaire de sa confiance dans la croissance continue de son entreprise. En outre, DFDS lancera une nouvelle ligne entre Sète et Izmir dès le mois d’avril, afin de répondre aux besoins de ses clients. Cette initiative permettra d’élargir l’offre de services de transport de marchandises et contribuera à renforcer la position de DFDS en tant que l’un des leaders du secteur en Europe.

DFDS, entreprise danoise de transport maritime et de logistique, a vu son chiffre d’affaires augmenter de 47 % pour s’élever à 3,6 milliards d’euros en 2022. Cette croissance est portée par les deux métiers de l’entreprise. Le transport maritime, qui représente 63 % des revenus du groupe danois, a progressé de 37,8 % en raison du retour du trafic passagers après la crise du Covid. DFDS a transporté 3,77 millions de voyageurs (+ 334 %), dont 2,42 millions sur le transmanche (+ 548 %). Toutefois, dans le fret, seules les lignes maritimes en Méditerranée ont progressé (+ 10,6 %), tandis que les trafics fret ont reculé de 3,2 % à 14,8 % en mer du Nord, mer Baltique et Manche. Malgré cela, la flotte de DFDS est restée stable avec 64 ferries déployés sur 26 lignes passagers et fret.

DFDS a pour objectif de réduire de 45 % les émissions de CO2 liées à sa flotte maritime d’ici 2030 par rapport à 2019. En 2022, l’entreprise a déclaré une baisse de 4 % de l’empreinte carbone de sa division maritime. Un nouveau service hebdomadaire sera proposé en Méditerranée entre Sète et Izmir-Alsancak à partir du 2 avril, en plus de la ligne existante entre Sète et Yalova.

A lire aussi :  ZFE portuaire à Marseille pour moins de pollution maritime

La logistique est le deuxième métier de DFDS, avec 37 % de son chiffre d’affaires. La division a progressé de près de 60 % en 2022 grâce à un développement organique (+ 24 %) et à l’intégration de trois sociétés : HSF Logistics, acquise en 2021, ICT Logistics et Lucey Transport Logistics, reprises l’année dernière. L’entreprise s’est fixé pour objectif de réduire de 50 % les émissions de CO2 de sa division logistique d’ici à 2030 par rapport à 2019. Elle a notamment reçu les 20 premiers poids lourds électriques d’une commande de 125 unités signée avec Volvo Trucks fin 2021.

En 2022, le résultat d’exploitation de DFDS a augmenté de 84 % pour atteindre 334 millions d’euros, tandis que son bénéfice net a doublé pour atteindre 271 millions d’euros (+ 106 %). En octobre dernier, l’entreprise a confirmé son projet d’acquérir le pôle transport routier international du groupe Ekol Logistics, dont l’approbation par les autorités de la concurrence turques est attendue dans les prochains mois.

Retour en haut